forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le métier libérateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Le métier libérateur   Mar 28 Oct - 13:20

A la base de toute création graphique, la technique se révèle indispensable, mais en peinture, elle est des plus simples : lire les indications portées sur les tubes, choisir pinceaux et brosses, fines ou larges, dures ou souples, garnir le pincelier d’essence d’un côté, d’un médium de l’autre, « poser gras sur maigre », et c’est à peu près tout.
Il est hautement remarquable que plus la pensée et la main s’élèvent vers l’univers mystérieux de la beauté, plus l’outil est simple.

Toute création artistique étant l’accomplissement d’un rêve, exige de l’auteur un métier sans défaillance. Le métier, c’est l’habileté d’exécution, la maîtrise d’un pouvoir qui sert à exprimer une émotion. Il représente l’ensemble des moyens dont l’artiste dispose, parmi lesquels il prélève les matériaux qu’il estime nécessaires, pour les distribuer ensuite selon l’assemblage qui transformera l’hypothèse en une réalité expérimentale, et cela en fonction des connaissances acquises en tous domaines. Le métier préside à la suite ininterrompue des décisions prises au cours de l’exécution.
En progressant dans la maîtrise du métier, l’artiste pénètre de plus en plus dans le rationalisme requis par chaque étape de sa démarche pour arriver au stade de la virtuosité libératrice, à celui de l’adaptation des moyens à sa personnalité… Mais, bien avant d’en arriver là, combien de réflexions s’imposent, combien de déboires s’accumulent et combien de temps faut-il consacrer avant que « le métier » n’apporte plus aucun obstacle à l’envol de la sensibilité…

Le métier, toujours lui, constitue le coté important de l’œuvre d’art, celui qui lui donne le corps matériel sans lequel elle ne saurait exister. C’est le métier qui importe à l’esprit averti, car la connaissance respectueuse du métier sépare aussitôt l’œuvre sérieuse et réfléchie de la fantaisie, aussi séduisante soit-t-elle…
Selon le point de vue de Denis Torcolti déjà cité

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poussine



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Le métier libérateur   Mer 29 Oct - 14:33

Albaroc, je lis et des mots me viennent spontanément: oser, essayer, expérience, être curieux, avancer, butter, recommencer, renouveller, réaliser.

ne dit-on pas que pour être un bon cavalier il ne faut pas avoir peur de tomber, et surtout remonter tout de suite sur le cheval ?

Bonne soirée l'artiste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le métier libérateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S’énerver, ça peut être libérateur.
» Générateur de signature V2
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Frontignan, la ville :: Notre ville :: Artistes-
Sauter vers: