forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE

Aller en bas 
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   Mer 17 Fév - 6:23

cheers

Elle a onze ans, Marie, et elle est entrée cette année, au collège en classe de sixième. C'est une bonne élève, volontaire et appliquée. C'est de plus une enfant heureuse, pétillante de malice, sensible et éveillée, à l'âme riante, et aux yeux clairs étincelants de lumière....

Elle est aussi curieuse Marie, et, très tôt, elle s'est attachée à connaître l'histoire de sa famille, elle veut savoir pourquoi les yeux des grands-parents s'embuent parfois de larmes ; prendre part à une tragédie qu'elle devine sans la bien comprendre, écoute son père lorsque celui-ci parle des difficultés rencontrées en classes secondaires ou universités....

Très vite, elle s'est sentie concernée par le drame vécu par les siens, et à onze ans, elle a déjà fait sienne la mémoire fracassée de sa famille, se sentant liée à ce que cette dernière avait supporté, et s'impliquant même dans ce qui avait coûté beaucoup à ses aînés. Les grands coeurs aiment les sacrifices et Marie est dotée d'un grand coeur..

Des bribes d'un désastre que l'on voulait lui cacher, elle a recomposé toute seule cette histoire dramatique. Son esprit s'est mis à reproduire, avec la précision d'un dessinateur industriel, une douceur de vivre qu'elle ne connaîtrait jamais, une lumière tellement éclatante qu'elle imprègne et consume tout ce qui y baigne, un horizon sans nuages donnant à une mer turquoise, toute rebroussée par le vent, mille reflets de saphir, et surtout la joie de vivre dans une telle atmosphère...

Elle ressuscite, Marie, tout un passé qui coulait dans ses gènes, elle était capable de décrire des lieux qu'elle n'avait jamais vus, des orangeraies de Blida au choc minéral du Ruisseau des Singes, et même les vignes espacées sur les pentes inondées de soleil, plantées par un arrière-grand-père qui avait quitté son Nivernais natal pour ces horizons algériens aux aurores teintées d'améthyste et aux courts crépuscules où les couleurs disparaissent soudain, achevant de se consumer, derrière les crêtes des montagnes dans un embrasement de terres incendiées....

Mais elle a, aussi reproduit, Marie, ce qu'on voulait lui cacher, elle a reproduit, à sa façon, comme une petite fille tendre et aimante, les années d'angoisse, les années d'horreur sur lesquelles les siens, en sa présence, restaient muet...

Elle a décelé l'angoisse qui s'empare à jamais des victimes d'une guerre terroriste, elle a côtoyé des innocents mutilés, elle a vu des mères pleuraient sur le martyr de leurs enfants, elle a assisté à l'inauguration du Mur des Disparus à Perpignan, et, en d'autres lieux, école ou centre de loisirs, elle a entendu des calomnies sur les colons et le système colonial....

Elle a gardé le silence, Marie, tout en démontant mentalement ce mécanisme affreux qui voulait camoufler les crimes commis sur des innocents en les présentant comme une sorte de justice sommaire exercée sur des coupables....

Un jour de mars, des hommes sont venus dans son collège. Ils ont dressé des chevalets, ils ont exposé des photos sur la guerre d'Algérie... Ils ont même montré aux enfants, les photos d'autres enfants, mutilés par des bombes, dont une photo qu'elle connaissait déjà pour l'avoir vu chez sa grand-mère. Celle d'une amie chère de sa famille qu'elle avait déjà rencontrée...

Puis, ces hommes ont dit que les accords d'Evian signés le 18 mars, avaient mis fin dès le 19 à de telles horreurs...

Alors, Marie n'a plus pu se taire : de sa voix claire d'enfant sage et déterminée, elle a dit à ces hommes et à son professeur, que ce n'était pas vrai, que les exactions et les carnages avaient continué et même redoublé après cette date, qu'ils s'étaient accentués jusqu'à faire sept fois plus de morts que sept années de guerre et.... le professeur est intervenu pour lui imposer le silence.

Elle ne s'est pas calmée tout de suite, elle a fait face, elle lui a conseillé de lire les livres de sa grand-mère, alors, il s'est fâché tout rouge, et l'a fait taire...

Elle s'est donc tue Marie, elle ne pouvait pas, à onze ans, faire front devant l'autorité d'un éducateur attitré, mais elle ne s'est pas démontée pour autant, et dès la première récréation, elle a informé ses camarades de classe sur ce qu'elle savait de ce drame ; elle a fait avec ce que la foi, la sincérité et la ferveur pouvaient prêter à sa voix de résonnances graves et profondes.... et les enfants l'ont écoutée, certains même l'ont crue...

Que restera-t-il dans l'esprit de ces enfants ? La propagande d'adultes et leurs affirmations aussi péremptoires que mensongères ? Où l'image fragile de la petite camarade de classe qui est venue leur dire, les yeux embués de larmes et la voix hachée par l'émotion, qu'on leur mentait ?

Il est évident que la pauvre Marie n'est qu'un délicat petit pot de terre face à une machine à broyer irrémissiblement sous le nom de "colonialisme" toute l'Histoire humaine et tous les progrès que notre espèce a accomplis en huit ou neuf millénaires...

La guerre d'Algérie n'est pas au programme d'une classe de 6è. En histoire, les enfants étudient la Grèce ancienne...

Mais leur apprend-t-on que les Grecs ont créé des "colonies" au sens ancien du terme qui signifiait "cités détachées de la Mère-Patrie"? (exactement ce qu'était l'Algérie à nos yeux).

Leur apprend-t-on que c'est au colonialisme hellénique que nous devons une civilisation qui, des rives de l'Asie à celles de la Sicile, a fait plus, en quelques siècles, pour la dignité humaine et pour l'essor de la pensée, que des centaines de millénaires obscurs ? Je ne le crois pas, et, au contraire, je pense que le monde régresse vers les temps archaïques et dépassés de l'obscurantisme...

Nous sommes donc, nous Français d'Algérie, les derniers boucs émissaires d'un monde égaré ou chacun s'érige en procureur pour jeter sur nous l'anathème... Or juger les autres, les condamner sans les entendre, c'est un droit qui n'appartient à aucun de nos compatriotes, à moins que ceux qui jugent notre oeuvre, qui la condamnent sans l'évaluer, consentent à figurer un jour, eux aussi, au banc dit d'infamie que l'on réserve aux accusés...

Anne Cazal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   Jeu 18 Fév - 6:09

cheers

Marie - Pauline : même combat Idea


Depuis 1963, la FNACA essaie d’abuser une partie de l’opinion publique française en laissant croire que la date du 19 mars 1962 peut être retenue pour commémorer le sacrifice des soldats français tombés pour la France en Algérie et pour honorer les victimes du terrorisme.

Historiquement Le 19 mars 1962 est le premier jour d’entrée en vigueur des accords d’Evian qui devaient garantir la sécurité des biens et des populations musulmanes, juives et chrétiennes désirant rester françaises en Algérie....

Le 19 mars 1962 est une défaite politique voulue et programmée par le Chef de l‘Etat de l’époque, le traître DG.

Elle est celle du reniement à la parole donnée.
Elle est celle de la trahison aux engagements pris.
Elle marque le début des massacres, des enlèvements de plusieurs milliers de Français d’Algérie…..
Elle est celle du génocide de nos amis et frères Harkis et Français-Musulmans. Plus de 150.000 furent martyrisés…
.


Comment peut-on parler de la fin de la guerre d'Algérie 1e 19 mars alors qu'il y a eu après cette date, plus de morts civils et militaires qu'en huit années de guerre avec, notamment, cent cinquante à deux cents mille Français de souche européenne et Français de souche nord-africaine massacrés ou disparus?


"Les accords d'Evian étaient rédigés de telles façons qu' il fallait être de mauvaise foi pour leur accorder une quelconque crédibilité.

Nos négociateurs ne l'ont-ils pas compris ? Connaissant la compétence de certains d'entre eux, je ne puis croire à leur infériorité technique. Je me demande à quels ordres ils ont obéi pour accepter de risquer un pari aussi hasardeux et de signer de pareils accords."

Le Monde le 27 avril 1962 Fonteneau.


J'honnorerais les miens, même si la Nation les oublie ou les diffame.
Pauline
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   Ven 19 Mar - 6:40

sunny





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   Jeu 1 Avr - 14:55

Idea

Voilà pourquoi, il est incompréhensible que la FNACA s'obstine à fêter le 19 mars date des accords d'Evian. Ces anciens combattants ne pensent qu'à la quille, mais oublient tous les morts innocents lâchement assassinés après cette date, et je pense aussi au 5 juillet 1962 à Oran, où le massacre des innocents a été perpétré pendant que stoïquement et courageusement, ces mêmes militaires restaient l'arme au pied dans leur caserne.





https://www.youtube.com/watch?v=xsbhsjioy8E
https://www.dailymotion.com/video/x5c27e_fusillade-du-26-mars-1962-le-massac_news
https://www.dailymotion.com/video/x6m4jx_fusillade-26-mars-1962-rue-d-isly-a_news




une gerbe bleue pour les cimetières et les disparus d'Algérie
une gerbe blanche à l'intention des Harkis et des Français musulmans
une gerbe rouge pour toutes les victimes du 26 mars, 5 juillet 62, 20 Août 55....
une gerbe bleu blanc rouge à l'intention des enfants

https://www.dailymotion.com/video/xcqvlw_hommage-aux-victimes-arc-de-triomph_news?start=202

https://www.dailymotion.com/video/x4yamx_souvenez-vous-du-26-mars-1962-blood_news


auline Une gauloise aux pieds gris
ni oubli
ni pardon
tant que la vérité sera mise sous le boisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   Ven 2 Avr - 5:54

.




LA VERITE
Merci SantoniA pour ces petits rappels historiques. LA VERITE !

Le plus étrange c’est que certains s’attribuent des médailles en souvenir d’un combat qu’ils ont mené contre leur famille désarmée, coupable d’habiter dans des départements français…LA VERITE !

Ainsi va la solidarité, l’honneur, le patriotisme de ces héroïques combattants qui, faute d’évoquer leurs faits d’armes, vont exposer leurs médailles dans les écoles maternelles et primaires de la République une et indivisible…
VERITE et DEVOIR DE MEMOIRE… (Dernière mode)





.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DELSANTO



Nombre de messages : 141
Age : 76
Localisation : Saint Sauveur (Québec)
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   Ven 2 Avr - 8:12

What a Face What a Face What a Face

LA VERITE
Voici mon pari : Quand des historiens dignes de ce titre se décideront à écrire la véritable Histoire (« véritable »= vérité), tous ces petits enfants des écoles seront devenus grands.
Je souhaite, qu’en toute justice, ils soient autorisés à aller cracher sur les tombes de tous ces pourris complices de l'assassinat et de la déportation de nos familles.


bom bom bom bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARIE OU L' ENFANCE DESINFORMEE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Marie Fouquet [Terminé]
» Bienvenue à Marie-Cé
» Arrestation de Pierre Sardi [PV Marie Bergman]
» Marie Morgane (Mary Morgan) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: