forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Soumission à la volonté de l'oeuvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Soumission à la volonté de l'oeuvre   Mer 22 Oct - 11:25

Nous approuvons lorsque Denis Torcolti affirme :
« Les trois facteurs nécessaire à la création artistique sont : liberté de jugement, efficacité d’action, tâtonnement et soumission à la volonté de l’œuvre. »

En premier lieu, l’artiste doit conquérir la ligne, la couleur et la matière, en prenant conscience du désaccord entre la signification, l’imitation et l’esthétique. L’aventure de la création commence par la liberté de jugement. Celui qui au bout de son pinceau, tient une touche de couleur, est libre de la mettre n’importe où sur son tableau ; il est libre aussi de choisir les formes, les valeurs ou les couleurs et c’est dans cette grande liberté de choix que commence l’efficacité d’action.

Sans liberté de jugement, l’efficacité d’action ne pourrait pas se manifester. Si l’artiste est incapable de résoudre les problèmes qui se présentent devant lui, s’il est indécis, il s’arrête d’agir et la création cesse. L’œuvre d’art se nourrit d’un métier et se développe grâce à la sensibilité de l’homme (ou de la femme...)

Tous les artistes, en commençant une œuvre, tâtonnent comme des aveugles. Ce tâtonnement est une étape nécessaire dans la progression de l’œuvre ; la création artistique en dépend essentiellement. Si, au cours de cette évolution, le peintre place mal sa touche, choisit mal la couleur ou la forme, il va butter « instinctivement » sur cet obstacle et la progression s’arrêtera. Malgré cet égarement, il doit persévérer, misant sur le hasard, sur son subconscient et sur son goût, jusqu’au moment où il devine son chemin et où l’œuvre en éclosion impose son existence. L’artiste doit alors s’incliner, se soumettre à la volonté de cette œuvre en devenir, il doit la comprendre, l’aider à se réaliser et, pour cela, oublier sa propre volonté afin de n’obéir qu’à cette créature autonome en train d’éclore.

Alors le dialogue s’instaure entre le tableau en gestation et l’artiste peintre : - Cette zone est inerte. N’attend-t-elle pas une forme organique bien définie ? Le haut est terne, ne demande-t-il pas un éclat de couleur ? A t-il besoin de rouge pur ou plutôt d’une touche orangée ? Faut-il rabattre ici ces couleurs trop vives ? Ne rompent-elles pas l’équilibre? Feront-elles ressortir l’atmosphère ? Cela convient-il au tableau tel que je le devine, tel que je le sens, tel qu’il veut « naître » ?...
Cette exploration subordonnée aux nécessités de l’œuvre se double d’un examen continu qui apprécie à la fois l’étendue, le sens de la tâche accomplie et détermine celle à réaliser encore. C’est alors que l’œuvre abandonne son état embryonnaire pour concrétiser une idée, dont l'artiste n'avait pas pleine conscience au début, mais qu’il a su pressentir, faire germer et éclore sous son pinceau… Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Soumission à la volonté de l'oeuvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Que pensez vous de l'oeuvre en elle-même?
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
» Une disparition sous forme de soumission.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Frontignan, la ville :: Notre ville :: Artistes-
Sauter vers: