forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA BËTE IMMONDE!!!

Aller en bas 
AuteurMessage
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: LA BËTE IMMONDE!!!   Lun 2 Mai - 4:21

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

LA TÊTE DE LA BÊTE IMMONDE A ÉTÉ ÉCLATÉE !!!
NOS AMIS AMÉRICAINS ONT TENU LEUR PROMESSE . MERCI !!!
RESTE A NETTOYER TOUT AUTOUR, CAR IL RESTE ENCORE BEAUCOUP DE POURRITURE ...

Make



afro afro afro afro afro afro afro afro afro afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LA BËTE IMMONDE!!!   Lun 23 Mai - 5:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dane



Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: LA BËTE IMMONDE!!!   Mar 24 Mai - 5:37




Et connaissez-vous la version chinoise de l’arrestation d'une autre bébête présumée immonde ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: LA BËTE IMMONDE!!!   Mar 27 Déc - 18:18

No No No No No


DE GAULLE, une autre bête immonde !



LA RECONNAISSANCE DE SES CRIMES CONTRE L’HUMANITE...UN LAMENTABLE "OUBLI"

Les historiens honnêtes attendent toujours !!!


Notre histoire, enfin révélée, la preuve fournie par les documents officiels « secret défense », ne peut plus être réfutée



A l’heure où, s’érigeant en juges, notre président de la République et ses ministres, demandent que des chefs d’Etats étrangers soient traduits pour crimes contre l’humanité, nous demandons que soient reconnus ces mêmes crimes contre l’humanité dont De gaulle s’est rendu coupable envers la communauté française vivant en Algérie.



Depuis cinquante ans, nous nous épuisons à dire et à raconter l’histoire de notre peuple Français d’Algérie. Comme nous l’avons vécue.

Certains historiens - de gauche principalement mais pas seulement et certains nés en Algérie, en particulier, comme Stora - se sont ingéniés à mettre en pièces, le témoignage de notre vécu, alléguant qu’il ne relevait pas de faits historiques. Si l’Histoire s’écrit en mettant en parenthèses le vécu, quelle est donc l’Histoire Vraie ? On se le demande mais nous y reviendrons plus tard.

Aujourd’hui, après une longue recherche de quatre années dans les sombres recoins du « secret d’Etat », Jean-Jacques Jordi, historien de la Guerre d’Algérie, révèle la vérité qu’il a lue, de visu, photocopiée et publiée dans son livre, Un silence d’Etat.

Autorisé, non pas, comme on voudrait nous le faire croire, par un homme nommé à un poste - bien ordinaire et sans panache, au demeurant - mais, certainement, au plus haut niveau de l’Etat. Car, nous ne sommes pas dupes, seul le premier homme de l’Etat pouvait donner l’autorisation de fouiller dans les secrets de l’Etat, qui nous sont refusés depuis 50 ans et, certainement, pour 100 ans, encore !

Jean-Jacques Jordi, donc, a pu accéder à ces secrets et remet en cause toutes les certitudes de ces falsificateurs de l’histoire qui nous empoisonnent de leurs mensonges, depuis un demi-siècle.

Nous nous devons, maintenant que les preuves irréfutables sont photographiées et publiées, de demander à la presse écrite et audiovisuelle française - et internationale, de reconnaître qu’elle a manipulé l’opinion publique.

Nous demandons que des media comme l’Humanité, le Monde et autre Libération, reconnaissent que c’est, à dessein, qu’ils ont trompé les français, par leurs informations mensongères et, pis, falsificatrices, de l’Histoire des Français d’Algérie.

Cette reconnaissance, nous l’adressons, également, à tous les hommes politiques de gauche et de droite, actuellement en vie mais, en premier lieu, au président de la République actuel.

Je voudrais vous dire et leur dire (j’écris « je », excusez-moi) que nous ne sommes pas totalement ignorants. Que nous avons l’absolue certitude, que des lectures et relectures, par les spécialistes les mieux informés, aux plus hauts niveaux de la politique et de l’Armée de France, ont été faites, des écrits de Jean-Jacques Jordi, avant de lui « donner l’autorisation de publier ».

Sans cette autorisation, jamais, cet historien ayant fait ses recherches avec une grande honnêteté, nous le croyons, n’aurait pu publier quoique ce soit révélant des Secrets d’Etat.

A-t-il eu le droit de publier tout ce que ses recherches lui ont permis de trouver ? Nul n’en saura jamais rien. Secret d’Etat, oblige.

C’est donc, à Monsieur le Président de la République Française - parce que Nicolas Sarkozy est le seul à pouvoir le faire, de manière officielle et solennelle, au nom de la France – que nous demandons de reconnaître, publiquement :

* Que De Gaulle a, lâchement, abandonnés, les citoyens Français demeurant dans trois départements français d’Algérie, qu’il a, délibérément, sacrifiés à la raison d’Etat.

* Que, pour ce faire, De Gaulle a créé le S.A.C. (Service Action Civique), dès 1960 pour combattre toute action résistante de la part des Français d’Algérie. Ces agents du SAC, n’étant autres que les « barbouzes » dont parle JJ Jordi dans son livre, avec preuves à l’appui.

* Que De gaulle a toujours su – voire, ordonné - que la torture, sur les Français d’Algérie résistants, a bien été pratiquée par ces mêmes barbouzes et par l’armée, à ses ordres - et le plus souvent, jusqu’à ce que mort s’en suive.

* Que De Gaulle n’a jamais cherché à faire libérer les civils et militaires détenus par les algériens du FLN et déclarés, de fait, comme disparus «officiels». (cf. le témoignage d’un soldat français détenu par le fln)

* Qu’il n’a jamais tenté de retrouver ni de renseigner les familles « des disparus européens » d’Algérie, emmenés par les algériens du FLN, alors qu’il était parfaitement au courant du nombre de ceux-ci, se chiffrant par milliers - Monsieur Jordi en publie les preuves - enlevés depuis 1954 et, principalement, après la déclaration d’Evian du 18 mars 1962.

* Qu’il a, délibérément, laissé massacrer la population d’Oran, le 5 juillet 1962 et les jours suivants, alors que les militaires français avaient claironné, sur son ordre, aux européens vivant dans ce département, de rester au pays et que l’armée les protègerait. Ils ont été consignés, un mois avant, par leurs autorités.

Et, s’il est un crime, encore plus méprisable, pour un Chef des armées, un crime dont le déshonneur entachera, pour toujours, le souvenir de De Gaulle, c’est l’abandon des Harkis aux mains des terroristes du FLN algérien. Comment un chef des Armées, digne de ce nom, après avoir fait engager ces « supplétifs », dans ses troupes, peut-il avoir donné l’ordre de les donner à l’ennemi qu’ils avaient traqué pendant des années, au mépris de leur vie ?

Il n’est pas de mot assez puissant, pour qualifier un « chef militaire », qui a livré ses soldats à l’ennemi, avant la capitulation.

N’oubliez jamais de dire, Monsieur le président de la République, que l’homme dont vous vous enorgueillissez de perpétuer « la politique » a, en l’été 1962, fait interdire l’accostage dans un port de France, d’un bateau transportant des Harkis et l’a renvoyé décharger sa cargaison d’hommes, de femmes et d’enfants qui avaient cru en l’honneur de la France, dans un port d’une Algérie, devenue indépendante, où ils ont été trucidés de la plus barbare manière.

La liste de ces actes odieux, lâches et criminels de De Gaulle, envers les Français d’Algérie, est bien trop longue pour la reproduire, ici.

Notre droit, notre devoir est, aujourd’hui, d’exiger de la France, la reconnaissance des crimes commis en son nom, par De Gaulle sur la population française de ces trois départements.

A l’heure où, s’érigeant en juges, notre président de la République et ses ministres, demandent que des chefs d’Etats étrangers soient traduits pour crimes contre l’humanité, nous demandons que soient reconnus ces crimes contre l’humanité dont De gaulle s’est rendu coupable sur la communauté française vivant en Algérie.

Le livre écrit par Jean-Jacques Jordi et publié avec l’accord du chef de l’Etat français, est notre testament. Il est le Livre de la Vérité que nous clamons depuis cinquante ans et que nous léguons à tous les enfants de France.

Nous n’avons plus de temps à perdre, trop d’entre nous sont déjà partis sans avoir trouvé la paix, cette paix dans la reconnaissance de la Vérité qu’ils ont, en vain, demandée avant de s’éteindre.

Certains de nous pensent, encore, que nous devons mettre ce marché aux mains des politiques qui briguent la présidentielle de 2012.

Le silence assourdissant des media unanimes, sur les révélations publiées par JJ Jordi, prouve qu’ils ne sont pas disposés à aller au-delà de cet effort qu’ils ont consenti et qui arrive, à point nommé, au moment où les campagnes, présidentielle et législatives, ont débuté. On n’apprend pas, aux vieux singes, à faire la grimace !

Nous voudrons bien leur accorder la présomption d’innocence.

Jusqu’au 31 décembre prochain.

Le 1er janvier 2012, il sera, déjà, trop tard.

Il nous appartiendra, alors, de décider des actions qui nous sembleront les plus justes pour que cessent le mépris, le mensonge, la malhonnêteté, entretenus par les politiques de tous bords, qui entourent notre passé.
(source: l'Echo d'Oran)

Meilleurs voeux citoyens


bom bom bom bom bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA BËTE IMMONDE!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA BËTE IMMONDE!!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PPPP: pitit pitit prezidan Pétion. Scary!
» "Ouvre les yeux"
» Promise à mort certaine...
» Souviens-toi de cette promesse [Comte, Sarah] [02/05/42]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: forum perso non-officiel sur Frontignan-
Sauter vers: