forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HISTOIRE DE CHIFFRE

Aller en bas 
AuteurMessage
DELSANTO



Nombre de messages : 141
Age : 75
Localisation : Saint Sauveur (Québec)
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: HISTOIRE DE CHIFFRE   Jeu 26 Aoû - 13:59

-

Notre gentille et jolie maitresse des colles nous ayant livré à nous-mêmes et notre amie Larissah ne jugeant pas utile de reprendre le flambeau culturel, il fallait bien que le canadien de service, c'est à dire ma pomme, éclaire un peu vos lanternes en vacances...

J'ai donc décidé d'aborder une question qui est sur les lèvres de chacun d'entre vous ; à savoir: Quelle est l' origine de la barre du chiffre sept !
Encore aujourd'hui, de nombreuses personnes,
en écrivant le chiffre 7 utilisent une barre supplémentaire horizontale au milieu du chiffre.
La plupart des typographies l'ont fait disparaître aujourd'hui.

Mais savez-vous pourquoi cette barre a survécu jusqu'à nos jours ???

Il faut remonter bien loin, aux temps bibliques : Lorsque Moïse eut gravi le mont Sinaï,
et que les 10 commandements lui furent dictés,
il redescendit vers son peuple et leur lut,
à haute et forte voix, chaque commandement.
Arrivé au septième commandement, il annonça :
« Tu ne commettras point d'adultère.
Tu ne désireras pas la femme de ton prochain »

Et là... de nombreuses voix s'élevèrent parmi le peuple lui criant :
"Barre le sept, barre le sept, barre le sept !!!" Et voilà… l'origine de la barre du sept !

Ouais, je sais: ça ne vole pas aussi haut qu'avec Pauline; mais il faut bien reconnaitre qu'elle n'en avait pas parlé de cette histoire!...


study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE CHIFFRE   Mer 27 Oct - 11:58

Arrow Arrow Arrow


. Encore une histoire de chiffres!

Si l'algériannisation de la France est souhaitée par une majorité patriotique de gauche , l'immigration chinoise n'est pas aussi bien accueillie en....Algérie:

Les arroseurs arrosés .... Depuis plusieurs semaines, la presse algérienne se fait l'écho de tensions entre la communauté chinoise installée en Algérie et la population locale. Tensions qui ont donné lieu cet été à de graves agressions à l'encontre de ces immigrés asiatiques et dont la violence a même poussé les autorités chinoises à intervenir auprès de leurs homologues maghrébins pour leur demander de
mettre fin à ces pugilats. ...

« Les Chinois ont abusé de la gentillesse des Algériens. On les a acceptés malgré leurs défauts, aujourd'hui ils nous agressent chez nous" a déclaré Mounir à l' A. F. P. « Ils boivent de l'alcool devant leurs boutiques au vu et au su des Algériens et s'exhibent parfois en short dans le quartier. Ce sont des comportements contraires à notre religion et notre culture », a précisé Abdellah, un autre habitant du quartier.

Des critiques que Song explique par « un sentiment de concurrence et de jalousie ». A Bab Ezzouar, à Alger, plus de 200 commerces appartiennent à des Chinois.. « Leurs produits sont vendus à des prix très compétitifs, ils sont ouverts tous les jours, donc ils gagnent de l' argent. Ce qui déplaît aux Algériens », observe-t-il.

Étonnant, non ? Ces mêmes Chinois sont implantés en France depuis des lustres mais n' ont que rarement attisé le ressentiment des Français, contrairement à d' autres communautés. Mais que les Algériens se rassurent, leurs immigrés Chinois ne brûlent pas encore le drapeau national dans la rue, n' imposent pas leurs coutumes alimentaires dans
les écoles, n' exigent pas la construction de grands temples bouddhistes ou taoïstes, ne réclament pas d' horaires de piscine aménagés, ne contredisent pas l' enseignement des sciences, se satisfont de médecins masculins pour leurs épouses, ne profitent pas indûment des aides sociales etc...

Vérité ici, erreur de l'autre coté!...




jocolor jocolor jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE CHIFFRE   Sam 4 Déc - 3:51

flower sunny flower



RESTONS DANS LES CHIFFRES ET LE SEXE

Le lapsus linguae, commis en parlant, consiste à remplacer un terme attendu par un autre mot. Banal, courant, le lapsus est souvent drôle, d'autant plus quand il est prononcé devant un micro ou une caméra et par une personnalité.

L'ancienne garde des Sceaux Rachida DATI en a fait les frais dans une émission, interrogée sur les raisons d'un plan de licenciement chez Lejaby dans l'Ain par Anne-Sophie Lapix dans "Dimanche Plus" sur la chaîne cryptée, la députée européenne s'en prend aux fonds d'investissements étrangers quand sa langue fourche :
"Je vois certains qui demandent des taux de rentabilité à 20-25%, avec une fellation quasi nulle..."

Suite au lapsus linguae de Madame DATI, qui a fait le buzz sur internet, un mauvais plaisantin s'est cru intelligent et intéressant de lui adresser des mails coquins et faut bien le dire idiots.

Mais fallait-il pour cela faire:
- une perquisition à 6H du matin,
- 36 heures de garde à vue à tel point que
- 6 avocats ont plaidé gratuitement pour l' accusé.

Madame DATI avait 7 avocats pour la défendre.

Sept avocats pour un cas qui n'en valait pas tant, et qui va payer Question encore et toujours le con-tribuable Exclamation

Il a eu une amende avec sursis alors que madame DATI avait donné des ordres fermes au tribunal de la Drôme qui s' est déclaré outré des moyens employés.




Vous voyez Larissah, que le sexe est partout, et ce n'est pas de notre fait, mais de tous ces politocards obsédés


Faire des lapsus, c'est banal et ça arrive à tout le monde, d'après FREUD, le lapsus est vu comme "l'émergence de désirs inconscients, d'un conflit intérieur et de pensées refoulées". Il revêt souvent un caractère sexuel.

Voici quelques exemples célèbres :

Entre Lionel Jospin (PS) qui appelle Roselyne Bachelot (UMP) "Monsieur", en 2000, Pierre Bérégovoy (PS) qui annonce en 1992 une "baise" de l'impôt sur les sociétés et Rachida Dati qui perd son latin en parlant de Lejaby, fabricant de lingerie, le plus célèbre restera sans doute le lapsus du député Robert-André Vivien, qui invitait ses collègues à "durcir leur sexe", au lieu de leur texte, à propos d'une loi sur la pornographie.

Jack Lang (PS), grand habitué des lapsus, a laissé une salle hilare quand, alors qu'il devait remettre la médaille des Arts et des Lettres à Georges Moustaki, il déclara: "Il n'est point besoin d'être long devant vous pour parler de Georges Moustaku."

Ajoutons, Yvette Roudy qui évoquait un incendie à circoncire et s'enfonçait en ajoutant "le réduire, quoi ? "

Suspect

Madame DATI ferait mieux d' aller visiter son frère en prison en Belgique au lieu d'inquiéter un plaisantin, Jamal Dati a été arrêté le 3 novembre à Visé, à son retour de Maastricht. Il était en possession de 30 grammes d'héroïne, de 2,5 grammes de haschisch et de 3,2 grammes de marijuana. Une partie de la drogue était dissimulée dans ses sous-vêtements tandis que la plus grosse partie avait été cachée dans le capitonnage du coffre de la voiture. Jamal Dati était déjà connu en Belgique pour des faits de stupéfiants (quelques grammes transportés en 2006).

Dans la famille il y a inflation de personnes emprisonnées ............ pour une ex-garde des sceaux c'est une première en France. Merci Monsieur Sarkösy, non pardon c'est Cécilia qui avait fait nommer la ministre de la justice.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE CHIFFRE   Lun 5 Mar - 5:06

2 12


Un professeur américain, David R. Kamerschen, Ph.D.Professeur d'économie à l’Université de Georgia aux USA a essayé un jour d'expliquer à ses élèves le système des impôts :

« Les rentrées relatives aux impôts s’expliquent par une logique simple. Pourtant beaucoup ne la saisissent pas toujours. Comme c'est la saison des taxes, laissez-moi vous expliquer avec un exemple que tout le monde peut comprendre.

Dans une petite ville des Etats-Unis, dix anciens camarades de classe se retrouvaient tous les matins pour prendre une bière ensemble. Pour arrondir les choses disons que l’addition se montait à 90 $ ce qui faisait 9 $ pour chacun.

Mais comme leurs revenus étaient bien différents les uns des autres et par désir de justice ils décidèrent de répartir équitablement leur participation en s’inspirant du système des impôts. A la suite de cette décision :

Les 4 pauvres, ne payèrent rien.
Le cinquième paya 1 $
Le sixième paya 6 $
Le septième paya 8 $
Le huitième paya 15 $
Le neuvième paya 25 $
Le dernier qui était le plus riche, paya 35 $.
Ce qui faisait bien 90$ !

Tout allait pour le mieux et au bout d’un an le patron du bar fut si heureux de ces clients réguliers qu’il leur accorda 20% de réduction. Ils n’eurent donc désormais à payer que 72$ au lieu de 90$ .

Une proposition fut faite de répartir cette réduction au prorata des versements de chacun.

Elle devait entrainer que :
Les 4 premiers continueraient à boire gratuitement.
Le 5° ne paierait rien non plus.
Le 6° paierait 3 $ au lieu de 6 précédemment (soit 50% de réduction)
Le 7° paierait 6 $ au lieu de 8 précédemment (soit 25% de réduction)
Le 8° paierait 12 $ au lieu de 15 précédemment (soit 20% de réduction)
Le 9° paierait 21 $ au lieu de 25 précédemment (soit 16% de réduction)
Et le 10° paierait 30 $ au lieu de 35 précédemment (soit 14% de réduction)

Mais au lieu d’une approbation unanime ce fut au contraire le tollé parmi nos dix amis car dans cette répartition les pauvres trouvèrent que, en dépit de toute justice, c’est le riche qui allait bénéficier de la plus forte réduction soit 5$ et quant à eux ils n’allaient en tirer aucun avantage. Le riche fut montré du doigt, ostracisé, accusé de se sucrer sur le dos des pauvres et vilipendé tant et si bien qu’il s’en alla.

Revenus à 9 participants ils demandèrent quand même la réduction de 20% au patron qui n’en fut guère enchanté. Mais cela leur faisait toutefois une somme de 65 $ à payer.

Or avec la répartition de la seconde convention ils n’arrivaient à eux neuf qu’à la somme globale de 42 $. Et avec la répartition de la première ils atteignaient 55 $. Alors pour arriver aux 65 $ nécessaires il leur fallut augmenter le versement de ceux qui payaient déjà et mettre à contribution ceux qui en avaient été exemptés.


Le professeur d’économie de l’Université de Georgia de conclure :

- « Pour ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire. Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible »


Signé David R. Kamerschen, Ph.D.
Prof d'économie
University of Georgia, USA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HISTOIRE DE CHIFFRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
HISTOIRE DE CHIFFRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Frontignan, la ville :: Notre ville :: Le calendrier des évenements et les comptes rendus-
Sauter vers: