forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 26 Avr - 2:30

Basketball

Histoire du drapeau de l'Europe

L'origine chrétienne du drapeau européen


L'histoire du drapeau remonte à l'année 1955. À cette époque, l'Union européenne n'existait que sous la forme de la Communauté européenne du charbon et de l'acier et n'était constituée que de six États membres. Cependant, un autre organisme rassemblant un plus grand nombre de membres, le Conseil de l'Europe , avait été créé plusieurs années auparavant, celui-ci veillait à défendre les droits de l'Homme et à promouvoir la culture européenne.

Le Conseil de l'Europe qui cherchait un symbole pour le représenter a adopté le motif actuel : un cercle de douze étoiles dorées sur fond bleu.

Le drapeau européen a été adopté définitivement en 1986 mais sa création était déjà vieille de trois décennies. Le Conseil de l'Europe avait choisi en 1955 le projet d'Arsène Heitz, parmi de nombreux autres, et ses douze étoiles dorées sur fond bleu.





Ce motif est en fait l'attribut typique du culte de Marie. Les représentations de la mère de JC la montrent toujours auréolée de douze étoiles, souvent sur un fond de ciel bleu.

L'Apocalypse, chapitre 12, dit effectivement: "Un grand signe apparut dans le ciel, une femme vêtue de soleil avec la lune sous ses pieds et sur sa tête, une couronne de douze étoiles".

Il suffit d'écouter le dessinateur Arsène Heitz déclarer lui-même qu'il avait conçu le drapeau sur le modèle de la médaille dite miraculeuse de la Chapelle de la rue du Bac, à Paris. Et il faut ajouter à cela que la date à laquelle a été décidée l'adoption du drapeau en 1955, le 8 décembre, coïncide avec celle choisie en 1854 par Pie IX pour célébrer le culte de l'Immaculée Conception de Marie.





Le bleu se voulait officiellement une couleur dépassant les affinités nationales, les autres couleurs incarnant déjà, selon le Conseil Européen, les autres continents. Quant au nombre 12 les responsables y ont vu un symbole de perfection.

Si cela constitue un avantage indéniable pour la mesure de diverses quantités comme le temps ou les angles, on en voit mal l'utilité dans le cas de la Communauté Européenne. La véritable justification est donnée sur divers sites internet de la Communauté Européenne, comme celui du Conseil de l'Europe: c'est le chiffre 12 qui est retenu.


Le nombre de 12 étoiles Like a Star @ heaven renvoie à la perfection et à la plénitude. Ce nombre est symbolique dans de nombreuses traditions où il représente la complétude.

On peut ainsi penser :

- aux douze mois de l’année,
- aux douze chiffres sur le cadran d’une montre représentant les douze heures du jour et de la nuit,
- aux douze tribus d’Israël,
- aux douze apôtres,
- aux douze signes du zodiaque…


Le nombre d’étoiles n’est donc pas lié au nombre d’Etats membres et le drapeau ne change pas avec les élargissements de l’Union européenne, ce qui constitue un gage de reconnaissance par tous les Etats-membres.

L'inspiration chrétienne alliée à la "magie" du nombre 12 a donc été déterminante pour les caractéristiques du drapeau. En outre l'adoption définitive du drapeau en 1986 a bénéficié d'une confusion tendant à occulter son origine chrétienne. Les états membres étaient alors au nombre de douze et on a pu croire à une correspondance exacte avec le nombre d'étoiles, à la manière du drapeau des Etats Unis d'Amérique.

Les références religieuses sont donc omniprésentes dans l'élaboration du drapeau européen. Comme ultime confirmation des affinités cléricales des promoteurs du drapeau, l'Europe a offert à la cathédrale de Strasbourg un vitrail signé Max Ingrand le 21 octobre 1956 en remplacement du vitrail d'abside détruit par les bombardements en 1944. Une nouvelle fois le culte marial est à l'honneur par la représentation de la Vierge de Helkenhein, la "protectrice" de la ville. Le site du Conseil de l'Europe n'hésite pas à présenter le vitrail comme une symbolisation du passage de l'Apocalypse.

Après de nouvelles discussions sur le nombre de ces étoiles, on a fini par en conserver ce nombre de douze, bien que le Conseil de l'Europe n'ait jamais comporté douze membres. Le 25 octobre 1955, l'Assemblée parlementaire choisit à l'unanimité un emblème d'azur portant une couronne de douze étoiles d'or. Le Comité des ministres du Conseil de l’Europe adopta définitivement cette proposition lors de sa réunion du 8 décembre 1955. La bannière est inaugurée solennellement le 13 décembre de la même année à Paris.





http://www.youtube.com/watch?v=t6Z2hlwWk4w

Cette Ode à la Joie correspond aux idéaux fraternels de Beethoven, d’où sa volonté incessante de composer une œuvre à la mesure de l’écrit de Schiller :

Like a Star @ heaven "L'homme est pour tout homme un frère –
Like a Star @ heaven Que tous les êtres s'enlacent ! -
Like a Star @ heaven Un baiser au monde entier !".

Le Conseil de Ministres des pays de l'Europe a officialisé l'hymne européen le 19 janvier 1972 à Strasbourg : le prélude de "l'Ode à la joie", 4e mouvement de la IXe symphonie de Ludwig van Beethoven.

L'interprétation officielle sera confiée à Herbert von Karajan. Des arrangements seront portés sur la partition, notamment en ce qui concerne le tempo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 5 Mai - 5:09

Basketball


L' origine de l'Europe est grecque !
Ce nom vient du grec ancien. Europe a sans doute pour racines ereb "coucher de soleil" qui désignait les îles Egéennes et Crétoises ainsi que Rhodes et Chypre, situées a l’ouest de l’Anatolie (Asie Mineure).

Les Grecs l’ont compris comme un adjectif composé "Europos" qui signifie "larges yeux".

Le terme d’Europe disparut complètement, remplacé par la chrétienté au Moyen Age. Il ne réapparaîtra qu’au milieu du XVe siècle dans un document géopolitiquement important, en 1454, l’appel du pape à la croisade, juste après la chute de Constantinople en 1453.

Mais je vais vous raconter la jolie histoire d' Europe.

Par une belle matinée printanière, Zeus observait la terre. Europe de son côté était troublée par le rêve qu'elle avait fait pendant la nuit : deux continents, sous la forme d'une femme, tentaient de la posséder. L'Asie prétendait avoir un droit de propriété puisqu'elle lui avait donné naissance, l'autre, sans nom encore, déclarait que Zeus lui donnerait l'adolescente. Libérée du sommeil, Europe décida d'appeler ses compagnes et leur proposa une escapade dans les près fleuris en bordure de mer. Elle aimait se rendre dans ce lieu avec ses amies pour y danser, cueillir des fleurs ou se baigner.

Zeus vit ce joli spectacle et avec le concours de son fils, le malicieux Cupidon , la déesse de l'Amour prit une flèche et perça le coeur de Zeus. Il tomba aussitôt amoureux d'Europe . Pour échapper à la vigilance d'Héra, il se changea en taureau. Ce taureau superbe avait une robe couleur châtaigne, un front marqué d'un disque d'argent et surmonté d'une corne en croissant de lune. Il s'approcha doucement d' Europe qui se retourna, elle le flatta, il meugla d'un son mélodieux. Il se coucha à ses pieds. Elle cria aux autres de la rejoindre et de le monter avec elle.

Le taureau fit un bond et s'enfuit à toute allure vers la mer, puis au-dessus d'elle. Les vagues à son passage se calmaient. Effrayée Europe se retenait d'une main à la corne du taureau. et de l'autre retenait sa robe pour éviter de la mouiller.

"Ce ne peut être un taureau mais certainement un dieu" pensait Europe et elle l'implora d'avoir pitié d'elle. Il lui dit de ne pas avoir peur, qu'il était Zeus et que tout ce qu'il faisait était inspiré par son amour pour elle. Il l'emmenait en Crète, son île, là où sa mère l'avait caché pour le soustraire à Cronos, son père.

Deux tableaux sont particulièrement célèbres et déterminants pour la représentation du mythe par les peintres européens jusqu'à la fin du XVIIIe siècle : ils appartiennent à l'école vénitienne, datent du XVIe siècle et sont l'œuvre des deux maîtres les plus connus à cette époque :
Tiziano Vecellio dit Titien et Paolo Caliari dit Véronèse. Ils ont pu contribuer à fixer deux moments distincts de l'histoire d'Europe, celui de l'enlèvement proprement dit et celui de ses préparatifs.

Titien propose une interprétation à la fois dramatique et dynamique du mythe avec le mouvement ample qui traverse la composition selon une diagonale ascendante. Le ciel plombé est parcouru d'inquiétantes nuées roses et violettes, la mer irisée vire du verdâtre au bleu de plus en plus profond, le rivage montagneux varie du brun au bleu, au voile rouge d'Europe font écho d'autres taches rouges dans le tableau. La lumière tend à dissoudre les formes, comme celles des compagnes d'Europe, minuscules figurines lointaines.

Une copie de ce tableau par Rubens est conservée au Musée du Prado à Madrid.




A l'explosion passionnée du Titien, Véronèse substitue une sentimentalité plus sereine.
Véronèse propose une image simultanée et son interprétation a connu la plus grand succès avant même son exposition à la vue de tous au Palais des Doges. Elle devient un modèle incontournable.




L'évolution qui se poursuit au XVIIIe siècle, avec Watteau et François Boucher, fait perdre au mythe son aspect tragique.






La modernité du mythe d'Europe fut donnée en 1910 par les peintres du XXe siècle qui donnent de nouvelles interprétations au mythe, privilégiant l'aspect méditerranéen (Pierre Bonnard), le couple Europe et le taureau




Serow reprend la position d'Europe agenouillée sur le taureau choisie par Dürer, mais avec une petite Europe sur un immense taureau "radeau", Matisse peint un nu au taureau dont il se servira ensuite pour illustrer le Florilège des amours de Ronsard.





Dali, en 1982, a l'attention retenue par la théorie des catastrophes inventée par le mathématicien René Thom.

En 1983, le visionnaire a donné à son intuition une forme graphique en créant une toile intitulée "L’Enlèvement topologique d’Europe", qui fait partie de son inquiétante "Série des Catastrophes". Cette oeuvre illustre une fracture, qui s’est produite en mars 2009 en pleine crise économique.

L’arrivée du tchèque Mirek Topolanek à la présidence européenne au premier semestre de 2009 avait inauguré une phase particulièrement critique. Le premier ministre tchèque a été débarqué le 24 mars 2009 à Prague à la suite d’une motion de censure, laissant l’Union Européenne des 27 sans président. Ce topo apocalyptique avait déclenché une crise institutionnelle qui a mis en évidence les conséquences de l’élargissement précipité de l’Union aux pays de l’Est.

L'enlèvement topologique d'Europe est une masse de bleu, comme d'une Méditerranée intense, celle de Grèce ou de Catalogne,



et dans la vague semble se dessiner le corps nu d'une femme.

L'Océan n'est pas le monstre, mais Europe elle-même est la mer. L'inquiétant, dans la perspective des catastrophes qui hantent Dali, de la menace nuclaire (Léda atomica, 1949) au délabrement de son propre corps, est constitué par deux longues fissures. Non pas le lézard sur le mur, qui intéresse Dali parmi les petits phénomènes, comme la mouche, la sauterelle ou la cerise, mais la lézarde dans le mur et, pire encore, la fissure dans ce qui ne peut être fissuré, la masse liquide de la mer.


Salvador Dali a pressenti de graves ruptures européennes. La prémonition de 1985 est éloquente. A l’occasion de la signature du traité d’adhésion de l’Espagne à la Communauté Européenne, le gouvernement de Madrid a offert aux 12 délégations signataires de la CEE une œuvre significative commandée au plus grand artiste espagnol vivant: Salvador Dali ! Le contenu iconographique de ce message dalinien à l’Europe a ceci de troublant qu’il illustre des séquences sanglantes de luttes et de combats de coqs.



le message de Dali à l'Europe 1985 Madrid

Depuis des semaines, la crise financière grecque a pesé sur l’union monétaire européenne. Menacée de faillite, Athènes a perdu la confiance des marchés. Pendant des années, la Grèce a caché ses difficultés en maquillant un endettement abyssal, accumulé sur fond de corruption et de fraude fiscale.

Dali, un visionnaire ?


auline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 5 Mai - 13:55

geek

Merci Mme SantoniA pour cet article sur les racines mythologiques de l’Europe.
Certains signes ou signaux nous conduisent à un futur plus probable comme cette prédiction fort sympathique d’Omar Bakri Mohammed, imam d’une mosquée londonienne :
“Un jour, les musulmans que vous avez enrôlés dans vos polices européennes et dans vos armées se lèveront. Et ils vous écraseront.” C’est ce qu’on pouvait lire dans The Daily Telegraph du 21 janvier 2007…Comment faut-il interpréter cette prédiction ?
Qu’en pensez-vous Madame SantoniA, et qu’en pense le grand Mufti de notre forum quand il descend de sa chaise longue???...Je plaisante…


geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Jeu 6 Mai - 5:08

cheers


Tout d'abord, pour l'actualité brûlante, je pense que nous ne sommes pas en démocratie car c'est le marché qui fait la loi, parce que la classe politique a perdu sa capacité d'anticipation.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Pour ce qui est de Monsieur Omar Bakri Mohammed dans sa prédiction, il est très clair. IL A RAISON.

Savez-vous qu'il existe en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche créé à Londres en 1997 ?

Youssef al-Qardaoui ou Yûsuf Al-Qaradâwî (né en 1926) est un religieux musulman sunnite qatariote d'origine égyptienne est président de l'Union Internationale des Savants Musulmans (oulémas), ainsi que du Conseil Européen pour la Recherche et la Fatwa.

Il dirige le Conseil européen de la fatwa (ex: fatwa contre Redecker). Proche de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), il préside également l'association internationale des savants musulmans.
D'une part, il considère que la démocratie est compatible avec l'islam mais soutient que les lois de la charia ne doivent pas être amendées pour se conformer aux valeurs et standards humains changeants.

D'autre part, le fait qu'un vote populaire puisse fournir une majorité pour une option qui n'est pas le choix établi dans le Coran, ou dans les explications du Coran, lui est inacceptable.

En plus, il condamne aussi la séparation de l'état de la religion.

Dans sa lettre au Président Chirac en 2003, il en donne la définition suivante : "La laïcité dans les sociétés libérales signifie la neutralité de l’État vis-à-vis de la religion. Dans ce cadre, l’État n’adopte ni ne rejette la religion ; il n’est ni favorable ni hostile à son égard. Il garantit la liberté des individus d’être religieux ou non. A contrario, la laïcité marxiste s’oppose au sentiment religieux et considère la religion - toutes les religions - comme l’opium des peuples. Elle nie l’existence d’un Dieu dans cet univers et celle de l’âme dans l’être humain"

Chirac, vous savez cet homme qui renie les origines chrétiennes de l'Europe.

Le cheikh al Qaradawi, une des autorités religieuses les plus largement reconnues du monde musulman, est également membre du Conseil scientifique de l'Institut européen des Sciences humaines (IESH) - émanation de l'UOIF créée en 1990, notamment par le cheikh Mawlawi, afin de former des imams. L'IESH est localisé à Saint Léger de Fougeret, près de Château-Chinon."

Et ce monsieur déclarait le 28 janvier 2009 ce qui suit :

"Tout au long de l’histoire, Allah a placé les juifs sous la coupe de gens qui les ont punis pour leur corruption. La dernière de ces punitions a été infligée par Hitler ; par toutes les choses qu’il leur a faites, même si ils ont exagéré cette affaire, il a réussi à les remettre à leur place. C’est un châtiment divin qui leur a été infligé. Avec l’aide d’Allah, la prochaine fois ce rôle sera joué par les croyants."

Qaradawi est en effet un homme puissant et influent dans le monde musulman. Déchu de la nationalité égyptienne, en raison de ses liens avec l'organisation des Frères musulmans, il vit au Qatar depuis 1962, et il anime une émission célèbre sur la chaîne Al-Jazira, "Ash-Sharia wal Hayat" (La charia et la vie). Membre du "bureau de l'orientation" des Frères musulmans, Qaradawi a été récemment pressenti pour devenir le président de cette organisation, mais il a refusé ce poste. Son influence s'exerce à la fois par le biais des médias, du CEFR et d'Internet, auquel il s'est intéressé depuis de nombreuses années.

Dans une fatwa rendue en 2003, Qaradawi a même été jusqu'à autoriser les attentats-suicides commis par des femmes musulmanes, en considérant que ces actes consitutaient une forme de "martyre pour la cause d'Allah" et qu'une femme devait "partir faire le jihad même sans l'autorisation de son mari".
Les fatwas de Qaradawi autorisant les attentats-suicides ont été diffusées en Occident, notamment par le biais de sites Internet islamistes. On les trouve ainsi sur plusieurs sites en français. Il est probable que ces fatwas ont pu inciter des femmes musulmanes (et converties, comme la kamikaze belge Muriel Degauque) à devenir elles aussi des "soldats de l'islam" et à se transformer en bombes humaines.

A coté de ses fatwas autorisant les attentats-suicides, le cheikh Qaradawi a également rendu plusieurs fatwas sur le thème du "jihad financier", c'est-à-dire de l'obligation pour les musulmans du monde entier de participer au jihad contre les "ennemis de l'islam", en donnant leur "zakat" (aumône légale) aux organisations qui mènent le jihad.

C'est dans ce cadre que s'inscrit la "campagne des 101 jours" menée en Europe par la "coalition de la Bienfaisance" et en France par le CBSP. En incitant les populations musulmanes de France à donner leur "zakat" au Hamas, Qaradawi tente de les transformer en soldats de l'islam. Son action et celle du CBSP (Comité de Bienfaisance pour la Solidarité avec la Palestine) constituent donc non seulement une aide au terrorisme palestinien, mais aussi un danger pour la paix civile en France.

Le cheikh Qaradawi a été interdit de séjour aux Etats-Unis, après que ses liens avec la banque du terrorisme Al-Taqwa aient été dévoilés. Cette banque, dont Qaradawi est un des principaux actionnaires, a vu ses avoirs gelés le 7 novembre 2001, en raison de ses relations avec le réseau Al-Qaïda.

Mais malgré ses liens étroits avec le Hamas et avec la banque Al-Taqwa, Qaradawi reste persona grata en France et en Europe. Alors pourquoi se gènerait-il ?

Je vous ai résumé en une image, le charmant bonhomme





pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect pirat Suspect


Wink Et pour votre dernière interrogation wooooohhhhh sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Jeu 6 Mai - 15:31

>



....par exemple, chez nous en France, c’est un “gendarme-imam” qui vient de s’exprimer publiquement dans les colonnes d’un journal américain contre la loi anti-burqa : selon lui la loi anti-burqa n’est qu’“une manoeuvre électoraliste destinée à détourner l’attention de l’opinion publique des problèmes de la crise et du chômage à l’approche des élections locales.” Et de rappeler que “les citoyens ont le droit fondamental de s’habiller comme ils le veulent…” (entretien en anglais, publiée dans le Huffington Post, en date du 26 avril.)
Pourquoi Mohamed-Ali Bouharb chercherait il à promouvoir une coutume islamiste radicale au sein de la république Française en profitant de sa position de fonctionnaire de l’état, et sortant ainsi de son devoir de réserve ? On connait les manoeuvres actuelle du Gouvernement US pour promouvoir cette visibilité culturelle islamique en Europe, jusque dans ses pratiques les plus intégristes.
Bien sur, on peut imaginer selon Mr Bouharb, qu’au contraire, une autorisation totale de la Burqa, avec l’assentiment du gouvernement ne serait absolument pas une “manoeuvre électoraliste” mais bien au contraire comme un signe de soumission à allah…
Est donc considéré comme “électoraliste” ce qui contrevient à la pratique islamiste la plus intégriste ?

Il y a quelques temps déjà au sommaire d’OummaTV, Mohamed-Ali Bouharb, premier aumônier national du culte musulman pour la Gendarmerie Nationale. (Diplôme Universitaire ” Interculturalité, Laïcité, Religions) “ évoque dans cette vidéo la reconnaissance du fait musulman au sein de l’armée française..

Précisions, que Mohamed-Ali Bouharb, le premier aumonier musulman de la Gendarmerie nationale (dont la principale activité est de réclamer des repas halal et d’organiser des voyages à la Mecque) était amicalement présent au Rassemblement annuel de l’UOIF au Bourget, dont les conférenciers furent plus que sulfureux : Hani Ramadan, frère de Tariq favorable à la lapidation, le chef de la branche koweitienne des Frères Musulmans, Tariq Al-Swaidan qui s’était illustré l’année dernière au même rendez-vous pour avoir rappellé aux fidèles la nécessité de conquérir Rome…


>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 10 Mai - 5:45

cheers

Citation :
Albaror Jeu 6 Mai - 23:31
....par exemple, chez nous en France, c’est un “gendarme-imam” qui vient de s’exprimer publiquement dans les colonnes d’un journal américain contre la loi anti-burqa : selon lui la loi anti-burqa n’est qu’“une manoeuvre électoraliste destinée à détourner l’attention de l’opinion publique des problèmes de la crise et du chômage à l’approche des élections locales.” Et de rappeler que “les citoyens ont le droit fondamental de s’habiller comme ils le veulent…” (entretien en anglais, publiée dans le Huffington Post, en date du 26 avril.)
Pourquoi Mohamed-Ali Bouharb chercherait il à promouvoir une coutume islamiste radicale au sein de la république Française en profitant de sa position de fonctionnaire de l’état, et sortant ainsi de son devoir de réserve ? On connait les manoeuvres actuelle du Gouvernement US pour promouvoir cette visibilité culturelle islamique en Europe, jusque dans ses pratiques les plus intégristes.


Et c'est étonnant mais il n'a pas été santionné comme le Commandant Mattely Exclamation Exclamation Exclamation sur ce coup là, Sarko regarde ailleurs Suspect





Après le commandant Mattely, qui avait été durement sanctionné après avoir osé remettre en cause la politique de rapprochement police-gendarmerie au sein du ministère de l’Intérieur, c’est maintenant au tour de l’imam national de la gendarmerie de transgresser son devoir de réserve en dénonçant, dans la presse étrangère, l’actuel débat sur le port de la Burqa.
"Si vous rencontrez des infidèles, combattez-les jusqu’à ce que vous en ayez fait un grand carnage ; chargez de chaînes les captifs." (Coran, Sourate 47, verset 4)

Cet imam, s’il est fidèle à son bouquin qu'il tient en main en lieu et place du Code Pénal français, n’est pas dans la gendarmerie pour défendre la France mais au contraire pour la combattre.

Sur son képi a été brodé le croissant de lune, symbole de l'islam, entre deux rameaux d'olivier.

Une personne se battant contre nos lois et contre l’Etat se trouve au coeur du système de sécurité.


Il est sorti major de promotion de la formation des cadres cultuels musulmans à la Faculté des Sciences Sociales et Économiques de l’INSTITUT CATHOLIQUE de Paris. Les élites cathos sont complètement barjos, ils ont effectivement trahi l’Eglise et la Patrie !

Tout comme c’est aux évêques et aux curés apostats qui se sont soumis à la Constitution Civile du Clergé de 1791 que la Révolution doit d’avoir triomphé de la Royauté Capétienne, régime sous lequel a été créée la Gendarmerie …

On n’oubliera jamais tout le mal que les catholiques dévoyés ont fait à la France qui est un état lâche qui ne s’attaque jamais au fond du problème.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/05/15/01016-20090515ARTFIG00322-premiers-pas-de-l-imam-des-gendarmes-.php

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 31 Mai - 15:12

pig pig pig



Pig! Pig! Pig!...Bientôt, ma chère Pauline, vous ne pourrez plus en manger!...Vous avez vu passer voici quelques semaines dans le Figaro
une autre affaire, celle des CRS qui dénonçaient dans un tract la récente pratique du “tout hallal” dans leur cantine.

"Le plus important des syndicat de la police ( des gardiens de la paix ) SGP FO a publié son raz-le-bol de ces « approvisionnements au rituel étranger », en citant comme exemple la caserne de CRS de Pondorly, à Rungis (Val-de-Marne), qui d’ailleurs est à l’origine du tract. Le message fait appel au droit de choisir ce que l’on mange, en soulignant qu’il « est inutile de rappeler que tout musulman qui entre dans la corporation se voit proposer un régime au regard des us et coutumes de sa religion »,
En effet, il faut savoir que des membres de la CRS, dans plusieurs compagnies sont contraints de manger…halal, et ce, semble-til, pour des raisons d’économie. Mais voilà, des voix se sont opposés à cette imposition de menu au “au rituel étranger”, comme le précise un tract qui dénonce avec force cette curieuse pratique. Un tract que la direction de la Compagnie Républicaine de Sécurité n’a pas apprécié, l’interdisant, comme si cela dérangeait de dire une fois encore la vérité.

L’argument de l’économie, est un peu fort en café, d’ailleurs, acheter halal c’est aussi contribuer à entretenir les pratiques de sacrifices de manière financière, le texte syndical le rappelle : le boucheries musulmanes reverse du prix de la viande vendu “de 0,20 à 0,50 centimes au kilo” à l’organisation certifiant le “halal”, et les syndicalistes d’en déduire : “Nous sommes contraints de reconnaître que manger halal, c’est payer l’impôt islamiste “, et ils “ne veulent pas être complices de cette déviance“.

Quoiqu’il en soit, le directeur central des CRS, Hubert Weigel, qui a demandé de « faire procéder au retrait immédiat des panneaux d’affichage de ces tracts dans les casernements et cantonnements de [leur] ressort [du] tract syndical Unité SGP FO portant sur la consommation de viande halal », au travers d’un un télégramme à l’attention de toutes les directions CRS zonales."
Et n'oubliez pas, Pauline, que le pig, qu'il soit hallal ou non sera bientôt interdit sur tout le territoire national!...


cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mar 1 Juin - 12:48

flower

Citation :
Et n'oubliez pas, Pauline, que le pig, qu'il soit hallal ou non sera bientôt interdit sur tout le territoire national!...
Cela ne peut être possible Suspect

Ils ne savent pas ce qui est bon, mais Juliette le sait


http://www.youtube.com/watch?v=UwdN_lALvDM


J'adore cette citation de Sir Winston Churchill :
"J'aime les porcs.
Les chiens nous regardent avec vénération.
Les chats nous toisent avec dédain.
Les cochons nous considèrent comme des égaux."

Il existe deux autres sortes de cochon qui n'ont rien à voir avec le vrai. C'est tout d'abord le cochon d'Inde et quelquefois, mais plus rarement, le cochon qui s'en dédit. Mais le cochon qui sommeille est le contraire de la Belle au bois dormant, d'abord parce que c'est un homme et qu'il se réveille à la moindre occasion.


Et comme il faut rire dans ces périodes troublées avant l'orage, voilà une petite histoire :

Un ours, un lion et un cochon se rencontrent

L'ours dit : si je grogne dans la forêt, tous les animaux tremblent de peur
Le lion dit : si je rugis dans la jungle, tous les animaux s'enfuient de peur
Le cochon dit : moi je tousse une seule fois et la planète entière se fait vacciner.






Exercices à la barre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 22 Juin - 3:26

flower cheers flower



Excellente vidéo que je vous conseille d'écouter.


Les problèmes sont très bien posés.


"Il ne s’agit pas d’aider les Grecs ! Il s’agit de sauver l’euro jusqu’au dernier Grec vivant !"


Un homme seul, Marc de Scitivaux, économiste Français contre trois collabos du système.

- Jean-Marc Sylvestre, journaliste économique
- Natacha Valla, Executive Director at Goldman Sachs Global Economic Research
- Yves de Kerdel (Economic journalist and editorial writer for Le Figaro)

... et Natacha pérore..... au nom de Goldman Sachs


http://www.youtube.com/v/ZEp8rta5Ih4



La France a déjà donné 9 milliards aux grecs en 2 ans et ce n’est que le début, il est vrai que nous n'avons pas de déficit ni de dettes

Les prêts français, hors état, proviennent des banques et des assureurs, via l’assurance vie, alors si vous avez des assurances vies, sachez que celles-ci ont déjà permis de financer l’état grec.

Donc au final, au jour d’aujourd'hui, les Français sont plus taxés que les Grecs, car la France s’endette encore plus pour les aider au lieu d’investir dans la police et la justice, et nos parents et grands parents perdront leurs économies !

Madame Valla a vraiment un QI digne d’un dirigeant du FMI, vous savez, ceux qui ont assez d’argent pour arroser la presse pour faire croire qu’ils sont intelligents. C’est une spécialité française. On a réussi à nous faire croire que Strauss-Khan avait des capacités intellectuelles. On arrive à nous faire passer Bernard-Henri Lévy dans les médias pour un grand stratège, et maintenant nous avons Natacha.

Dans ce château de cartes, nous tomberons les uns après les autres.

La vérité sur le scandale de l' Euro, avec une autre vidéo très instructive

Le sauvetage de la Grèce ? Non ! de ses créanciers ? Oui !


http://www.youtube.com/v/_dk-B6h89s0



Pour réduire son endettement colossal, la Grèce envisage de privatiser ses entreprises publiques. La Chine en profite pour avancer ses pions en Europe. Elle a déjà acheté la moitié du port de Pirée, l’un des plus grands d’Europe.

http://rutube.ru/tracks/4550792.html?v=d3cab917bd8bbc80df5ee158f351f4a0


La Chine s'est non seulement réveillée, comme l'avait prédit Napoléon Bonaparte, mais s'est lancée de plus à la conquête du monde. Mais pour atteindre cet objectif elle n'a pas encore choisi la manière forte. Au contraire, elle applique le concept de soft power, un cocktail d'une redoutable efficacité qui marie séduction et savoir-faire sans parvenir toutefois à occulter entièrement une dose passablement machiavélique d'hypocrisie.

Pour s'imposer aux quatre coins du monde la Chine a choisi le charme, explique Barthélémy Courmont dans un petit ouvrage sur la Chine, "la grande séduction", essai sur le soft power (puissance douce) chinois publié chez Choiseul qui analyse de manière didactique et claire la stratégie de l'ancien Empire de milieu pour devenir une "méga-puissance".






Dernière édition par SantoniA le Dim 21 Avr - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 29 Juin - 3:18

flower Idea flower


"Au XXe siècle, il y aura une nation extraordinaire.
Cette nation sera grande ce qui ne l’empêchera pas d’être libre.
Elle sera illustre, riche, pensante, pacifique, cordiale.

Cette nation : elle s’appellera l’Europe.

Nous aurons l’esprit de conquête transfiguré en esprit de découverte, nous aurons la généreuse fraternité des nations au lieu de la fraternité féroce des empereurs, nous aurons :

- la patrie sans la frontière,
- le budget sans le parasitisme,
- le commerce sans la douane,
- l’éducation sans l’abrutissement,
- la jeunesse sans la caserne,
- le courage sans le combat,
- la justice sans l’échafaud,
- la vérité sans le dogme."

Extrait du discours de Victor Hugo au IIIe congrès de la paix, à Paris, en 1849.



http://www.dailymotion.com/video/xjl65v_olivier-delamarche-associe-gerant-platinum-finance-la-plan-de-sauvetage-de-l-euro-est-grotesque_news#from=embediframe


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 27 Juil - 3:48

cheers bom bom bom cheers



Nos élites bien pensantes se sont réunies jeudi 21 juillet 2011 une nouvelle fois à Bruxelles pour tenter de sauver la Grèce.

Les dirigeants de la zone euro nous ont concocté une usine à gaz en nous faisant croire que le Fonds européen de stabilité financière devrait permettre aux pays en quasi faillite telles que la Grèce, le Portugal, L’Espagne, L’Irlande, de les aider à pouvoir rembourser les prêts qui leur ont été consentis.

Ce plan de sauvetage de la Grèce est de l’enfumage. C’est en définitive l’épargnant et ou le contribuable européen qui supportera l’essentiel des sacrifices, sans que cela apporte une once de croissance et permette de sortir la Grèce d’une faillite probable.

Cette citation résume assez bien la situation de crise :



"Face à la crise financière qui, partie des Etats-Unis en août 2007, contamine la planète et l’économie entière, les détenteurs de gros patrimoines se tournent vers… l’Etat. Pour qu’il injecte des liquidités et éponge les dettes, et qu’il garantisse la pérennité des banques comme l’anglaise Northern Rock. Mais dès qu’il s’agit de réparer les dégâts sociaux, l’Etat-providence disparaît. Comme au XIXe siècle, les "barons voleurs" ,grâce à leurs appuis politiques, s’en sortent bien."

Howard Zinn – Au temps des "barons voleurs" Juin-Juillet 2008.





PAULINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 12 Sep - 2:47

flower Basketball flower


L'€uro, c'est pas du toc alors pourquoi bat-il la breloque Question

L'Europe de l'EURO (car il n'y en a pas d'autre, ni politique, ni fiscale, ni sociale etc...) est malade de l'idéologie ultra-libérale d'une Commission autiste et invertébrée. "ILS" ont voulu reconduire ces ectoplasmes de Barroso et ses affidés, et ce sont les peuples qui le paient très cher.

L'Europe que l'on nous a vendue sans vergogne était un leurre programmé uniquement pour les financiers

Aimez-vous les maths Question Alors je vous pose un problème :

Étant donné qu'une baignoire grecque a une contenance de 158 milliards d'euros, et que la France doit la remplir de 15 milliards d'euros, calculez au bout de combien de temps vos poches seront vides. Mais, là où le problème se corse c'est qu'en plus la baignoire a une fuite.

Vous avez 1 h pour le résoudre


On veut nous faire croire qu’en allant plus loin encore dans le système qui a provoqué la crise, on arrivera à la juguler. En faisant tout exploser sans doute…

Et c'est qui qu'aura eu raison avant tout le monde Question Devinez


Ce sont les ploutocrates qui profitent de l'Euro pas les peuples. Aller parler aux Suisses, aux Norvégiens, et aux Anglais de leur recroquevillement sur eux mêmes... Des pays qui sont plus libres car ils maîtrisent leurs monnaies. Or l'argent c'est le pouvoir.





Et à quoi a-t-on assisté hier Question tous les médias ont fait comme à Byzance quand les courtisans débattaient du sexe des anges pendant que les Turcs assiégeaient la ville, hé bien les médias ont enfumé le bon peuple avec des rideaux de fumée comme les reportages sur DSK et les célébrations mémorielles évitant ainsi aux dirigeants de la majorité d’avoir à s’expliquer sur leur impuissance comme à ceux de l’opposition sur leur absence d’alternative crédible.

Ainsi marche-t-on d’un pas accéléré vers un séisme majeur comme l’Europe en a connu il y aura bientôt cent ans.

En ce moment toutes les bourses dévissent.



@ suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Ven 16 Sep - 9:08

flower Basketball flower



Je vois que le sujet sur l'€uro vous passionne lol!
Le problème sur la baignoire qui fuit ne vous a pas séduit, par contre je constate que lorsqu'il était question de la sdb de DSK, il y avait pléthore de commentaires Basketball


J'ai "L’Arnaque du siècle", de Nicolas Dupont-Aignan.



"Les banques privées empruntent auprès de la Banque centrale européenne à des taux dérisoires (autour de 1 %) et prêtent cet argent aux États à des taux prohibitifs (3,5 % pour la France, jusqu’à 7 % pour les pays du Sud) tout en appelant ces mêmes États au secours dès lors que leurs bêtises en Bourse menacent de les mettre sur la paille."

Nicolas Dupont-Aignan a eu l'idée en un éclair au terme d'un échange d’anthologie avec Christine Lagarde à l’Assemblée nationale. On était alors au commencement de la crise grecque et le député lui avait posé la question suivante :
- "L’inflation et le coût du travail ont augmenté de 5 % en dix ans en Allemagne, tandis qu’ils ont augmenté de 40% en Grèce. Comment ce pays peut-il, sans la possibilité de dévaluer, exporter alors que ses coûts sont si chers? Cette équation, personne n’a pu y trouver une solution, à moins de baisser de 40 % les salaires. Alors comment faut-il faire ?"

Et Mme Lagarde avait laissé tomber en le fusillant du regard :
- "Il faudra bien que cela soit possible."

"Dédain terrible, mais aussi aveu d’impuissance", résume aujourd’hui Dupont-Aignan… Depuis cet échange, je n’ai obtenu de Christine Lagarde qu’un silence de mort, un mélange de mépris et de reproche. Comme si elle avait compris que j’avais décelé le gigantesque bluff dont elle était complice."

Et avec elle, accuse le président de Debout la République, tous ceux qui préfèrent les dogmes aux réalités…




Parlons-en des réalités :

- il faudra encore remettre la main à la poche, d'autant plus qu'il reste les cas épiques de l'Espagne, de l'Italie et du Portugal.

Cela ressemble fort à une mesure dont le seul but est d'éviter que les mentalités ne changent et que les peuples se mettent à vouloir sortir de l'€uro. Le peuple n'a-t-il pas voter NON au référendum Question

ET on nous demande de payer toujours plus ... Un peu fort de café tout cela. Et l'incendie grec couve toujours pour le moment, mais ça ne résout pas le problème de l'€uro. En effet, cette monnaie est trop forte uniquement pour faire plaisir à l'Allemagne et ne prend pas en compte la spécificité des économies de l' Europe méridionale.


Sarkozy a annoncé que ces mesures sont spécifiques à la Grèce et que si un nouveau pays avait besoin d'une telle aide, il n'en bénéficierait pas. Cela montre que l'Europe n'a plus d'autre moyen d'action pour résoudre cette crise, et c'est


Alors nos mondialistes du PS à l'UMP en passant par le parti de la mère Boutin ont clamé en choeur, il faut plus d'€urope, il faut abandonner notre souveraineté à l'€urope, et la mère de rajouter : ce serait une révolution formidable Exclamation
Non, madame Boutin, ce serait une révolution soviétoïde.


Ils n'ont qu'une idée en tête sauver l'€uro même si c'est au détriment des peuples. Mais je me fous de sauver l'€uro, ce qu’il faut sauver, ce sont les pays, avec leurs États, leurs économies nationales, leur autonomie économique, la liberté de leur peuples à disposer d’eux-mêmes, de faire leurs lois, d’organiser leur société comme bon leur semble.


Et non croire ce que nous content les Américains car ils veulent plus d’Europe, pour eux nous devons aller encore plus vite et plus fort. Barack Obama veut une plus grande coordination des politiques fiscales en Europe. On a l’impression que les américains sont plus européens que les Européens. Pourtant, il n'a pas de leçon à nous donner. Lors d’un exposé le 12 septembre 2011, l’économiste britannique Kevin Dowd, professeur invité de la Cass Business School de Londres, a dit à son auditoire :

- "La monnaie fiduciaire entre dans sa spirale de mort…
Les banques utilisent des méthodes comptables frauduleuses pour cacher leurs pertes et enrichir leurs employés avec des bonus. C’est une autre forme de pillage…
Au moins 46 des 50 États américains sont insolvables."

Les States sont dans de sales draps, bien plus que l’Europe ou la zone euro. Alors qu'ils fassent le ménage chez
eux Exclamation

Et pendant ce temps le MEDEF et ses grands patrons capitalistes apatrides nous vantent les mérites de la mondialisation heureuse, du fédéralisme eurocrate et de l’ouverture toute grande des frontières.





Nous pouvons nous attendre à un partage de la pauvreté, ça oui... Exclamation

Le Mondialisme, c'est le partage... Exclamation

L'€urope va donner l'exemple au monde entier, grâce à la patrie des "Droits de l'homme"


Vous connaissez la chanson des enfoirés idiots utiles du système "on n'a plus le droit d'avoir faim ou d'avoir froid".. Exclamation

Au fait... Il faut 300 milliards de dollars pour sauver la Somalie... Il faudra combien d'années à nos banques pour sauver ces braves gens... Question Environ 70 ans... Question

J'ai bien peur qu'ils ne soient morts de faim avant... Exclamation

Et dans le même temps, on donne des milliards à l’Egypte, la Tunisie pour aider les frères "démocrates" à installer la charia. Et je ne parle pas de la Lybie


Je vous souhaite un bon week-end sunny



AULINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mar 20 Sep - 5:59

flower cheers flower



De pour les banques,
de pour sauver deux dogmes qui sont à l’origine de l’effondrement même de la France et des pays du Sud :

- l’Euro trop cher,
- le libre échange déloyal.

Et dans le même temps, la Commission européenne a annoncé hier soir qu’elle diviserait par cinq son aide alimentaire aux européens les plus démunis l’an prochain, soit 113 millions d’euros en 2012 au lieu des 500 millions habituels.

C'est un scandale, une ignominie.
L'Europe ne veut plus nourrir ses pauvres.

Pauvres qui se sont multipliés à cause de la politique européenne de dérégulation. Et maintenant, nos dirigeants, responsables du désastre économique, sont prêts à nous vendre à la Chine qui a accumulé des réserves colossales grâce à l'incompétence des politocards.

Bien sûr cette solution ne règlera rien au fond ! C’est le début de l’esclavage.
La gouvernance économique européenne est catastrophique.

Cette vidéo de 80 secondes explique pourquoi il est nécessaire de s'opposer à la gouvernance économique de l'UE. Il s'agit d'une réponse à la vidéo d'information mensongère du Parlement européen, publiée en Mai.





Mais le sauveur est là ....... D. de Villepin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 21 Sep - 10:33

Evil or Very Mad

Santonia je ne suis pas d'accord avec vous, vous ne connaissez rian à la politique. vous avez tord, alors ma belle retournez à vos casseroles.
Votre place est dans la cuisine avec les femmes.
Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larissah



Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 21 Sep - 15:14

.


Et toi gros malin qu'est-ce que tu connais de la politique à part de dire qu'on a tord et que la femme doit retourner à ses casseroles comme les autres femmes ! Dire ça c'est pas une démonstration c'est du pur racisme islamique.
C'est toi qui connait rien des femmes et de la France, et en plus tu manques de respect à Madame Santonia qui est une personne qui nous apprend des choses depuis longtemps et qui respecte les gens au moins.
Tu peux retourner dans ton gourbi avec les arriérés comme toi car ici les femmes ont le droit de parler et on ne enferme pas dans les cuisines avec des casseroles.

Larissah



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irinéos



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Jeu 22 Sep - 5:11

sunny

Bonjour à vous tous !

Je voudrais juste dire à Mr Saïd que ses propos sont absolument déplacés Exclamation
Vous n'êtes pas d'accord Question
Soit ! mais soyez au moins correct Exclamation
Nous attendons tous, maintenant, que vous donniez votre propre vision des choses politiques.

Au plaisir de vous lire Exclamation


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Jeu 22 Sep - 9:59

albino albino albino

Salam mes frères,

J'aurais bien ajouté mon grain de fiel plus tôt; mais voilà avec mes petits copains à casquettes nous avons été pris dans un embouteillage... impossible d'avancer ou de reculer!!!



...et croyez-moi si vous voulez, si ça avait été des femmes, ça m'aurait paru moins long!

Bisou à ma copine Larissah


Make

afro afro afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 26 Sep - 5:28


Larissah

d'autant plus que vous êtes la seule à être intervenue avec cette fougue et cette spontanéité qui sont de grandes qualités, ce qui fait contraste avec le silence assourdissant des autres.



Je ne vous ai pas remerciée plutôt car j'étais très occupée, -vendredi à Aix pour un colloque, et samedi-dimanche je dansais au Grand Palais.


Il est vrai que mes casseroles s'ennuient parfois, alors elles tintinnabulent et pour me faire pardonner, je leur fais la danse du ventre et toutes joyeuses me répondent par un célèbre slogan pied-noir. cheers

Ma chère Larissah, savez-vous qu'à cause d'une casserole, la dynastie Ping n’a duré que quelques jours, entre la dynastie Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912). Son Empereur, Li Pong, a utilisé une casserole comme symbole d’une société qu’il voulait légère comme la libellule à l’aurore mais mœlleuse à l’intérieur –vaste programme populaire Exclamation Malheureusement, l’absorption d’un filet de thon rouge mal assaisonné par les cuisiniers royaux le rendit fou de colère et lui fit renoncer au pouvoir, ce qui mit fin à la plus courte dynastie de l’Histoire chinoise.


Bof, les hommes sont comme les casseroles, il faut savoir par où les prendre
Sans compter tout ceux qui se traînent des casseroles grosses comme des mallettes






Ceci dit, revenons à nos €, contrairement à ce que prétendent les alarmistes, une sortie de l'euro de la Grèce ou d'un autre état aurait aussi des effets positifs. Et c'est bien ce qui fait peur aux fédéralistes. De toutes façons, ils auront beau gagner du temps à nos dépens, l'affaire est dans le sac. C'est juste une question de temps. Qui sait Question Si nous réussissons à sortir de l'euro -et de l'Europe actuelle- nous serons probablement à même de constituer une entité d'états indépendants mais solidaires, car au fond, quand en Europe six pays oeuvraient ensemble sans contraintes, les choses allaient bien mieux qu'aujourd'hui...

Les Etats-Nations doivent retrouver leur autorité et leur autonomie monétaire, face à l’Union €uropéenne.

Pourquoi jamais un leader de gauche n’a-t-il remis en cause le fait que depuis 1973, la France doive emprunter sur les marchés internationaux, et non plus à la Banque de France Question

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon, pourtant leader du NON de gauche, en 2005, a pu relayer les discours alarmistes des tenants du système quant à une sortie de l’euro Question

Pourquoi la gauche est-elle d'accord avec la droite pour cette politique mortifère sur l'€uro Question

La réponse est claire, ils ont définitivement tourné le dos à la Nation et au souverainisme. Ils ne voient l’avenir du monde que dans l’Internationalisme, et notamment une union fédérale, que Mélenchon, comme l’ensemble du PS, a toujours appelé de ses vœux.

Les fédéralistes de gauche et les fanatiques libéraux de droite ont ceci de commun : ils sont d’accord pour que la France disparaisse. Ils ont donc joué, des années durant, une partition complémentaire, pour défendre l’euro, et en finir avec les Etats-Nations.

Vous aurez compris que si la danse est ma passion, la politique est ma potion. même si je suis souvent dans les
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larissah



Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 28 Sep - 16:07

.



Que voulez-vous que je vous dise de plus à part que les individus SAÏD et
IRENEOS sont venus sur ce forum que pour faire la pagaille. Ils n'ont
rien à dire à part critiquer les autres mais ça prend pas et personne
répond !
Après tout je préfère encore le Makekoulo quand il reste correct et
qu'il se prend pas pour le Tross Khane à l'envers, car des obsédés y en a aussi chez les ivoiriens.
En tout cas il n'est pas devenu flic tout d'un coup alors je me demande
avec mon amie ou il a pris cette photo ? C'est d'ailleurs pas normal du
tout que notre police républicaine soit en otage au milieu comme ça !
A moins que ce soit encore un trucage de plus...qui sait ?
Merci Madame Santonia et continuez toujours à nous écrire car moi
je vous aime bien même si je comprends pas tout. Merci

Larissah


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 5 Oct - 6:00

flower sunny flower


Bonjour Larissah, Irinéos est un prénom grec.

Alors je souhaite la bienvenue à Irinéos et je lui demande de me dire s'il pense comme moi que dans la crise de l'€urope, la Grèce est un petit problème tandis que les banques sont une grosse menace.

Au plaisir de vous lire Irinéos.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 10 Oct - 4:54

flower flower

Ne vous l'avais-je pas dit Irinéos, que les banques étaient une grosse menace Question

La débâcle de la banque franco-belge Dexia a des conséquences importantes en Allemagne, où une filiale de l'établissement est en très mauvaise posture après avoir accordé d'importants crédits aux pays d'Europe du Sud.
La filiale Dexia allemande a octroyé des crédits de 5,4 milliards d'euros à la Grèce, à l'Italie, au Portugal et à l'Espagne, alors que ces créances étaient risquées eu égard au faible capital de la filiale.
Erreur des politiques, tout cela pour avoir pris position sur le marché de la dette souveraine grecque.

On a aidé les Banques en 2008, elles ont fait des profits en 2009-2010 et qu'ont-ils fait Question ils ont versé des dividendes à leurs actionnaires, alors doit-on encore payer Question

Bien sûr la solution "top" a été trouvée : le contribuable Exclamation

Et que cela nous plaise ou non, il nous faudra de toutes façons payer l'addition.

C’est quand même fort de café, une banque en faillite dont les contribuables Français et Belges vont payer à terme la facture, nous avons encore des es-spécialistes qui ne connaissent même pas le montant exact pour dire l’opacité du système.

Un peu comme Paribas, Société générale et Crédit agricole, depuis des mois on nous explique qu’il n’y aura pas de recapitalisation et apparemment cela en prend le chemin tout en restant dans le flou artistique !


Entre le système libéral débridé qui appauvrit de plus en plus ceux qui travaillent en enrichissant les nantis, la gauche en retard d’une guerre et les gauchos rêveurs qui veulent enfanter le nouveau bipéde Français internationaliste sans racine, culture, terroir, etc…
et les barbus islamistes qui rêvent de nous faire revivre au 7ème siècle, si au moins c’était le 7ème ciel…


Qu'en pensez-vous Question


PAULINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Ven 28 Oct - 5:12

flower Basketball flower


Je regrette de ne pas avoir de réponses Exclamation


Les Européens réfléchissent à faire participer des pays émergents volontaires au fonds de soutien de la zone €uro, et notamment la Chine

Nos amis Chinois sont trop subtils et intelligents pour financer nos désastres sans contreparties politiques.
Nous serons à la merci des humeurs du Président Chinois... et nous serons priés de remercier les grands dirigeants de la République Populaire en nous mettant à plat ventre.
Souvenez-vous de la police chinoise lors de la flamme olympique de passage à Paris......

C'est une folie d'aller mendier l'aide chinoise. Papandréou a vendu ses infrastructures portuaires pour un plat de lentilles.
Si on faisait un référendum européen bien des peuples voteraient la sortie de cette entité d'une faiblesse telle que ce sont les pays émergents qui vont en devenir les prédateurs.

Pour le président Sarkosy, les autorités chinoises seraient -elles subitement devenues fréquentables Question Nous ne voulons pas les produits chinois par contre nous voudrions bien leur argent en dollars ou en €uros, je crois surtout qu'en voulant sauver la zone €uro et l'€uro tout court les dirigeants de l'€uro-zone sont prêts à vendre leur âme au diable Exclamation

Il serait peut-être temps de demander aux peuples de l'€uro-zone et par référendum s'ils sont d'accord pour sauver l'€uro à tout prix Exclamation

La Chine va aider les européens à continuer à s'endetter... Comme ça on pourra continuer avec un système qui tue à petit feu les pays européens.

On continuera à payer des dizaines de millions de chômeurs, qui dépenseront leur maigre solde en achetant des produits chinois de mauvaise qualité, et les emplois qui nous restent partiront... en Chine...

Tandis qu'en échange de cette "générosité" nous leur transférerons le peu de technologie de pointe qu'ils ne nous ont pas encore piqué...

Ainsi les Chinois deviendront les maitres sans combat juste en jouant avec les lois du marché.

Les doivent bien se marrer Exclamation

Les peuples €uropéens sont-ils si atomisés que cela Question Ah oui Exclamation ils se contentent de s'indigner

Tout le monde, la gauche en tête, ferait bien d'apprendre le mandarin... L'anglais et l'espagnol vont être out grave... Ils vont tout acheter... Tout.

L'€urope qui devait être la puissance économique que l'on nous avait promis est en banqueroute. Et c'est la Chine, pourtant décriée pour le non respect des règles élémentaires aux droits de l'homme qui va "sauver" l'€urope Exclamation

Hallucinant Exclamation

Monsieur le président est un anti-démocrate, et à ce jour lui et ses acolytes réalisent qu'il leur faut changer certaines règles des traités qu'ils ont adoptés contre les peuples.




Le problème n'est pas une crise de l'Etat Providence mais le résultat de l'abandon des intérêts des peuples pour le profit de quelques-uns pour qui on a construit le monde qui pouvait leur permettre de se goinfrer sans entraves. C'est le résultat de la trahison de la démocratie par les élites, au nom de l'€urope.

L'€uro et l'€urope sont morts lorsque nos dirigeant UMPS de tous les pays ont voté le Traité d'Amsterdam contre les peuples, les mêmes qui veulent imposer une €urope Fédérale, pour mieux répartir la dette sur leurs dos Exclamation

Quand on sait que le Traité de Maastricht interdit à la BCE de financer directement les Etats et les obligent à emprunter aux banques privées aux taux fixés par les agences de notations, on ne peut pas se permettre de réduire cette crise à la crise de l’Etat Providence Exclamation

C'est la finance qui attaque les Etats, ne nous trompons pas d'adversaire.

Est-ce que le peuple français saura voter pour refuser cette €urope fédérale Question


cheers cheers cheers cheers cheers



Film de Jean Yanne "les Chinois à Paris"










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Sam 5 Nov - 6:13

flower jocolor flower


Le tronçon d’autoroute qui va de Varsovie à Lodz était bloqué par une grève. Pourquoi Question
Parce que l’entreprise chinoise concessionnaire ne paie plus ses fournisseurs Polonais. Quant aux 500 ouvriers chinois, ils illustrent un aspect méconnu de l’ouverture européenne…






Pour la première fois dans l'Union européenne, une entreprise chinoise réalise un projet de travaux publics.
500 ouvriers venus de Chine travaillent d'arrache-pied pour construire un tronçon de l'autoroute Berlin-Varsovie, dans le centre de la Pologne. Une décision très critiquée par les entrepreneurs polonais...


Dans combien de temps l'ouvrier européen sera-t-il payé comme l'ouvrier chinois Basketball



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Lun 14 Nov - 5:52

flower Basketball flower


Laurence Parisot et l'économie (pour les nuls)


http://www.youtube.com/v/pk8tjTGwlaI




Dernière édition par SantoniA le Dim 21 Avr - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   

Revenir en haut Aller en bas
 
ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: