forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mar 3 Aoû - 5:36

flower


"La danse est le plus sublime, le plus émouvant, le plus beau de tous les arts, parce qu'elle n'est pas une simple traduction ou abstraction de la vie, c'est la vie elle-même."
Henry Havelock Ellis

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



La DANSE, reconnue art divin à l'antiquité, aura son Dieu, sa Déesse, sa Muse.
Hathor en Égypte il y a 5 000 ans environ.
Terpsichore en Grèce il y a 4 000 ans environ.
Bacchus et Ultor chez les Romains il y a 3 000 ans environ.
En Occident, pendant une période relativement longue, jusqu'à la Renaissance, la danse disparaît du paysage des festivités pour donner place aux spectacles des arènes : combats de gladiateurs, courses de chars entre autres.

Xénophon (historien, philosophe, homme politique grec, IV° siècle avant JC) :

"La Danse n'est pas de ces sujets faciles et accessibles à tous. Elle touche aux régions les plus élevées de toute science : rythmique, géométrie, philosophie surtout, physique et morale, puisqu'elle traduit les caractères et les passions. Elle est encore moins étrangère à la peinture et à la plastique, les actes de l'homme intéressent parfois le corps, parfois l'intelligence, tandis que la Danse occupe l'un et l'autre : elle affine l'esprit, exerce les membres, instruit et charme les yeux, l'oreille et l'âme."




Augustin d'Hippone (philosophe, théologien, évêque et écrivain romain, 354 - 430) :

"Je loue la danse car elle libère l'homme de la lourdeur des choses et lie l'individu à la communauté. Je loue la danse qui demande tout, favorise santé et clarté de l'esprit et élève l'âme."

Augustin d'Hippone (Aurelius Augustinus), ou saint Augustin, né à Thagaste (actuelle Souk-Ahras, Algérie) le 13 novembre 354 d'une mère chétienne et d'un père païen, mort le 28 août 430 à Hippone (actuelle Annaba), était un philosophe et théologien chrétien, évêque catholique d'Hippone, et un écrivain romain d'origine berbère de l'Antiquité tardive.Il est l'un des principaux Pères de l'Église latine et l'un des 33 Docteurs de l'Église. Les catholiques célèbrent sa fête le 28 août, anniversaire de sa mort. Sa tombe se trouve à Pavie.

C'est sous l'influence de la pensée de saint Ambroise qu'il décide de devenir prêtre. Ecrivain fécond et actif, il déploie une intense activité de prédicateur, d'organisateur des communautés et de lutte contre les hérésies. La doctrine d'Augustin s'appuie sur la foi en Dieu mais ne combat pas la raison. Elle est une méditation de l'intelligence sur la création, le bien et la vertu. Les livres de saint Augustin sont de nos jours autant lus par les esprits religieux que par les philosophes laïcs.

Saint Augustin est le seul Père de l'Église dont les œuvres et la doctrine aient donné naissance à un système de pensée : l'augustinisme.

Son influence est marquée à travers les âges, depuis Paul Orose jusqu'à Paul Ricœur, en passant par Anselme de Cantorbéry, Thomas d'Aquin, Luther, Calvin, Pascal, Adolf von Harnack, Hannah Arendt... Elle fut immense sur toute l'histoire de l'Église en Occident : l'augustinisme imprégna en effet toute la réflexion philosophique et théologique médiévale, puis alimenta les débats lors de la Réforme protestante, puis encore le jansénisme. Les débats suscités par l'interprétation de l'augustinisme ont largement contribué aux conceptions modernes de la liberté et de la nature humaine.




La danse est interdite dans les églises par le pape Grégoire le Grand (VIè-VIIè siècle)
Les saltimbanques vont participer à la diffusion de la danse, ils en connaissent beaucoup, en apprennent de nouvelles au cours de leurs voyages.
Ils accompagnent les Croisés et ramènent d'Orient des danses inconnues en Europe.

Un dicton populaire vient de cette époque :

Payer en monnaie de singe...La danse réapparaît dans certaines églises et surtout en dehors
à l'époque de Luther (1483-1546) Moine augustin, théologien et réformateur allemand qui écrit :

"...Je ne sais pas si les Hébreux dansaient, mais puisqu'il est de coutume d'inviter les gens, de les bien traiter, de manger et de boire ensemble, d'être joyeux, il n'y a pas mal quand il n'y a pas d'excès. Qu'il y ait péché n'est pas uniquement la faute de la danse, comme ce n'est pas la faute des mets et des boissons que quelques-uns deviennent des pourceaux.
Mais tant qu'il y a honnêteté, je laisse aux noces leurs droits et coutumes et je danse avec les gens. Les jeunes enfants dansent sans pécher.
Deviens, toi aussi, enfant de la danse et la danse ne sera d'aucun mal pour toi :
car si la danse était péché par elle-même, il faudrait l'interdire aux enfants..."


Saint Jérôme écrit à l'une de ses paroissiennes

"Efforcez-vous de donner à votre fille une éducation digne de son rang....
Elle doit être sourde aux instruments de musique et ignorer à quoi servent les flûtes ou les cithares."

Dans la foulée un autre ecclésiastique, va carrément instaurer un traité de la danse. Il s'agit du Chanoine Jehan Tabourot (1519-1595) Heureux virage à 180° du clergé quand on sait ce qu'écrivait au Vème siècle Saint Jérôme écrit à l'une de ses paroissiennes.



1661 : Louis XIV crée l'Académie royale de la danse.


1661 : Création de la première comédie ballet de Lully et Molière "Les Fâcheux". Beauchamps en compose les chorégraphies, interprétées par des professionnels.


1670 : Création de la comédie ballet de Lully et Molière : "Le Bourgeois Gentilhomme".


1672 : Lully (surintendant de la musique du Roi) crée, avec le privilège de celui-ci, l'Académie Royale de Musique et de Danse.


1681 :Apparition des danseuses professionnelles sur la scène dans "Le triomphe de l'Amour" de Lully. Lafontaine, Subligny, Prévost...


1697 : Apparition de l'Opéra-ballet avec "L'Europe Galante" de Campra. Feuillet publie son traité : Chorégraphie ou l'art de décrire la danse qui concrétise un système de notation qui avait d'abord été élaboré par Beauchamp et perfectionné par l'auteur.


1700 : Il publie un recueil de danses dont il est l'auteur et un autre recueil de danses de Pécour. Pécour publie un recueil de danses dont il est l'auteur.


1700 à 1720 : Feuillet, Pécour, Dezais publient chaque année un recueil des danses à la mode.


1725 : Rameau publie son traité : Le Maître à danser.


1735 : Tomlinson (anglais) publie son traité : The Art of Dancing (L'art de la danse).


1765 : Magny publie son traité : Principes de Chorégraphie.


"La danse est le premier-né des arts. La musique et la poésie s'écoulent dans le temps, les arts plastiques et l'architecture modèlent l'espace. Mais la danse vit à la fois dans l'espace et le temps. Avant de confier ses émotions à la pierre, au verbe, au son, l'homme se sert de son propre corps pour organiser l'espace et pour rythmer le temps."
(Curt Sachs)




Petite fille vit dans un monde fait d'imaginaire,
Elle le préfère cent fois à notre monde pervers.
C'est son petit paradis, son jardin secret...
La seule chose que personne ne pourra jamais lui voler.




Faites-moi danser jusqu'aux étoiles,
Jusqu'à la lune et sa lumière spectrale.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 19 Aoû - 5:27

flower


Je voulais préciser que la longue traîne n'est pas très confortable pour danser, mais il y a une astuce, on détache la ceinture qui maintient la traîne autour de la taille, et hop, on se retrouve avec une robe longue mais plus facile pour évoluer

Rudolf von Laban (chorégraphe et théoricien autrichien - 1879

"La danse joue un rôle capital dans les relations humaines, elle est une école du comportement social, de l’harmonie du groupe. La danse est l’école de la générosité et de l’amour, du sens de la communauté et de l’unité humaine."

Une dernière danse pour vous dire au revoir









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 23 Sep - 5:27

flower



L'école de danse se trouvait au sein du palais Garnier, puis elle a déménagé pour Nanterre, à côté de Paris, dans des locaux mieux adaptés. Les petits rats sont sélectionnés sur des critères physiques -taille, poids... et techniques-. Ils y travaillent très dur ! Rigueur, discipline, compétition... et beaucoup de travail : c'est le quotidien des petits rats. Tout le monde ne l'apprécie pas de la même façon, mais une chose est sûre: il faut avoir du caractère !

Les dix commandements d'une danseuse

A ton professeur, jamais, tu ne répondras.

Like a Star @ heaven Le meilleur de toi-même, toujours, tu donneras.

Like a Star @ heaven Même dans l'effort, jamais, tu ne te plaindras.

Like a Star @ heaven Rester mince, il le faudra.

Like a Star @ heaven Sourire, jamais, tu n'oublieras.

Like a Star @ heaven Jamais tu ne devras baisser les bras.

Like a Star @ heaven Jalouser les autres, surtout pas !

Like a Star @ heaven Une tenue impeccable, toujours tu auras.

Like a Star @ heaven Affronter la vérité, toujours tu devras.

Like a Star @ heaven Ceux qui se moquent de la Danse, tu ignoreras.





Petite danseuse


Pour atteindre l'excellence
Encore et encore recommence
Continue d'enchaîner les pas
Et surtout ne t'arrêtes pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Sam 27 Nov - 8:01

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Je me souviens que Pauline, la meilleure d'entre nous, celle qui a le plus bel oeil... n'appréciait pas les rondeurs de "mes" brésiliennes qu'elle qualifiait de "MASTODONTES" !!!...

Je suis fort curieux de connaitre son commentaire sur ces petits danseurs que, pour ma part, je trouve extraordinaires et adorables...








sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Lun 29 Nov - 6:29

flower I love you flower I love you flower


Ces petits danseurs russes sont adorables. Mais je ne peux m'empêcher de me mettre à leur place et de les plaindre, quel travail et quelle endurance, quel courage, ils sont magnifiques.




Ventrebleu Exclamation très cher Monsieur Albaroc, vous récidivez avec "VOS" Brésiliennes qui sont des MASTODONTES, et je dirais même plus, saperlipopette, ce sont des COSTAUDES.

Mais vous préférez opter pour des Brésiliennes, plutôt que pour des Françaises, c'est votre choix, on ne peut pas plaire à tout le monde


Je crois que ce sont les plumes qui vous séduisent, alors plumes pour plumes, j'espère que vous apprécierez plutôt le truc en plumes de Zizi, non par le zizi en plume mais Zizi Jeanmaire, notre Française aux belles gambettes





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 16 Déc - 14:48

sunny

La plus belle, la plus intelligente et la meilleure danseuse de notre forum c'est indéniablement notre PAULINE qui citait dernièrement Xénophon (historien, philosophe, IV° siècle avant JC) :

"La Danse n'est pas de ces sujets faciles et accessibles à tous. Elle touche aux régions les plus élevées de toute science : rythmique, géométrie, philosophie surtout, physique et morale, puisqu'elle traduit les caractères et les passions. Elle est encore moins étrangère à la peinture et à la plastique, les actes de l'homme intéressent parfois le corps, parfois l'intelligence, tandis que la Danse occupe l'un et l'autre : elle affine l'esprit, exerce les membres, instruit et charme les yeux, l'oreille et l'âme."

Selon moi, les quelques images jointes dans le petit lien qui suit, confirment les conclusions du grand philosophe, conclusions lues et approuvées par notre Pauline



1-dansedufeu1.pps


S'agit-il de danseurs brésiliens ?....
Je n'oserais pas l'affirmer ... Américains sans doute?...


sunny santa sunny santa sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mar 4 Jan - 5:34

flower flower flower flower



Ce diaporama démontre s'il en était besoin qu'un danseur est un sportif de haut niveau qui doit être particulièrement discipliné car outre les moments de grâce pure qui sont ceux des représentations, le travail d'entraînement est intensif.


Après quatre siècles de ballet dit classique, la fin du 19è et le début du 20è siècle permettent l'éclosion de nouvelles formes qui vont ouvrir une diversification importante des techniques corporelles.
Au 20è la conscience du corps est centrale. Il y a une recherche de la qualité du mouvement. On ne cherche plus à appliquer les codes avec grâce, mais en quelque sorte ON EST LE MOUVEMENT, mouvement comme engagement total.





La recherche d'état de mouvement fait partie des invariants de la danse moderne. La danse classique imposait des modèles formels, maintenant on recherche un universel du mouvement.

Le mouvement comme impulsion vitale se retrouve dans les techniques de la post-moderne danse américaine. La danse moderne mise beaucoup sur le rapport unique de l'être humain envers son corps.

De plus, la relation entre le corps et l'univers terrestre qui l'entoure est très exploité. Les chorégraphes font souvent l'éloge de la beauté des corps et les utilisent afin d'exprimer des sentiments profonds.

La compréhension d'une chorégraphie moderne repose presque entièrement sur la perception du spectateur et de ses sentiments. Au lieu de montrer une technique et une esthétique parfaites, la danse contemporaine montre le réalisme de la vie ce qui la rend unique.






Le mouvement porte en lui quelque chose d'inaccessible pour le spectateur. Le mouvement a sa part d'invisible rendue tangible par ce qu'il évoque dans notre imaginaire. Car on n'imagine pas que le danseur cesse de danser une fois sorti de notre champ de vision. Avec la disparition du corps, le mouvement ne s'achève pas. Il reste en suspend, il flotte encore quelque part sur scène ou dans notre imaginaire. Le mouvement du corps dans ce qu'il a de plus charnel et par l'imaginaire qu'il déploie semble donc ne jamais finir.


C'est dans le corps du danseur que l'infini du mouvement est le mieux compris. En effet, n'étant pas défini par un but extérieur, le mouvement est véritablement pris pour lui-même. Le danseur travaille avec son essence : l'infini. Par la danse, l'homme investit l'espace en lui conférant une signification humaine. Il se projette physiquement par le saut, mais aussi par le sens -l'orientation et la signification-, le danseur ou la danseuse EST à l' ESPACE.


Mais où est le mouvement de la danse Question Alors que l'objectif du photographe fige les ailes des danseuses.

La Pavlova 1881-1931



Tandis que l'oeuvre de Monsieur Carrier Roca, montre que le plasticien s'émancipe de la fonction à laquelle la photographie la réduit. Chez CARRIER ROCA, par exemple dans le Voile, la ligne indique bien le contour du corps et des vêtements, mais elle se garde de s'y assujettir.

Délivré du souci du modelé atténué à dessein, notre oeil s'abandonne aux mouvements gracieux et délicats, et aussi aux frémissements des voiles qui volent comme les ondes devant nous. Et en s'émancipant de la fonction à laquelle la photographie la réduit, comme je le dis plus haut, elle s'engage dans un jeu de libres combinaisons. Dans l'oeuvre de cet Artiste, le mouvement s’impose comme une constante esthétique.


Le Voile de CARRIER ROCA





Mêlant lignes et transparences, l'onde parcourt les bras et les épaules, articule la liaison des mains comme un pistil qu'entoureraient les étamines. La corolle du buste est soutenue par la double tige des jambes, si flexibles celles-ci qu'elles semblent obéir au moindre zéphyr. La métaphore prend vie sous nos yeux : vêtue de sa rosée virginale, la déesse-fleur danse la venue de l'Amour.

Je suis légère comme si je m'envolais, mes mouvements sont d'une grande amplitude et je donne l'impression de m'évaporer, le rôle de cette perception doit être au coeur de mon interprétation. Je donne l'impression d'une verticalité qui doit m'élever dans le ciel. Je ne dois plus toucher le sol.

La danse est mouvement, beauté, vie, amour.... pensez que le petit enfant commence à danser sur les genoux de sa mère.

Le mouvement est vraiment palpable dans l'oeuvre de Albert CARRIER ROCA,
et même lorsque le photographe est doué, nous n'aurons jamais l'impression de mobilité dans ses clichés, comme nous l'avons dans les oeuvres de ce Créateur passionné d'harmonie et de beauté.

La danse classique se définit particulièrement par la volonté de dissimuler l'effort dans une élégance irréprochable tandis que la danse contemporaine, qui astreint à la même rigueur, insistera davantage sur l'expression et la personnalité de l'artiste.

*
*
*
*
*




Dernière édition par SantoniA le Sam 8 Jan - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 6 Jan - 16:33

king king king king king king

Bonsoir les Amis, Bonsoir Pauline,

Un beau message que celui de notre Pauline Santonia dans lequel elle marie, par exemple, avec son talent habituel, la danse avec l’esthétique de certaines œuvres de notre cher Maître Carrier Roca…
De mon coté, j’ai tenté de pratiquer une approche en direct du quotidien de cet artiste et de son implantation dans son environnement languedocien… Surprises…surprises !...A lire bientôt.
Par ailleurs, dans cette approche esthétique telle que celle pratiquée par Pauline, je viens d’avoir connaissance d’une note d’un monsieur Antonio MALMO, critique d’art italien de renom, expert en art moderne, Rédacteur de la revue ACCADEMIA DI FIRENZE, correspondant de « Il Pungolo » etc, etc, et qui s’intéresse de très près à la démarche de notre cher Maitre, et ne tarit pas d’éloges sur lui…
Madame Pauline Santonia, artiste elle-même… , peut-elle nous expliquer pourquoi nos voisins italiens s’intéressent à notre grand artiste-sculpteur Carrier Roca alors qu’il n’a jamais exposé ou mis les pieds en Italie ?

Bonne Année pour Toutes et pour Tous


Make




afro afro afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dane



Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Ven 7 Jan - 8:38

Arrow Arrow Arrow

Arrow Voulant en savoir davantage sur l'artiste que vous citez,
j'ai fait des recherches dans les anciens messages...

Mais il y a tellement à lire que la tête me tourne Arrow

Monsieur Make, Madame SantoniA, vous qui semblez bien le connaître,
pouvez-vous me parler de cet artiste-sculpteur dont j'ai admiré le tableau Question

Tableau qui, d'ailleurs, m'apparait être en relief, est-ce que je me trompe Question

Merci d'avance



bounce sunny bounce sunny bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Ven 7 Jan - 15:06

sunny sunny sunny



Citation :
Par ailleurs, dans cette approche esthétique telle que celle pratiquée par Pauline, je viens d’avoir connaissance d’une note d’un monsieur Antonio MALMO, critique d’art italien de renom, expert en art moderne, Rédacteur de la revue ACCADEMIA DI FIRENZE, correspondant de « Il Pungolo » etc, etc, et qui s’intéresse de très près à la démarche de notre cher Maitre, et ne tarit pas d’éloges sur lui…
Madame Pauline Santonia, artiste elle-même… , peut-elle nous expliquer pourquoi nos voisins italiens s’intéressent à notre grand artiste-sculpteur Carrier Roca alors qu’il n’a jamais exposé ou mis les pieds en Italie ?

Ce qu'il me vient à l'esprit c'est l'expression : "Nul n'est prophète en son pays"

Ce qui veut dire qu'il est plus difficile d'être apprécié ou reconnu chez soi qu'à l'étranger. Les talents de quelqu'un ne sont jamais assez reconnus par les siens.
Il nous faut remonter loin pour trouver l'origine de cette expression, puisqu'on en trouve la trace dans les évangiles de Luc et Matthieu.

C'est ainsi qu'alors qu'il était retourné à Nazareth, le lieu où il avait grandi, Jésus fut l'objet de sarcasmes et moqueries de la part des habitants, de ceux qui l'avaient connu comme le simple fils d'un charpentier et qui ne pouvaient l'imaginer en Messie fils de Dieu. Et les Nazaréens s'étonnant d'entendre prêcher le Fils du charpentier essayent de le chasser de la ville.
Les paroles de Jésus, rapportées par les Evangiles sont : "un prophète n'est méprisé que dans sa patrie et sa maison"



study study study study study study



Il faut lire le livre de Béatrice Joyeux-Prunel
- Nul n’est prophète en son pays ? L’internationalisation de la peinture des avant-gardes parisiennes, 1855-1914-.

L’ouvrage relate l’histoire sociale de l’art, une approche moins ciblée sur les questions esthétiques que sur les fonctionnements structurels de la création et de sa diffusion.

L’intérêt évident du sujet est de tenter l’approche des mouvements -au sens propre du terme- d’artistes, d’idées et d’œuvres, qui accompagnèrent l’évolution structurelle des manifestations artistiques au tournant du siècle, à travers une étude la plus pointue possible des expositions, publications, liens internationaux, afin d’estimer la réalité, le mythe, la complexité de l’internationalisation de la peinture dans des décennies de grands bouleversements technologiques et sociaux.

Ainsi que le remarque dans sa préface Guy Cogeval, le président du Musée d’Orsay, de tels travaux, outre la qualité du propos et la richesse documentaire, permettent de contredire bien des a priori ou de faire telle ou telle mise au point :
ainsi des "clichés par exemple, selon lesquels les artistes plus traditionnels auraient davantage été tournés vers la sphère nationale, alors que les avant-gardes auraient tout de suite été internationales".

La "Guerre artistique internationale", troisième partie de l’ouvrage, puis la quatrième, "Vers une nouvelle culture avant-gardiste", qui clôt le propos, regorgent d’informations précieuses et mettent en perspective, comme l’ensemble de ce livre extrêmement dense, les fonctionnements d’un monde de l’art aux prises avec une géographie, des intérêts, des échanges, des identités, des destins, des conflits et des compromis qu’aucune étude d’ensemble n’avait jusqu’ici tenté de cerner.

Que faire des indépendants, des peintres aux esthétiques fluctuantes, des parcours solitaires, et même des œuvres à part dans un corpus donné ? Doit-on ramener le succès d’une carrière ou la fortune d’une œuvre aux désirs, aux stratégies et aux réseaux, et mêmes si ceux-ci existent indéniablement, comment valider la part effective de leur impact sur l’accomplissement artistique lui-même ?

Citation :
Surprises…surprises !...A lire bientôt.
J'attends avec impatience votre suite.



PAUINE




Pour Madame Dane
http://www.videosurf.com/video/exposition-de-albert-carrier-roca-pomerols-juillet-2010-1204211678?vlt=kosmix


Dernière édition par SantoniA le Jeu 13 Jan - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dane



Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mer 12 Jan - 15:28

Shocked Shocked Shocked Shocked


Merci, SantoniA, pour le lien que j'ai trouvé en post-scriptum de votre message.

Idea J'y ai trouvé la réponse à ma question Exclamation

OUI, les oeuvres de cet artiste-sculpteur sont en relief !

Mais cette vidéo a aiguisé ma curiosité, et mes recherches m'ont conduite sur le site carrier-roca.com Shocked

Shocked Shocked Shocked Shocked

Là, j'ai écarquillé les yeux pour mieux en profiter Shocked
J'ai découvert un artiste talentueux Exclamation
Ainsi, je comprends mieux la teneur de vos messages le concernant et I love you je partage votre admiration I love you


No Petit rectificatif : sur le site, j'ai vu le tableau que vous présentez il s'intitule " Frisson "...





I love you bounce I love you bounce I love you bounce I love you bounce I love you bounce I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 13 Jan - 5:33

cheers bounce cheers bounce cheers



Citation :
Petit rectificatif : sur le site, j'ai vu le tableau que vous présentez il s'intitule " Frisson "...

Madame Dane, vous avez parfaitement raison, mais quand j'interprète une oeuvre, je pars dans mes rêves bleus.
D'ailleurs pour le poufre je l'ai défini comme "la belle sétoise", de même que sa "Victoire" je l'ai déchiffrée comme une armée victorieuse, et tout de suite m'est venue à l'esprit le Chant du départ, quant à son "Baiser de l'Anémone", je l'ai explicité par une belle histoire d'amour entre Anémone et Némo, le petit poisson clown. Je suis impardonnable, mais je suis emportée par mon enthousiasme et il est vrai que je ne doute de rien, et comme l'a dit Balzac:

"Les gens qui aiment ne doutent de rien, ou doutent de tout."

Je vous remercie pour votre réflexion, car ainsi vous me permettez de donner des explications, cette oeuvre qui s'intitule "Frisson", pour moi, c'est un voile qui frissonne.

Alors, tout naturellement, s'est imposé à mon esprit le "Voile", surtout lorsque je danse avec mon voile


et que je donne le frisson.....

C'est l'âme d'une artiste qui succombe à l'oeuvre d'un artiste, et j'espère que si Monsieur CARRIER ROCA vient faire un tour sur le forum, il me pardonnera mon audacieuse interprétation de ses oeuvres.

Car certaines autres m'inspirent aussi comme son "Réveil" que je transposerais en "Sofa" ou....ses "Trois danseuses" que je .... mais chut Exclamation




AULINE




Dernière édition par SantoniA le Mer 23 Fév - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 13 Jan - 12:43

Neutral Idea Neutral

Je vous livre ci-après les réflexions du plasticien Albert Carrier Roca en réponse à plusieurs interventions de membres de notre forum le concernant :

« Bonjour
J’ai lu dernièrement sur ce forum plusieurs messages m’interpellant et émanant de Madame Santonia Pauline et de Makebakoulo appuyés par l’intervention de votre dernière recrue Madame Dane et leurs remarques m’incitent aujourd’hui à vous faire part de mon sentiment personnel.
Vous ne me connaissez sans doute pas et ne me voyez pas ; mais vous pouvez imaginer un vieux routier ordinaire levant béatement les yeux au ciel avec angélisme lorsque Pauline écrit à son sujet : « Nul n’est prophète en son pays »…et quand un peu plus loin, la même Pauline compare ce même routier à… Jésus, et ajoute : « Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et sa maison » le pauvre routier est secoué malgré lui par un violent hoquet suivi d’un rire nerveux…
Makebakoulo renchérit en rappelant quelques remarques d’un ami critique d’art italien et Dane manifeste le même intérêt sur le peu qu’elle connait de ma démarche artistique.
Ce qui m’étonne c’est la convergence d’opinion de quelques personnes préoccupées d’affirmer leur inquiétude à propos de mon déficit de notoriété comme si elles craignaient quelque part que ce déficit ait une incidence sur la création de mes œuvres.
Ces mêmes personnes qui s’intéressent à mon travail doivent convenir qu’elles sont partie prenante de ma petite notoriété « positive »…Elles et moi, nous nous estimons, nous nous aimons, nous faisons partie d’une même famille ; et ce qui m’amuse, comme dirait un cuisinier, ce n’est pas le « paraitre » mais le « faire », et être mon premier juge et mon premier critique.
Comme beaucoup d’étrangers ou de nomades, je suis « un indépendant », je ne fais partie d’aucune institution ou de regroupements solidaires, et mon travail est librement apprécié pour lui-même au coup par coup et non en fonction d’une notoriété supposée.
Par exemple : les remarques de Dane ou de Santonia sur « le mouvement » ou la « légèreté » de mes personnages me sont plus précieuses que tous les communiqués médiatiques , et je les en remercie »

Carrier Roca




flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dane



Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mer 9 Mar - 6:42

flower


Citation :
Augustin d'Hippone (philosophe, théologien, évêque et écrivain romain, 354 - 430) :

"Je loue la danse car elle libère l'homme de la lourdeur des choses et lie l'individu à la communauté. Je loue la danse qui demande tout, favorise santé et clarté de l'esprit et élève l'âme."



sunny Cette phrase prend tout son sens dans les images ci-dessous :








sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Lun 14 Mar - 7:36


Tu veux donc tu peux, c'est ma devise.

Je connais un homme extraordinaire qui est un artiste, Nino Ourabah a vu sa vie basculer lorsqu'il a voulu décroché une tringle à rideau et comme beaucoup d'hommes plus bricolo que bricoleur, il a glissé de l'escabeau et est tombé à travers une grande fenêtre et la vitre lui a sectionné une partie du bras. A l'hôpital, s'est produit un accident et on a du lui couper le bras.

Cet homme formidable plein de volonté met en marge sa carrière professionnelle, et il reprend le golf en dilettante. En deux ans, il retrouve son niveau et de plus se met aux compétitions de handiski.

L'accident domestique qui lui a coûté un bras, lui a permis avec une volonté de fer de supporter son changement de vie et de rebondir, il a fait deux carrières sportives internationales, les jeux olympiques d'Albertville et Lillehammer en ski, et il est capitaine de l'Equipe de France de golf.








Ces danseurs en fauteuil sont pétris de volonté et forcent l'admiration. Ils sont formidables et donnent une leçon de courage.

Je mesure leur courageuse persévérance et leur opiniâtre volonté pour réussir un tel challenge. Ils ont toute mon admiration, quand je pense au travail effectué.





La danse est une discipline rigoureuse qui demande beaucoup de travail, des étirements posturaux et des assouplissements dynamiques. Il faut surtout travailler en statique avec des postures en extension qu'il faut tenir, pour travailler les muscles profonds au plus près de squelette.




L'humain a tendance à se ratatiner dès 30 ans et pour essayer de ne pas perdre 1cm tous les dix ans, il faut faire des étirements dans le respect physiologique de la colonne vertébrale, ce qui va délier toutes les articulations et solliciter la chaîne musculaire pour retrouver mobilité et souplesse, et cela concerne tout le monde.

Pour soigner mes blessures de danseuse, je travaille l'assouplissement de la colonne, je dois rétablir les articulations et je muscle mon corps tout en longueur. L'objectif étant de contracter le muscle une fois qu'il est étiré, tout en travaillant le souffle et en faisant circuler l'énergie, pour ouvrir le corps et gagner en fluidité.



PAULINE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Lun 4 Avr - 5:20

sunny Basketball sunny



Larissah, nous avons aussi un grand danseur qui se prénomme Kader Belarbi. Il est né en 1962 en France d’un père algérien et d’une mère française. Un jour dans un cours, un prof remarque ses aptitudes et l'encourage à s’inscrire à l’école de l’Opéra de Paris, il y entre en 1975, avant de rejoindre cinq ans plus tard le groupe de danse de l’Opéra en qualité de stagiaire.

Révélé par Rudolph Noureev, il gravit tous les échelons en interprétant tous les grands rôles du répertoire classique. Il a été nommé danseur étoile en 1989 par Rudolf Noureev à l'issue de la représentation de la "Belle au Bois dormant".

Parallèlement à sa carrière à l’Opéra de Paris, Kader donnait Sélim en 1995, un solo chorégraphié par Michel Kelemenis sur le chant de Houria Aïchi. Cela lui rappelait l'Algérie de son père qui parfois, lui racontait quand il était petit un comte de fée sur les odeurs et les parfums... soi-disant la voix de Houria Aïchi l’a éveillé à je ne sais quel lien qu'il a qualifié de maternel. Et je lui ai rétorqué un jour que tous ces parfums et ces odeurs, je les imagine encore mieux que lui car ma mère est de là-bas.


Il a été sollicité pour une mission de sensibilisation à l’art chorégraphique et à la danse en milieu scolaire défavorisé, à la demande de la Fondation Culture et Diversité qui développe et met en place des programmes pérennes en faveur de la cohésion sociale et en faveur de l'égalité des chances. Cette fondation travaille en partenariat avec des acteurs artistiques et culturels d'excellence, et en collaboration étroite avec les acteurs de l'éducation nationale. il y a même eu un show avec 60 danseurs et musiciens et 100 mannequins à Pékin, dans la Cité interdite.

Un quart d’heure d’applaudissements d’un public ému et une pluie de confettis ont marqué, le 13 juillet 2008, les adieux officiels à la scène de Kader Belarbi, danseur étoile de l’Opéra de Paris. Cela a eu lieu sur le plateau de l’Opéra Bastille, durant la reprise de Signes de la chorégraphe américaine Carolyn Calson et de feu le peintre Olivier Debré. Kader y avait pour partenaire l’étoile Marie-Agnès Gillot. Ce fut un beau spectacle.

Aujourd'hui, chorégraphe avec une vingtaine de pièces à son actif, il a mis en scène son propre spectacle "Entre d'Eux"

http://www.youtube.com/v/S3kYEZLxx6k



A Toulouse, il a interprété pour le Ballet du Capitole "La pavane du Maure". C'est lui qui a voulu mettre au programme La Pavane du Maure de José Limon. Il a proposé également à Monique Loudières d’y être sa partenaire. Ce ballet de 1949, devenu un classique du 20ème siècle, s'appuie sur la tragédie de Shakespeare en la réduisant à quatre personnages, vus sous l’angle des relations de l’un à l’autre.

Les rapports entre Othello et Lago d’une part, entre Othello et Desdémone d’autre part, sont particulièrement complexes chez Shakespeare et s’ouvrent grâce à la danse, à José Limon, et à ses interprètes, à un nouveau champ d’exploration. Kader incarne, avec l'immense talent qu'on lui connaît, un Maure impressionnant de puissance et éclaire avec évidence l’évolution de ses sentiments et du drame.

http://www.youtube.com/v/U2mJ07FVrQM



Kader Belarbi a été nommé directeur de la danse du Théâtre du Capitole où il prendra ses fonctions le 1er août 2012.



PAULINE




Dernière édition par SantoniA le Jeu 7 Juin - 5:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mar 19 Avr - 16:24

Laughing Razz Laughing


Grand coucou à notre danseuse...qui connait Pékin...

La danse du cygne comme vous ne l'aviez jamais vu avant d'y aller.


http://www.nzwide.com/swanlake.htm


Make



afro afro afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mer 20 Avr - 6:38


Merci Monsieur Make, pour ce beau spectacle, ces danseurs sont aussi des acrobates. Remarquez la force dans les bras de ce danseur qui supporte sur les pointes la danseuse chinoise. Ils sont vraiment très forts. Quel travail et quelle volonté Exclamation Moi-même, je ne pourrais faire mes pointes sur le crâne d'un danseur scratch


sunny sunny sunny



Pour votre plaisir Wink à toutes et tous, je vais vous parler du LAC DES CYGNES qui est un grand ballet mythique joué régulièrement dans le monde entier. C'est le symbole du rêve romantique.

Une jeune princesse Odette a été enlevée et ensorcelée par Rothbart, le jour, elle est condamnée à se métamorphoser en cygne, ne retrouvant son apparence humaine que la nuit. Seul un amour absolu peut la délivrer de ce sortilège. Une nuit le prince Siegfried découvre le secret d'Odette, émerveillé par sa beauté, il lui jure fidélité éternelle.

Mais lors d'un bal au cours duquel le prince Siegfried, amoureux de la princesse, doit choisir son épouse, Rothbart lui présente sa fille Odile, le cygne noir, sous l'apparence d'Odette...

http://www.youtube.com/v/T_5WCZ-XvG4


Odile ayant prit l'apparence d'Odette, abuse le prince. Trompé par la ressemblance, Siegfried danse avec elle, lui déclare son amour et annonce à la cour qu'il compte l'épouser.

Au moment, où vont être célébrées les noces, la véritable Odette apparaît.


http://www.youtube.com/v/lnUqCOr3nSU


Horrifié et conscient de sa méprise, Siegfried court vers le lac des cygnes, où il clame son amour à Odette. Il affronte Rothbart et le tue.

Puis les âmes d'Odette et du prince se rejoignent, tandis que les amies d'Odette, délivrées, retrouvent leur apparence de jeunes filles.


Voyez le corps de ballet féminin avec ses 32 filles qui se prennent pour des cygnes. Le défi, pour elles, ce sont les trajets de la serpentine. Imaginez une pente en zigzag.

http://www.youtube.com/v/-6aF3lJOQuE


Et, là-dessus, trente deux cygnes surgissant l'un après l'autre sur une jambe, et cette jambe sur une pointe, le corps penché en avant, les bras en couronne. L'effet est sidérant, inoubliable, bouleversant. Mais à quel prix Exclamation





Cette perfection est le fruit d'un travail de responsabilité collective et d'aide mutuelle exemplaire. Il faut absolument pouvoir compter sur l'autre afin de produire cette ligne presque immatérielle où toutes se fondent en gardant pourtant leur individualité.

Pour donner cette impression de reproduction des cygnes à l'infini, évidemment, il faut "tricher" un peu. Par exemple, en taillant les tutus en fonction de chaque morphologie afin d'effacer les dissemblances.

Une nuée de cygnes blancs envahit le plateau, les longs bras des ballerines déployés comme de lourdes plumes d’oiseau et les pointes qui martèlent la scène en rythme… une poésie toute féérique.

Le cygne est un rôle clé du répertoire classique. Odette/Odile est dansée par la même étoile. Magnifique de douceur virginale, d’angélisme dans le cygne blanc, puis, prédatrice, séductrice fatale dans le cygne noir.

L’homogénéité du corps de ballet, sa tenue irréprochable et lumineuse, la beauté et la lisibilité de chaque geste, les ensembles font merveille.



Premier ballet de Tchaikovski, le Lac des cygnes résonne d’une singulière douceur et mélancolie. En 1895, Marius Petipa s’empare de ce chef-d’oeuvre et crée le mythe de la danseuse-cygne, ballerine par excellence. Dans la version de Rudolf Noureev, les personnages prennent toute leur ampleur psychologique offrant une dimension plus profonde à ce somptueux ballet d’action.


PAULINE


Dernière édition par SantoniA le Jeu 7 Juin - 5:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 7 Juil - 5:01

2 cheers 11

Le festival des Etés de la Danse a été créé en juillet 2005, et dans l'esprit des organisateurs, cette grande manifestation dédiée à la danse est faite pour enrichir Paris et permettre à un large public de découvrir un ART trop souvent réservé à un cercle d'initiés.

Et je dois dire que c'est une réussite. Car la danse classique et contemporaine fait partie du rayonnement culturel de la capitale.

Le concept est simple, inviter chaque année une compagnie de notoriété internationale, ou un chorégraphe de premier plan dans un lieu emblématique de la capitale, comme le Grand Palais ou les Archives Nationales.
Pour cette année 2011, les Etés de la Danse se dérouleront au Théâtre du Chatelet où se produira du 6 au 23 juillet le Mianmi City Ballet.

Le répertoire du Miami City Ballet comprend, outre les classiques -Giselle, Coppélia, Casse-Noisette, Don Quichotte-, les principaux ballets de Balanchine et des moins connus comme Square Dance. A cela s’ajoutent des oeuvres de Jerome Robbins comme Dances at a Gathering, Fancy Free, Afternoon of a Faun, ainsi que des ballets de Frederick Ashton, Paul Taylor, Twyla Tharp et Christopher Wheeldon. Edward Villella a également créé pour sa compagnie son premier ballet en quatre actes : The Neighborhood Ballroom.


C’est la première fois que la compagnie dansera à Paris, programmée par le festival de la Danse.


http://www.youtube.com/v/plEzsb6dxOA


La danse est la mise en geste de soi avec conscience et intuition. L'école de la République apprend les lettres et les chiffres. Elle n'apprend pas les gestes d'harmonie, alors qu'elle devrait enseigner le sens des gestes, des mouvements, des comportements, des regards pour résoudre le problème de la violence à l'école.

Je peux rêver Exclamation


Bonnes à tous.







Dernière édition par SantoniA le Jeu 7 Juin - 5:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mar 19 Juil - 11:50

flower flower flower


Je vais vous conter la belle histoire d' un jeune surdoué né il y a 87 ans....

En septembre 2010, le Ballet de l'Opéra de Paris fait sa rentrée, avec une soirée hommage à Roland Petit. Au programme, trois ballets du Maître : Rendez-vous, Le Loup, et le mythique Le Jeune Homme et la Mort.
Roland Petit y apparaît comme ce qu'il est : un homme fatigué, mais souriant après une magnifique soirée. Les artistes l'entourent.
Le public l'applaudit à tout rompre.
Roland Petit décèdera quelques mois plus tard, le 10 juillet 2011, à Genève où il résidait.

Chorégraphe et danseur français, Roland Petit naît le 13 janvier 1924 à Villemomble en France. Il se forme à l'école de ballet de l'Opéra de Paris et entre dans le corps de ballet en 1940. Il fonde les Ballets des Champs-Élysées en 1945, les Ballets de Paris en 1948. En 1949, les pieds de Carmen glissent sur les planches, emportés par les airs envoûtants de Bizet. Le ballet créé par Roland Petit et inspiré du célèbre opéra, a connu un succès international.

Puis vinrent les Ballets de Marseille en 1972, qu'il dirigera pendant vingt-six ans.

C'est grâce à une créatrice talentueuse Rose Repetto que le premier chausson voit le jour en 1947 car elle souhaite répondre, à cette époque, aux besoins de son fils qui n'est autre que Roland PETIT.


Elle est loin d'imaginer qu'elle est en train d'inventer une technique révolutionnaire. En effet, elle a l'idée de coudre la semelle du chausson à l'envers et de la retourner ensuite ce qui donne au danseur un confort jusque-là inconnu.

La carrière de Roland Petit est rapide, à 20 ans, il est déjà sujet. Mais un an plus tard, il claque la porte, et prend son indépendance. Il se marie à Zizi Jeanmaire, camarade de l'Opéra et sa muse éternelle. Et surtout, il crée une multitude de ballets, novateurs, forts, dont certains sont devenus des incontournables de l'histoire de la danse. Beaucoup sont au répertoire du Ballet de l'Opéra de Paris, la maison-mère, beaucoup sont aussi dansés à l'étranger. Et puis il y a aussi les revues, les comédies musicales, les films...
Roland Petit est indissociable de l'Opéra de Paris.

Son véritable chef d'oeuvre sera "Le jeune et la mort" et on ne peut pas rester de marbre devant ce ballet dramatique.
C'est l'histoire d'un jeune artiste peintre qui attend sa bien-aimée dans sa mansarde. Quand elle arrive, elle le pousse à se suicider. La deuxième partie se déroule sur les toits de Paris. La jeune femme, qui incarne la mort, vient alors chercher le jeune homme, sur le visage duquel elle vient déposer un masque de squelette. Ils disparaissent tous les deux à l'horizon.

Ce chef-d'œuvre absolu de Roland Petit a été dansé par de nombreux interprètes à travers le monde et a fait l'objet de plusieurs films, tant sa modernité reste contemporaine par son impact dramatique.

Le rideau se lève. Le Jeune Peintre est couché sur son lit, à la renverse, il attend avec impatience celle qu'il aime.
La porte s’ouvre. Entre une jeune fille brune, élégante, sportive. Dès la porte qu’elle referme, elle trépigne sa mauvaise humeur sur les pointes. Elle renverse des chaises. Le Peintre danse pour la séduire mais la fille l’insulte et le violente. La scène monte jusqu’à la danse du corps à corps, c’est-à-dire jusqu’au déroulement des corps qui s’accrochent et se décrochent, d’une fille qui, du talon, frappe trois fois de suite un pauvre type agenouillé qui tombe, pirouette sur lui-même lenteur d’une fumée lourde, bref, des foudres décomposées de la colère.

Le jeune malheureux désigne la corde d’un bras tendu. Et voici que la demoiselle le cajole, le mène à un siège, l’y plante à cheval, grimpe sur la chaise de la poutre, consolide le nœud coulant et revient lui tourner la tête vers son gibet. Elle se sauve et claque la porte. Le Jeune homme est fou de douleur. Sa danse vient de son paroxysme. La souffrance lui arrache des cris que nous voyons sans les entendre. Sa douleur le dirige en ligne droite jusqu’à son supplice. Il le contemple. Il s’y hausse. Il se le passe autour du cou.





Citation :
"Le Jeune Homme et la Mort, est-ce un ballet ?
Non. C’est un mimodrame où la pantomime exagère son style jusqu’à celui de la danse. C’est une pièce muette où je m’efforce de communiquer aux gestes le relief des mots et des cris. C’est la parole traduite dans le langage corporel. Ce sont des monologues et des dialogues qui usent des mêmes vocables que la peinture, la sculpture et la musique."

Jean Cocteau, Arguments chorégraphiques Gallimard



C'était un artiste passionné et passionnant, très cultivé.
Roland Petit connaissait bien les femmes et leur a donné très souvent des rôles sensuels de diaboliques, et d'ensorceleuses.



Requiescat in pace


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Lun 25 Juil - 3:05

flower flower flower


Pourquoi la danse lorsque l'actualité est si difficile Question

"Face à la souffrance, à la violence, je crois que nous avons besoin de beauté, de consolation aujourd'hui."
Alain Platel, 2010


La danse serait-elle un aphrodisiaque naturel Question



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mar 26 Juil - 3:45

flower flower flower


Personne ne s'est hasardé à répondre à cette question métaphysique.
Auriez-vous un blocage psychique

Il y a beaucoup d’aphrodisiaques naturels et chimiques que nous pouvons utiliser pour augmenter notre libido.
Depuis certains médicaments, jusqu’au chocolat des milliers de substances nous excitent. Mais il n’y a rien de mieux que d’utiliser un aphrodisiaque qui produit du plaisir par lui-même.

D'ailleurs les Grecs ont magnifié l'art de se déplacer, et si pour eux le rythme était contraignant, la danse était le moyen le plus efficace pour soulager les passions les plus violentes et rétablir la mesure, restaurer l'ordre, retrouver l'harmonie:

"......bien avant qu'il y ait des philosophes, on reconnaissait à la musique le pouvoir de décharger les affects, de purifier l'âme, d'adoucir la ferocia animi – et ce justement grâce à l'élément rythmique de la musique. Lorsqu'il arrivait que l'on perde la tension et l'harmonie adéquates de l'âme, il fallait danser, en suivant la mesure donnée par le chanteur – telle était la recette prescrite par cet art de guérir".
"Origine de la poésie", Le Gai Savoir, trad. Patrick Wotling



Danse à Venise


La danse est un aphrodisiaque naturel .

Peu de choses dans le monde sont aussi belles que de danser au rythme de la musique, que ce soit une mélodie lente et chaleureuse ou un rock rageur et endiablé. Danser provoque des changements dans notre organisme qui sont directement liés à notre excitation et plaisir sexuel. Donc plus nous dansons plus nous nous stimulons érotiquement.



Regretté Patrick Swayze




La danse comme la rumba consiste à se lover l'un contre l'autre en s'enroulant l'un à l'autre, ce qui a pour effet de stimuler les terminaisons nerveuses de notre peau.
C'est un peu comme si chaque cellule de notre corps réagissait au toucher comme à la suggestion (on le sait, notre cerveau joue un grand rôle dans notre sexualité), de sorte que tous nos mouvements s'enchaînent sans effort et nous procurent un plaisir incroyable.

Cet art consiste à continuer de flotter dans notre bulle de sensualité aussi longtemps que possible, en évitant tout mouvement trop brusque qui pourrait briser le charme de l'instant.

La rumba évoque des Jeux amoureux et sensuels voire érotiques, et elle a la particularité d'imiter la parade nuptiale des oiseaux.




Dans sa forme actuelle, les figures de base gardent les vieilles images des intentions féminines de dominer les hommes par leurs charmes.
Pendant une bonne chorégraphie de rumba, on doit toujours observer les éléments d'attraction et de rejet entre l'homme et la femme.
Les mouvements érotiques et sensuels de la femme obtiendront une réponse de désir et de domination masculine, et c'est toujours l'homme le vainqueur. Enfin, le croit-il


La danseuse passe de la Position A à la Position B, qui est celle de son compagnon, et celui-ci passera de la Position B à la Position A (1). Ainsi, par les deux personnages juxtaposés sont exprimés les deux moments essentiels, extrêmes d'un même Pas, que les danseurs exécutent à contre-temps.

L’explication de pourquoi la danse fonctionne comme un aphrodisiaque est très simple : la musique en soit agit comme un tranquillisant, et déduit le cortisol sanguin(2), tandis que le mouvement et les frôlements des corps pendant que l’on danse augmentent les hormones sexuelles produisant une excitation chez les danseurs.


Mais les Grecs ont peut-être trop dansé, ils ont inversé la fable de Lafontaine, pauvres cigales Exclamation et aujourd'hui, il ne leur reste plus qu'à chanter ................. des chants révolutionnaires Exclamation




PAU LINE


(1) pas comme le plan B de la constit
(2) le taux de cortisol dans le sang peut être réduit en ayant une gestion efficace du stress quotidien : relaxation, méditation, respiration contrôlée,
et danse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Ven 29 Juil - 4:13

flower I love you flower


Danser sous un ciel constellé d'étoiles, quoi de plus magique Oui, mais voilà,
le dieu du beau temps, enfant de Cronos et de Rhéa, nous a fait faux bond
et la belle Quitéria pria pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête


De Telemann à Massenet en passant par Strauss, de Falla ou encore Ravel, de nombreux compositeurs d'opéras et de ballets, et plus encore de chorégraphes se sont inspirés du personnage de Ingenioso Hidalgo Don Quichotte de la Mancha, ce chevalier itinérant créé par Miguel de Cervantès en 1605 et entré depuis dans la postérité. Fasciné par le chevalier à la triste figure qui, accompagné par son fidèle serviteur Sancho Panza, parcourt le monde afin de conquérir la gloire en se battant contre les défauts de la société, Ludwig Minkus créa un ballet qui remporta, un franc succès lors de sa présentation le 14 décembre 1869, au Théâtre du Bolchoï à Moscou.


http://www.youtube.com/v/cLOId43Objo



Don Quichotte, un vieux chevalier excentrique obsédé par l'idéal de la chevalerie, est hanté par la vision de la femme idéale, Dulcinée. Accompagné de son comique serviteur Sancho Panza, il assiste aux amours contrariées de la jolie Kitri et du barbier Basile. Lorenzo, le père de la jeune fille, est en effet opposé à cette union puisqu'il destine sa fille au riche et sot Gamache. Toujours à la recherche de son amour utopique , Don Quichotte va venir en aide aux amoureux.



http://www.youtube.com/v/gWLiyJ5C03g

Après bien des péripéties, le ballet s'achève sur le mariage de Quitéria et Basile, Don Quichotte et son serviteur partant pour de nouvelles aventures.





Le dernier acte a été dansé dans les arènes, ce fut une réussite inoubliable, malgré le report d'un jour.
L'ardeur de la danse espagnole a rencontré la grâce de la danse classique, cela a donné un spectacle grandiose sous un ciel plombé.

Une expérience inoubliable dans les arènes, spectacle qui aurait plu aux anti-corridas .

Merveilleux de danser avec le ciel pour témoin, voûte des cieux troublée par des nuages belliqueux qui se bousculaient pour admirer le spectacle, empêchant les étoiles du ciel d'admirer les danseurs de l'Opéra évoluant dans les arènes, ainsi que des compagnies extraordinaires du pays.

Les applaudissements d'un public conquis ouvrirent un chemin de bonheur. Silencieuse et solitaire Dame la Lune nous adressa un sourire furtif et laissa des larmes de joie couler sur ses joues creuses, pendant que le plaisir exprimé des spectateurs illuminait les danseurs.


Le danseur est la figure la plus accomplie du philosophe :
"Je ne sais rien qu’un philosophe souhaite plus qu’être un bon danseur. Car la danse est son idéal, son art aussi, sa seule piété enfin : son culte ".
Pour Nietzsche, manquer à la danse et à la musique, c’est manquer la vie :
"Qu’il soit perdu pour nous, le jour où nous n’avons pas dansé " -Ainsi parlait Zarathoustra*-



PAULINE



* Le nom Zarathoustra signifie "celui qui a de vieux chameaux", c'est le nom avestique de Zoroastre, prophète et fondateur du zoroastrisme, l'ancienne religion perse. Nietzsche l'a choisi car il fut le premier à enseigner la doctrine morale des deux principes du bien et du mal.

"Ainsi parlait Zarathoustra" est un poème symphonique composé par Richard Strauss entre février et août 1896.


Dernière édition par SantoniA le Lun 22 Avr - 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Mar 6 Sep - 6:26

flower flower flower


Les danseuses sont un des sujets récurrents d’études du peintre Degas. Par son dialogue avec la danse, la peinture cherche à développer une construction spatio-temporelle du corps. En convoquant le corps et sa mise en situation, le peintre fait danser les figures pour renforcer le caractère empirique de leur expressivité.

Fasciné par le caractère éphémère de l'art du geste dont dessinateurs, peintres et sculpteurs ne fixent qu'un instant, l'homme s'est, selon toute vraisemblance, appliqué fort tôt à inscrire durablement l'enchaînement par essence fugitif de mouvements, soit pour en esquisser préalablement l'ordonnance, comme en témoignent tant de croquis préparatoires, soit pour en fixer, préserver puis transmettre la mémoire.

Monsieur MAKE, vous devez savoir que les plus grands artistes ont peint ou sculpté "la danse" comme Edgar Degas, Pierre Auguste Renoir, Toulouse-Lautrec, en passant par Picasso, sans oublier la Danse de Jean-Baptiste Carpeaux qui orne la façade de l'Opéra Garnier,
ou la danseuse à l'écharpe de Albert Carrier-Belleuse



ou la Valse de Camille Claudel



sans oublier les contemporaines comme Rotraut ou Nella Buscot.


Savez-vous si Carrier Roca Albert a honoré la danse de son talent Question et je me demande s'il a un lien de parenté avec Albert Carrier-Belleuse Question


PAU LINE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Jeu 29 Sep - 5:15

flower Idea flower

J'espère avoir des réponses à mes interrogations ci-dessus de la part de Messieurs Make ou Albaroc, merci.




Du 23 au 25 septembre, sous la Nef du Grand Palais s'est déroulé la "Fête de la danse" initiée par la chorégraphe Blanca Li, formidable meneuse de revue, femme-orchestre de l'un des plus gros événements populaires de la rentrée. Cette Fête de la danse dont certains rêvaient depuis des lustres, elle l'a concrétisée... en six mois.

Pour elle, l'équipe du Grand Palais a mis l'espace sublime de la Nef [voir Patrimoine] -rien moins que 10 000m2- à disposition et 200 personnes, dont 120 artistes et chorégraphes, qui l'épaulent pour faire danser les visiteurs pendant trois jours non-stop. Le public des grands et petits étaient ravis, ce fut un plaisir de voir surtout les enfants s'adonner à la danse.

Le talent explosif de Blanca, son succès aussi - elle tourne dans le monde entier - lui valent un statut à part dans le milieu de la danse contemporaine -hip-hop, bharata natyam, danse balinaise et même japonaise - vingt-trois spécialités transmises par des experts-, qui constituent l'attrait principal de la Fête au Grand Palais. C'est incroyable comme le mimétisme opère vite et fait danser les gens sans complexe. Une fête très réussie car si la musique correspond dès son origine à un élément sublime voire divin, la danse en est l'élément purement terrestre.



Un "dancemob" avec parapluie a ouvert cette fête



Je n'y étais pas le vendredi, car j'étais à un colloque sur la Chine.

Frédéric Mitterrand qui surfe sur toutes les occasions, a décidé de soutenir la Fête de la danse. C'est un coup de pouce bienvenue pour notre chorégraphe, et peut-être cette fête sera-t-elle vendue clef en main dans le monde entier

Un autre point fort de ce week-end dansant, la soirée clubbing du samedi soir jusqu'à l'aube. Pari gagné, ce fut un succès total, et ces manifestations sont les bienvenues dans ces temps moroses et difficiles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS   Aujourd'hui à 3:08

Revenir en haut Aller en bas
 
LA DANSE LE PLUS SUBLIME, LE PLUS EMOUVANT DE TOUS LES ARTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Frontignan, la ville :: Notre ville :: Artistes-
Sauter vers: