forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   Mar 4 Oct - 3:01

flower affraid flower




J'ai entendu parler de la finance islamique et j'ai écouté une vidéo et là j'ai été littéralement scotchée !!!
En ces temps de crise financière, le gouvernement fait feu de tous bois pour attirer des capitaux étrangers. La dernière idée de génie est d’accepter l’installation de banques islamiques en France.

Au IIè Forum Français de la Finance Islamique organisé par Secure Finance et la Chambre de commerce franco-arabe à Paris en novembre 2008, déjà Christine Lagarde, Ministre de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi avait prononcé à cette occasion un discours.

Christine Lagarde directrice du FMI Fonds monétaires islamiques


Après Londres, la France a autorisé l’installation de banques respectueuses de la charia dans l’hexagone. Trois banques selon le journaliste sont sur les rangs : la Quatar Islamic Bank, la Kuwait Finance House et la Al Baraka Islamic Bank.

Ces banques visent un marché alléchant : 5 millions de musulmans résidant en France dont 500 000 selon un sondage de l’IFOP seraient intéressés par des emprunts bancaires respectant la charia Exclamation

"Mais la crise a changé la donne" dit Hervé de Charrette, giscardien, ancien ministre des affaires étrangères, président de la Chambre de commerce franco-arabe.

Il vient de rédiger l’introduction d’un livre intitulé "La finance islamique à la française, un moteur pour l’économie, une alternative éthique". Ce député nous explique que la finance islamique représente 700 milliards d’euros qui cherchent à s’investir. Il ne faut pas laisser Londres devenir la première place européenne de la finance islamique. Ce Monsieur de Charrette, ajoute sans rire que de plus en plus de nos concitoyens refusent que leur épargne finance des entreprises produisant des armes mais c'est un petit comique, alors que l'on constate que les meilleurs amis des politocards sont marchands d'

Et il ajoute bonhomme "cela ne viole pas les règles de la laïcité, dans la mesure où la finance appartient à la sphère privée".
Mais écoutez la grande prêtresse du Fonds Monétaire Islamique





Effarant... La finance islamique est installée au Royaume-Uni depuis des années déjà. Derrière ce discours habilement technique et épicé de mots arabes -trop forte-, Mme Lagarde ne fait en réalité qu' appeler au secours les pétro-capitaux.
Cet appel à des capitaux islamiques étrangers avec une telle insistance est sans précédent, ainsi donc l’effort de l'ancienne ministre des finances révèle l’impasse actuel dans laquelle nous nous trouvions déjà en 2010, et le besoin accru de liquidités des pays qui en sont encore largement possesseurs sont entre autres la Chine et les pays du golfe.


N'est-ce pas elle qui nous disait et redisait que tout allait bien et que la crise était finie Exclamation
Un tel engouement pour des fonds islamiques et surtout étrangers est aussi un appel des entreprises, notamment de grands groupes français qui verraient donc d’un bon oeil l’entrée dans leur capital de fonds islamiques, et cela ne déplaît pas non plus à la Parisot grande défenderesse de la France -on a pu le constater dans son investissement pour sauver la France et nous dire sur tous les tons et sur tous les médias, pour qui on ne doit pas voter en 2012 Laughing -


Concernant ces banques islamiques, ce que j’en pense est que, ces banques sont des banques des pays de l’orient. Je pense que, d’une façon générale ces grandes fortunes se fichent des personnes d’origine maghrébine. Ils se considèrent supérieurs à eux. Il n’y a qu’à parler avec les maghrébins qui ont pu aller travailler là-bas.

Cela sous entend-t-il que dans de nombreux pays musulmans il ne reste pas de débouché aux pétrodollars Question
Qu’en est il au juste de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie qui font des pieds et des mains pour trouver des investisseurs étrangers afin de mettre sur pieds des infrastructures industrielles qui leur permettraient de faire face au grave problème de l’emploi qui ronge l’économie de ces pays et qui sont la cause de l’exode massif de leurs forces de travail vers les pays étrangers Question

Dans le domaine du logement ne reste t-il pas des efforts considérables à réaliser en terme d’investissement pour que les fonds des banques musulmanes s’évadent vers les pays déjà largement favorisés sur le plan économique Question
Si l’objectif c’est de continuer à faire fructifier l’argent gagné trop facilement par le pillage des ressources naturelles de ces pays au détriment des populations locales qui n’en ont pas vu la couleur, il me semble pour le moins osé de parler de finance islamique là où il n’y a que recherche effrénée du profit Question

Une autre femme, Dominique de Courcelles, directrice de recherche au CNRS et membre fondateur de l’Institut Français de Finance Islamique nous explique laborieusement les bienfaits de la finance islamique. Dominique de Courcelles -je devrais dire Soeur Dominique de la charia-té affirme que la finance islamique en plaçant la personne humaine au cœur de l’activité économique, constitue une alternative éthique





Par exemple, les limites de la finance islamique expliquées par cette brave dame sont, entre autres, de ne pas financer les activités ayant un lien avec l’alcool, le jeu ...etc.

Où se trouve, dés lors, la liberté de choix, de vie, de conscience et de consommer comme bon nous semble -dans le respect du droit- en la matière Question

Ne pas financer des débits de boissons est-ce plus éthique que de financer des commerces halal Question

Si j’ai envie de consommer de l’alcool et pas envie de me plier à des règles de consommation qui font référence à une loi religieuse auquel je n’adhère pas, je risque d’avoir du mal à trouver ma place dans cette société ou les distributeurs, revendeurs d’alcool, par exemple, seraient sans capacité de financement et d’investissement.

De la finance islamique à la loi islamique il n’y a donc qu’un pas, qu’il convient de ne pas franchir dans notre société laïque et démocratique.

Nous sommes, en France, dans un état de droit laïc où ce genre de système financier n’a pas sa place. Le consommateur, l’investisseur, le producteur de biens et de services doivent avoir le droit de consommer, d’investir et de vendre sans qu’une autorité religieuse ou un système financier empreint d’une quelconque morale religieuse interfèrent dans leurs affaires commerciales et financières.

J'entends cette bonne "soeur" nous dire
- O vous qui avez cru ! Craignez Allah ; et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés... [Al-Baqara ...78]


Qu'attendre de nos dirigeants qui paient des chercheurs pour promouvoir la finance islamique, des chercheurs prêts à tout et qui baptiseront la finance islamique en une expression comme finance participative ou éthique ou autre expression pour tromper le citoyen. -des chercheurs kollabos qui montrent leurs véritables visages en pétitionnant pour une furia anti-france-

Ils ne se contentent plus de nous enfumer, ils nous en-coranisent


La France est une République démocratique laïque et indivisible, nous ne sommes pas en terre d’islam./

Je vous mets en garde, oh vous qui attendez avec impatience le jour où l’on dira, aux infos de 20 heures en premier titre, que c’est la finance islamique qui a sauvé le système, ne soyez pas naïfs et soyez plutôt certains que l’on vous dira que c’est une nouvelle approche de la finance participative et éthique qui a remis le système sur pieds.

Alors, on se quand Question

Au cas où vous douteriez de mes dires, je vous emmène visiter l' Institut Français de Finance Islamique - IFFI - opérationnel depuis le 1er janvier 2011.

http://www.institutfrancaisdefinanceislamique.fr/fr/


Qu'en pensez-vous, messieurs dames Question



PAULINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   Jeu 6 Oct - 9:01

scratch

Salam ma belle, le financement hallal m'intéresse, c'est comme la nourriture ça ne change pas le gout.

Les banques reposent sur l’USURE. Les Musulmans ne peuvent pas intégrer un système déguisé qui va à l’encontre des dires du prophète MUHAMMAD.
Ce sera bien d'avoir la possibilité de faire les transactions agrées par ALLAH comme dans le Coran sans RIBA

Une datte pour une datte, or, vous n’êtes pas sans savoir que les banques sont des entités qui génèrent des richesses illicitement.
Il faudrait qu'on se rencontre pour en discuter mieux, ma mère cuisinera un bon tajine. C'est une chaouïa, et elle manie bien les casseroles bounce

Barakallah ofikoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   Mar 11 Oct - 2:51



Laissons Muhammad ou Mohammed Mahomet là où il est, car il est mort et bien mort, il n'est pas revenu tandis que

Et pour en revenir à nos casseroles pour bien les différencier tous les deux, je prends l'exemple de la Femme dans l'univers de Mahomet et dans celui de Jésus


Citation :
Une femme vint dire à Mahomet : "J’ai commis l’adultère, purifie-moi."
Mahomet lui répondit : "Va-t-en jusqu’à la naissance de l’enfant."
Elle revint avec l’enfant et dit : "Voici l’enfant que j’ai mis au monde."
Mahomet répondit : "Va-t-en et allaite-le jusqu’à ce qu’il soit sevré."
Une fois l’enfant sevré, elle vint vers Mahomet avec l’enfant qui tenait un morceau de pain dans sa main.
La femme dit : "Le voici, je l’ai sevré et il mange de la nourriture solide."
Mahomet donna l’enfant à un musulman et prononça ensuite la sentence.
La femme fut enterrée dans un fossé jusqu'à la poitrine et lapidée.


Tandis que :


Citation :
Les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus :
"Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ?"
(…)Jésus se releva et leur dit :
"Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle."
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit :
"Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a-t-il condamnée ?"
Elle répondit : "Non, Seigneur."
Et Jésus lui dit :
- "Je ne te condamne pas non plus, va, et ne pêche plus".


C'était juste un exemple pour que l'on voit la différence entre les deux religions.




Pour en revenir à la finance islamique, l’introduction de celle-ci en France exige d’une part,

- une mise en conformité de notre droit germano-latin avec la Loi islamique -Charia-
- ensuite une soumission de toutes les opérations de cette finance spécifique à l’autorité d’une instance religieuse jusque là très mal connue en France, appelée "Comité de conformité avec la Charia", en plus du contrôle classique des autorités bancaires nationale et européenne, et au dessus de celui-ci,
- et enfin un fort encouragement au communautarisme par le biais de l’activité économique et bancaire au moment où la France est plus que jamais attachée à son ambition d’intégration de tous ses citoyens et où elle prône des valeurs universelles.

Christine Lagarde ne cachait pas qu’il était préalablement nécessaire de prendre des dispositions afin de modifier la législation française, la réglementation et les pratiques bancaires afin de les rendre compatibles avec la Charia.


La première mesure prise en catimini en février 2009, fut d’édicter des "instructions fiscales" afin d’éviter aux instruments financiers "charia-compatibles" une trop lourde taxation -par la suite contestées lors d’un débat à l’Assemblée nationale-, mais qui s’avérèrent insuffisantes. Afin de modifier la loi sans trop attirer l’attention, on eut recours à un "cavalier législatif" introduit au Sénat dans une loi sur le financement des PME.


Parmi les critères de la Charia, il y a comme je l'ai déjà dit précédemment "l'interdiction de secteurs illicites d'investissement" qui est le plus dangereux pour nos libertés car il laisse aux imams la liberté de décider quel secteur boycotter à tout moment...
Actuellement : tabac, alcool, produits à base de porc, banque/assurance, armement, jeu /divertissement y compris cinéma ou musique.

Demain, si décision de l'Imam, sociétés aux rapports avec Israël ou les juifs... ou tout autre à sa guise Exclamation
Il y a une enquête qui montre que des milliers de patrons musulmans ont quitté les banques qui n'offraient pas des produits Charia.

Le gouvernement honteusement et en catimini a autorisé contre la Loi française des banques de la Réunion à offrir des produits Charia Exclamation
Il faut le savoir...

Pendant que des musulmans radicaux tuent, décapitent et violent, les mass-médias se taisent et répètent leur mantra "islam-religion-de-paix" au nom du multiculturalisme.

Et ils vous diront que parfois, par-ci par-là, les musulmans ont montré une certaine tolérance envers les non musulmans.

Cette tolérance remonte aux premières années de prédication de Mahomet, lorsqu’il était doucereux et proclamait encore
- "A vous votre religion, à moi, la mienne".

Cette assertion n’a duré que quelques années, jusqu’à ce que son mouvement gagne en force et que l’islam devienne la seule alternative entre la mort ou le paiement d’un lourd tribut. L’imposition de la jyzia était une ruse habile pour remplir les coffres islamiques afin de financer ses armées et ses futures conquêtes.

Le sabre est remplacé, temporairement, par une arme tout aussi destructive : le pétrodollar. Dans peu de temps, les musulmans vont ajouter une arme encore beaucoup plus destructive, une version moderne du glaive : la bombe atomique.

Avec la bombe dans une main et un robinet de pétrole dans l’autre, le monde non musulman sera mis à genoux par la religion d’amour et de paix.

Amen




Dans ces temps de crise, il faut savoir se détendre, alors un peu d'humour -lu dans PNHA du 19 septembre 2011- certains se reconnaîtront, suivez mon



Les Arabes ne sont pas heureux Exclamation

En fin de compte : les Arabes ne sont pas heureux où Question

Ils ne sont pas heureux à Gaza
Ils ne sont pas heureux en Egypte
Ils ne sont pas heureux en Lybie
Ils ne sont pas heureux au Maroc
Ils ne sont pas heureux en Tunisie
Ils ne sont pas heureux en Algérie
Ils ne sont pas heureux Irak
Ils ne sont pas heureux en Iran
Ils ne sont pas heureux au Yémen
Ils ne sont pas heureux en Afghanistan
Ils ne sont pas heureux au Pakistan
Ils ne sont pas heureux en Syrie
Ils ne sont pas heureux aux Emirats
Ils ne sont pas heureux au Liban
Ils ne sont pas heureux en Arabie
Ils ne sont pas heureux au Koweït


Et où sont-ils heureux Question

Ils sont heureux en Angleterre
Ils sont heureux en France
Ils sont heureux en Allemagne
Ils sont heureux en Suède
Ils sont heureux aux USA
Ils sont heureux en Norvège


Ils sont heureux dans tous les pays NON musulmans

Et qui blâment-ils Question
Pas l'Islam
Pas leurs leaders
Pas eux-mêmes


ILS BLAMENT LES PAYS OU ILS SONT HEUREUX Exclamation Exclamation Exclamation





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   Sam 15 Oct - 2:50

Idea

Salam à tous
vous êtes une petite marante dans votre genre, une perséide -voyez je lis bien ce que vous écrivez. Vous êtes comme Wahran el-Bahia, Lil wa N'harek Zahia.
Depuis l'aggravation de la crise financière mondiale, tous les moyens sont recherchés pour tenter de trouver des solutions aux gros problèmes produits par cette crise et comme vous le dites si bien des économistes, et pas seulement musulmans, tentent de proposer des solutions qui s'inspirent de la sharia.
Que cela plaise ou non l’Angleterre, la France et le Luxembourg sont les pionniers de la finance islamique en Europe. On m'a dit qu'elle représente aujourd’hui plus de 700 milliards de dollars d’actifs gérés dans le monde selon les principes de la sharia et enregistre une croissance.
Mais pour aller dans votre sens, je dis prudence car les musulmans ont tendance à ne pas être critiques envers tout ce qui porte le mot islam Wink
Ar tufat Bellissima !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   Jeu 20 Oct - 5:43



Ne croyez-vous pas que je serais encore plus "marante" avec 2r Question

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   Dim 20 Nov - 6:37

Suspect Suspect Suspect

Pour détendre l'atmosphère, allons faire une petite virée du coté d'Orange...
avec France Soir, pour visiter une petite entreprise qui tournait...et qui
soudainement a été victime d'une crise :

Le maire de la commune, Jacques Bompard (MPF), expliquait
vendredi que « ça se disait dans la ville ». En effet, la rumeur courait
que de très jeunes filles se prostituaient à Orange depuis plusieurs
années. Jusqu’au jour où, fin 2007, la rumeur a été attestée par l’une
d’entre elles. Sur ces bribes de témoignage, le commissariat de la ville
puis la police judiciaire d’Avignon ont entamé des investigations
poussées.Ecoutes téléphoniques, filatures, vidéos… Les fins limiers de
la PJ
ont commencé leur travail au début de l’année 2008.Et
après une enquête difficile, Abdeslam Bahiad, 54 ans, président de la
société qui gère la principale mosquée d’Orange, est « tombé » mardi
ainsi que trois de ses fils et de nombreuses autres personnes, touts
placés en garde à vue. Il lui est reproché d’avoir, en profitant de la
détresse de certaines, organisé un vaste réseau de prostitution de
jeunes Marocaines de 14 à 25 ans.
« Les premières sont arrivées
il y a vingt ans, mais il est devenu le cerveau du réseau plus tard »,
assurait hier un proche du dossier. Rapidement, Drissia, l’une des
prostituées, âgée de 42 ans, est devenue la mère maquerelle du système
Bahiad.






« C’est elle qui allait chercher la plupart des filles au
Maroc. Elle leur promettait des papiers en règle en France et, bien
sûr, les familles de ces gamines déboursaient des sommes folles, jusqu’à
9.000 euros, en pensant à tort qu’elles partaient pour un avenir
meilleur », explique-t-on encore. « Le pire, c’est que parfois elles
faisaient le voyage dans le coffre de la voiture de la mère maquerelle. »

Prostituées « violées et frappées »

Certains
proches de l’enquête n’hésitent pas à parler de « traite humaine » en
évoquant cette délicate affaire qui implique aussi trois des fils
d’Abdeslam Bahiad. Abdelgafour, 24 ans, Omar, 31 ans, et Niky, 33 ans,
seraient en fait ses hommes de main.

« Certaines prostituées
auditionnées ont affirmé avoir été violées et frappées par les trois
fils. L’une d’elles, qui était tombée enceinte, déclare même que l’un
d’eux lui a donné de gros coups de poing dans le ventre jusqu’à ce
qu’elle perde l’enfant », lâche un enquêteur.

Les prostituées
effectuaient leurs passes dans des appartements que Bahiad avait «
l’intelligence » de ne pas leur faire payer. Elles étaient ainsi, pieds
et poings liés, redevables à leur « mac ».

C’est d’ailleurs dans
le bar Le France, que possède Bahiad, qu’elles prenaient régulièrement
contact avec leurs clients. Le chef du réseau présumé aurait ainsi pu se
bâtir un coquet patrimoine immobilier au fil des années.

« Au
moins dix appartements sur Orange et sa maison de 300 m2 dans laquelle
il vit avec sa famille. C’est étonnant pour un gars arrivé en France en
1968 et qui depuis n’a travaillé que neuf ans en tant qu’ouvrier
agricole », ironise une source proche du dossier.

Selon nos
informations, Bahiad, sentant le vent tourner, aurait vendu ces derniers
mois une bonne partie de ces biens. La PJ aurait d’ailleurs mis la main
sur de nombreux documents de banque attestant des virements de
liquidités au Maroc.

Hier, Bahiad, ses trois fils et la mère
maquerelle ont été présentés à un juge d’instruction avignonnais en vue
d’une mise en examen pour « aide au séjour irrégulier, proxénétisme
aggravé et blanchiment d’argent ».

Les quatre principaux suspects, mutiques durant leurs auditions,
se retranchent derrière un « complot des prostituées ».



Par
Romain Capdepon


MAKE


afro afro afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
ET SI LA FINANCE ISLAMIQUE ETAIT LA SOLUTION !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: