forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Sam 17 Déc - 5:44

flower 2 santa 11 flower


Peuple continue de donner ta confiance à ces requins, les politocards veillent et travaillent pour toi, dors tranquille

"L’Europe, ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. " (Martine Aubry à Béthune, 12.9.92)

"Moi aussi, j’ai peur de l’Allemagne. […] Il ne faut pas prendre l’Allemagne pour un gros chien dressé parce qu’elle a été irréprochablement démocratique depuis quarante-cinq ans" (Françoise Giroud, Le Nouvel Observateur, 3.9.92)

"Le traité d’ union européenne se traduira par plus de croissance, plus d’emplois, plus de solidarité." (Michel Sapin, ministre socialiste des finances, Le Figaro , 20.8.92)

"Le traité de Maastricht fait la quasi-unanimité de l’ensemble de la classe politique. Les hommes politiques que nous avons élus sont tout de même mieux avertis que le commun des mortels." (Élisabeth Badinter, Vu de Gauche, septembre 1992) ben voyons !!!

Je cite des socialistes mais côté UMP ce fut la même rengaine cheers






Pendant ce temps, le Parlement européen s'offre un musée à 21 Millions €. -Nous sommes en crisse comme dirait Efa Choly, où ai-je rêvé Question
Ouvert depuis le 14 octobre 2011 -entrée gratuite et accessible à tous- , ce musée flambant neuf du Parlement européen à Bruxelles présente, en 23 langues à travers des outils multimédias interactifs dernier cri, les institutions européennes et notamment le Parlement européen. Avec ses 5.400 m2, il aura coûté la bagatelle de 21 millions d'euros :

- "En cette période d'austérité, cette humilité est de bon aloi pour soutenir un projet qui porte cependant de grandes ambitions : démontrer aux 450 000 visiteurs attendus par an que le Parlement européen est transparent et démocratique, efficace et porteur de paix" écrit sans rire un certain Pierre Talbot.... du pipeau






Mais je remets mes pointes sur terre, et je constate qu'après les nouveaux accords de Bruxelles, je suis sûre que des heures sombres nous attendent, vous aussi sans doute. Et encore une fois Madame Merkel

-une Allemande , je le dis parce que déjà dans l'histoire , nous avons eu maille à partir avec une autre Allemande-,
fait sa loi.

Ce ne seront pas les premiers traités et accords qui nous désavantageront, l'Histoire n'est qu'un éternel recommencement Exclamation

Mais, nous avons toujours eu un sauveur, notamment notre Jeanne d'Arc, ah Exclamation les femmes sont formidables............


De traités honteux en abominables traités, la France a toujours été de l'avant. En effet, je pense au traité de Troyes. Est-ce que cela vous dit quelque chose Question

Lors de la Guerre de Cent Ans de 1337 à 1453 -oui en réalité, elle a duré 116 ans- Troyes est le lieu d'un événement particulièrement peu glorieux pour la France, la signature du fameux "honteux Traité de Troyes", le 21 mai 1420.

L'Europe traverse à cette époque une crise économique et démographique entraînant des conflits militaires, politiques et culturels. Pour répondre à ces enjeux, la modernisation de l'État et de la fiscalité est nécessaire mais fait naître des tensions dans toute l'Europe. Pour des raisons économiques, toute la côte atlantique est dépendante du royaume d'Angleterre et pour des questions de structuration de l'État, l'ouest du Saint-Empire entre dans l'orbite française. Entre les royaumes de France et d'Angleterre, il y a de nombreux contentieux en suspens.

Pendant la guerre, le roi de France Charles VI est déclaré fou -aujourd'hui, on dirait de lui qu'il est schizophrène-. D'autre part, il y a la défaite française d'Azincourt (25 octobre 1415) et la guerre civile du royaume entre les Bourguignons et les Armagnacs. Le dauphin Charles VI ne règne plus que sur la moitié sud de la France, son conseil et sa cour sont itinérants.

Sa femme Isabeau de Bavière en profite pour lui faire signer le traité de Troyes qui affirme que le dauphin Charles VII est bâtard, donc indigne de la Couronne, et qui promet de ce fait au roi d'Angleterre Henri V le royaume de France lors de son mariage avec la fille de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, Catherine de France... mariage qui a lieu le 2 Juin de la même année à Troyes en l'église Saint-Jean-au-Marché.

Il sera à ce titre le seul héritier de la couronne capétienne.

Texte du Traité de Troyes approuvé le 29 avril par les représentants de la bourgeoisie parisienne :
"Comme accord final et paix perpétuelle soient aujourd'hui faits et jurés en cette noble ville de Troyes par nous et par notre très cher fils Henri roi d'Angleterre, héritier du royaume de France pour nous, et lui les royautés de France et d'Angleterre, tant par le moyen du mariage de lui, de notre chère fille et aimée Catherine... considérés les horribles et énormes crimes et délits perpétrés au dit royaume de France par Charles [le meurtre de Jean sans Peur], soi-disant dauphin de Viennois, il est accordé que nous, notre dit fils le roi, et aussi notre très cher fils Philippe, duc de Bourgogne, ne traiterons aucunement de paix ni de concorde avec ledit Charles, ni ferons traiter, sinon du consentement et assentiment de tous et de chacun de nous trois et des trois Etats des royaumes susdits."


Ainsi, le roi d'Angleterre devient roi de France, Charles VI étant quant à lui roi en viager, et les rois d'Angleterre porteront, à partir de 1420, le titre de roi de France et d'Angleterre jusqu'en 1802. Et Henri V s'installe au Louvre le 1er décembre 1420.


La responsabilité du piteux traité est volontiers imputée au seul duc de Bourgogne, voire à Isabeau de Bavière. Mais, le roi d'Angleterre aurait pu réunir les deux couronnes par la force car le roi de France est fou, son fils le Dauphin est exilé, isolé et peu énergique.

Ainsi, le traité de Troyes est un traité HONTEUX.
Isabeau de Bavière en est-elle responsable Question
A-t-elle eu vraiment la possibilité d'empêcher ce traité Question
Où avait-elle un intérêt particulier, étant une Allemande Question

On aurait pu penser que la France et l'Angleterre n'auraient bientôt plus qu'un seul roi
Mais c'était sans compter sur le destin.... Et le destin en décidera autrement par la grâce de Jeanne d'Arc


J'en conclus que finalement l'Europe n'est qu'un grand village, et que nous sommes tous cousins

D'ailleurs j'ai trois cousins Allemands et j'ai peu en commun avec eux


Et si une autre Jeanne venait contrecarrer les desseins troubles et autres salamalecs des politiques en place




Pauline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 22 Fév - 6:17

2 12


Voyant le succès de ce sujet dans le forum je persiste à vous donner mon avis, ensuite je retournerai à mes pointes, n'en déplaise à certain, point de casseroles à l'horizon

Je rassure les inquiets, parler de politique ne mord pas

Bref...............

Nicolas SARKOZY vient de redécouvrir le référendum dans ses dernières déclarations démagogiques pour lancer sa campagne électorale pour l’élection présidentielle.

Rappelez-vous que lors du référendum de 2005 pour la ratification du traité de constitution européenne, les Français avaient massivement voté contre. Et qu'en est-il advenu

Après avoir renfloué les banques et les institutions financières internationales, les États se sont retrouvés avec des dettes souveraines abyssales.
Mais ce qui se passe dans un silence scandaleux alors que ces projets devraient être au cœur des débats dans toute la presse, va au-delà de tout ce qu’on a connu jusqu’ici, au niveau européen, en matière d’abandon de souveraineté, de recul démocratique et d’opacité.

Pour s’en rendre compte, il faut savoir ce qu’est le MES Mécanisme Européen de Stabilité, et de quelle procédure on use pour le faire adopter.


Monsieur Sarkosy pourquoi n'en parle-t-il pas et pourquoi ne fait-il pas de REFERENDUM Question

Et les Socialistes Question
et Monsieur Hollande, pourquoi lui aussi est-il muet sur le sujet Question c'était l'occasion de le mettre dans les dents de Sarkosy...

Et les journalistes Question
Ils ont beau jeu les journalistes de taper sur les politiques, pourquoi restent-ils silencieux sur le sujet Question (*)


Tout l'avenir passera par une Europe fédérale dictée par l'UE anti-démocratique, les partis politiques Français n'ont pratiquement pas évoqué le vote pour la mise en place du MES, Pourquoi Question


Parce qu'ils ne peuvent s' opposer à Bruxelles et à Madame Merkel




Dans cette vidéo, le journaliste parle d'un coup d'état, et qui s'en soucie Question

Un coup d'état, c’est le remplacement d’un pouvoir légitime, issu du peuple, par un pouvoir qui ne l’est pas.

Le transfert, en toute illégalité, à des autorités européennes et internationales qui ne sont soumises à aucun contrôle démocratique de pouvoirs qui relèvent pas nature de la souveraineté populaire s’apparente à un véritable coup d’État.

Les gouvernants qui sont à la manœuvre manifestent leur plus total mépris du respect des exigences démocratiques. Par des artifices de procédure, en interprétant abusivement des règles dont ils se moquent, ils se font les complices d’une entreprise de démantèlement de la démocratie et d’effacement d’un acquis fondamental dans l’histoire de l’humanité :

la souveraineté du peuple.


Démocratie ou voyoucratie étatique Question


Mais, ne nous trompons pas ce monsieur Doze est très attaché au système qui le nourrit, ce chroniqueur a choisi d’enfiler son uniforme de mercenaire à la solde de l’oligarchie afin de lui apporter du renfort car dans l’une de ses chroniques le journaliste avoue qu’il se donne comme priorité jusqu’aux prochaines élections, de combattre les promoteurs de la sortie de l’euro et du protectionnisme


Elle est pas belle la vie


Pauline





* Ah!!!! parlons-en des médias ..... connaissez-vous un seul journaliste digne de ce nom Question
Pourquoi croyez-vous que les journaux ne se vendent plus Question Parce qu'il n'y a plus d'intérêt à les lire pour y forger son libre-arbitre.... Qui a encore envie de s'abêtir devant les 20h00 Question

Nous n'avons que des journaleux incapables d'investigation intelligente, de questions pertinentes, dont la seule spécialité qu'on a du leur apprendre dans leur école de journalisme est celle de couper la parole à leurs invités. Dorénavant je les appelle "journalputes"

Ils ont tellement donné dans le people, dans l'improvisation qu'ils en ont dégoûté les Français qui se sont tournés vers le Net, ils ne sont plus qu'une bande de faiseux de grand-messe cathodique Exclamation

Adieu la neutralité, bonjour l'outrance ou l'obséquiosité.

Et... ne grattons pas trop le vernis, nous aurions du mal à y trouver de la culture générale.
Les médias par leur volonté de scoop, leur désir d'immédiateté et de sensationnel, leur enfumage avec toutes ces polémiques stériles, leur incompétence due à leur manque de recul et à leur inculture méritent notre indifférence la plus totale puisqu'ils ne remplissent plus leur rôle.

A cause d'eux, la population ne reçoit plus l'information vraie, correcte et analysée.

Quant aux politiques, eux, ils surfent sur l'ignorance économique des Français en suivant les médias tels des moutons. Car ils savent que leur survie est au prix de l'usage permanent d'une langue de bois qu'ils parlent tous couramment, après l'avoir apprise à l'ENA.

Un véritable cercle vicieux qui nous tire vers le fond, vers l'abîme : les médias ne parlent que de social et de sociétal, les politiques suivent pour ne pas perdre leur cheptel d'électeurs, les Français deviennent toujours plus ignares en économie, il faut donc leur parler de "valeurs" et de faits divers plutôt que d'économie ...und so weiter comme disent mes cousins Allemands.

Le suicide organisé de tout un peuple, le nôtre.





J'exclus de cette fange journalistique quelques reporters de guerre qui risquent leur vie et malheureusement parfois la perde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Jeu 26 Avr - 4:46

flower Idea flower


Le plan de bataille des financiers.

Très intéressant Exclamation quel que soit le prochain président -tous deux à genoux devant le dieu €uro- renégocier le dernier traité européen sera une tromperie de plus, écoutez, c'est édifiant Exclamation


http://player.vimeo.com/video/40577072



Pauline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Jeu 26 Avr - 10:04

Laughing Laughing Question Question Laughing Laughing

Merci Pauline pour ces précisions sur l'inspiration chrétienne des étoiles du drapeau de la communauté européenne. Ce dernier est la façade d'une institution avec laquelle certains aimeraient prendre quelques distances, sur les plans économiques, stratégiques et autres...
Une voix allemande, celle du Docteur RATH, propose, par exemple de reconsidérer ce qui se cache derrière les étoiles du drapeau...
Ne pense-t-il pas, comme certains français de bonne volonté, que l'indépendance et la dignité de notre peuple passe par la reconquête de notre monnaie nationale ! Il évoque aussi la main mise du cartel chimique et pharmaceutique sur l'économie européenne, et, comble de l'insolence, pour un docteur, il propose d'engager enfin une véritable lutte mondiale contre le cancer et autres fléaux de santé publique!...

Une exploration inattendue de notre condition européenne...

https://www.youtube.com/watch?v=zkooBI-HPCU






bom scratch bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Ven 27 Avr - 5:31

2 12 Monsieur Albaroc


Le docteur RATH fait une dénonciation publique et pense que la condamnation des représentants de ces groupes d’intérêts commerciaux nous permettrait à nous peuples du monde entier d’en finir avec les "temps sombres de la maladie, de la guerre et de l’injustice"et d’entreprendre, au XXIe siècle, la construction d’un"nouveau monde de paix, de santé et de justice sociale".

"Amen"


Il a raison de prendre partie et de proposer une "Constitution pour un monde nouveau", mais c'est le pot de terre contre le pot de fer, c'est bien pour sa conscience, il aura tenté de faire quelque chose.

Là où je ne suis pas d'accord avec lui, c'est quand il pointe du doigt Sarkösy comme va-t-en-guerre, ok il a raison mais ce monsieur ignore que la gauche est aussi d'accord et Hollande a déclaré "qu'il était pour une intervention en Syrie".


Le paquebot France va droit dans l'iceberg. Cela va faire très, très mal. Dans tous les cas, le réveil au lendemain du 6 mai, sera très douloureux.


Nous savons tous que cette Europe s’est construite en passant outre à la volonté des peuples européens, en foulant aux pieds cette démocratie que l’on se targue pourtant d’incarner et que l’on a voulu imposer par les armes aux Libyens et sans doute demain aux Syriens.


Lorsqu'un pays vote mal, on le fait revoter : comme en Irlande.

Lorsque les peuples refusent de ratifier la constitution européenne, on leur impose le traité de Lisbonne via les parlements.

Lorsqu'un premier ministre grec envisage de soumettre à référendum le plan de rigueur imposé par la zone euro, on menace de lui supprimer toute aide économique, même on le vire anti-démocratiquement.

Lorsque le gouvernement hongrois issu des urnes révise les pouvoirs de la banque centrale, on le menace de sanctions.



Monsieur Rath n'est pas sans savoir que l'Union européenne est une construction oligarchique qui tient les peuples européens en suspicion. Comme le déclarait significativement un ministre du nouveau gouvernement italien, "le populisme est l’un des principaux ennemis aujourd’hui en Europe " (Les Echos du 9 janvier 2012) ennemi vous avez bien lu : cette oligarchie considère son propre peuple comme un ennemi Exclamation


Quant aux Allemands, ils ont été de sincères européens jusqu'à la réunification en 1990. Ils ont alors hérité gratis d'une multitude de médecins, ingénieurs, enseignants de qualité, mais d'une industrie peu performante en termes libéraux. En récompense de leur anticommunisme, on les a accompagnés dans dans leur effort de réunification etc… Aujourd'hui ils n'ont plus de projet européen, ou seulement s'il est soluble dans leur projet germanique, c'est la vérité et le problème.


Ma famille d'Allemagne m'affirme que la pauvreté s'étend, notamment depuis les réformes de Schröder (de gauche, parait-il), qualifiées de courageuses, mais qui ont eu pour résultat de plonger un nombre croissant de gens dans la précarité et la pauvreté.

Les Allemands sont vertueux...avec nos économies et très laxistes avec la Chine. Ils refusent la seule solution viable qui serait d'impliquer la BCE, car au fond, la fin d'un €uro qu'ils n'ont jamais accepté que du bout des lèvres ne les chagrine pas plus que cela...

Le docteur Rath est un don Quichotte et il se bat contre les organisations du pouvoir planétaire...........

http://www.syti.net/Organisations.html


Au plaisir de vos critiques.


Pau line
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 24 Avr - 3:14

2 Basketball 13









Stiglitz : les premiers qui quitteront l'euro s'en sortiront le mieux

Le prix Nobel d'Economie, connu pour ses positions keynésiennes, compare les politiques d'austérité actuelles à la pratique de la "saignée dans la médecine médiévale". Seul l'investissement public peut casser cette spirale infernale, juge-t-il.



http://www.observatoiredeleurope.com/Stiglitz-les-premiers-qui-quitteront-l-euro-s-en-sortiront-le-mieux_a1710.html








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   Mer 28 Jan - 6:10

2  flower  15


Jacques Sapir.

"Il y a deux problèmes. Faut-il sortir de la zone euro ? Oui, bien sûr.
Je pense que la zone euro ne survivra pas à l’année 2015. Maintenant, faut-il sortir de l’Union européenne ?
S’il s’agit de l’Union européenne telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, c’est probable.
A partir du moment où la zone euro n’existera plus, l’Union européenne elle-même sera largement modifiée et, dans ce cas-là, on peut parfaitement estimer que la France pourrait rester dans une Union européenne largement modifiée."



http://reseauinternational.net/la-zone-euro-ne-survivra-pas-lannee-2015-jacques-sapir/




jocolor    I love you    jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........   

Revenir en haut Aller en bas
 
ET SI ON PARLAIT DE L'UNION EUROPEENNE..........
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Réunion familiale { PV les 5 autres qui se reconnaitront }
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: