forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 H A I T I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: H A I T I   Lun 18 Jan - 3:57

affraid



Pauvre petit chéri qui a pu échapper à l’énorme tremblement de terre qui a dévasté mardi 12 janvier Port-au-Prince. On apprend que les sismologues Haïtiens sont très en colère, les responsables et le Président de Haïti avaient été prévenus et devaient répercuter les consignes en cas de début de tremblement de terre, mais comme d'habitude, leur incompétence a fait le reste, tandis que Saint Domingue qui avait répercuté des consignes de survie ne déplore aucun mort.

Oui, Haïti est maudit, depuis 200ans. En 1804, ils ont obtenu dans le sang leur indépendance, et qu'en ont-ils fait ???????

Une très belle chanson comme une complainte enregistrée par 78 à 80 voix avec comme chantre Aznavour dit :
"Haïti Dieu qu'ont-ils fait de mal ?"

Ils ont massacré tous les colons blancs, hommes, femmes, vieillards, enfants et bébés..... plus de blancs en Haïti !!!

Et un adjoint de Jean-Jacques Dessalines, le premier gouvernant du Haïti indépendant et nettoyé, a écrit :

"Pour dresser l’acte de l’Indépendance, il nous faut la peau d’un Blanc pour parchemin, son crâne pour écritoire, son sang pour encre et une baïonnette pour plume !"

L'ancienne colonie française devient le premier État noir des Temps modernes et le deuxième État indépendant des Amériques (après les États-Unis). Elle adopte pour l'occasion le nom que lui donnaient les Indiens Taïnos avant l'arrivée de Christophe Colomb : Haïti.
Toussaint Louverture, le héros de la guerre de libération, ayant été fait prisonnier par traîtrise et envoyé au fort de Joux, dans le Jura français, c'est l'un de ses lieutenants, un ancien esclave noir du nom de Jean-Jacques Dessalines, qui prend le pays en main.

Dans la foulée, Jean-Jacques Dessalines reçoit de ses lieutenants le titre de gouverneur général à vie que portait Toussaint Louverture avant sa capture. Quelques mois plus tard, le 22 septembre 1804, il se désigne empereur sous le nom de Jacques 1er mais son gouvernement dégénère en une épouvantable tyrannie.

Il fait périr les derniers Blancs restés sur l'île et suscite contre lui la rébellion de ses anciens lieutenants. Dans un ultime sursaut, il projette de nationaliser les terres et de les répartir entre tous les citoyens ! Il est tué dans une embuscade le 17 octobre 1806.

C'est le début d'une lutte d'influence qui ne va plus cesser jusqu' à nos jours entre la minorité mulâtre et la majorité noire. La république d'Haïti sombre dans une instabilité sanglante dont elle n'est pas encore sortie.

Pauvre île, pauvre peuple innocent qui paie toujours les turpitudes et les lâchetés de ses dirigeants.
http://www.dailymotion.com/video/xbuurg_poukisa-tremblement-de-terre-en-hai_creation

Je suis de tout coeur avec eux.
Pauline I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
H A I T I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: