forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des animaux et des hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lilouly



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Des animaux et des hommes   Lun 5 Déc - 9:20

Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum, résidente depuis peu à Frontignan. Je souhaiterai évoquer un sujet qui aurait sa place dans plusieurs sections du forum, je choisis d'en parler ici, qui plus est à l'approche des fêtes il est tristement d'actualité.
Je voudrais parler de la consommation de viande, de poisson, qui se fait dans la plupart des cas sans aucune conscience de la souffrance animale endurée, qu'il s'agisse des conditions d'élevage, de vie, d'abattage. Ce message n'est pas une apologie du végétarien mais une invitation à une certaine réflexion sur la condition animale, sur notre comportement de prédateur vis à vis de lui, qui je l'espère pourra entraîner au moins une diminution de votre consommation d'animaux.
Qui ne serait pas affolé à l'idée de faire souffrir et tuer son chien ou son chat pour le manger tant nous avons développé des liens affectifs avec eux ? pourtant dans certains pays cela est banal, nous pouvons trouver cela barbare car ce n'est pas dans notre culture, mais ne sommes nous pas tout aussi barbares en mangeant du cheval, du veau, de l'agneau, de la vache, de l'âne, de l'autruche, de la biche, des oiseaux..nous pensons trop rapidement au bon goût de ces animaux cuisinés, sans penser à leur être, leur conscience, leur intégrité, leurs émotions. Quelle ne serait pas notre terreur si nous subissions le même sort, mettez-vous un instant à leur place.
Le mépris est courant lorsque l'on évoque ces sujets, amis sincèrement je vous invite à visionner une vidéo qui montre le gavage des oies et des canards pour leur foies gras, je rappelle que le foie gras est une maladie chez cet animal crée par l'homme, la réalité ce sont des animaux qui parfois ont la gorge détruite et meurent à cause du tuyau enfoncé de force dans leur gorge, qui n'arrivent plus à marcher, imaginez une seconde leur souffrance quotidienne, je ne vous parle pas ici de l'abbatage et des conditions de vie qui sont souvent à faire sursauter d'horreur..
Il y a des réalités qui sont peu connues et qui méritent de l'être, savez-vous qu'en élévage industriel, le veau est dès sa naissance séparé de sa mère, qu'il ne verra jamais la lueur du jour car il est élévé dans des hangars, que sa chair est maintenue blanche grâce à des antibiotiques et que sa croissance se fait sous antidéprésseurs.
Savez-vous les atrocités commises dans certains abattoirs...?
Savez-vous qu'en élevage industriel, l'on coupe le bec des poussins à vif (trés douloureux) pour qu'à l'âge adulte, puisqu'ils sont entassés ils ne puissent pas se blesser entre eux, certains en meurent, d'autres se feront sans doute piétiner par leur congèneres car ils n'ont souvent même pas la place de déployer leurs ailes, enfin ce qu'il en reste car elles sont généralement coupées aussi..
Savez-vous que les vaches laitières, qui fournissent du bon lait toute leur vie, sont remerciés quand elles n'en donnent plus par un passage à l'abbatoir et qu'elles finissent dans votre supermarché en barquette. Elles fournissent en France l'essentiel de ce qui est commercialisé sous la dénomination « viande de bœuf ». Regardez vos barquettes.
La liste est longue mais je ne souhaite pas faire un monologue, au contraire je souhaite discuter de cela avec vous.
Je prends deux derniers exemples concernant le poisson, car en ce moment se joue un scandale sur le chalutage profond, il s'agit de la pêche en profondeur qui détruit les fonds marins mais pas seulement puisque cette pêche rejête 30 à 60% de ses poissons, car ils sont soient trop petits, soient protégés et interdits, l'autre problème c'est que ces poissons sont rejetés alors qu'ils sont déjà mourants. C'est un gaspillage insupportable, dont entre autre Intermarché (qui dispose de sa propre société de bateaux de pêche) est responsable. Nous en avons un à Frontignan, il est peut-être intérressant d'y réfléchir, et de réfléchir à deux fois avant d'acheter son poisson, et autres.....
Enfin le thon, est en voie de disparition là aussi, il est exploité sous tellement de forme, frais, en boîte, que cela était programmé. La disparition de nombreuses espèces marines est reconnue dans un avenir proche.
Ce n'est pas une fatalité, il faut savoir que le consommateur est roi, il dispose donc du pouvoir de réduire cela voire de l'arrêter, il nous suffit de réduire un peu, voire beaucoup notre consommation de viandes et de poissons, voire devenir végétarien. Pour ma part, je consommai rarement ces produits, et je suis en phase d'arrêt total. D'autres sources de protéines, d'acides gras existent ce sera peut être l'occasion d'un autre message.
Pour l'instant je souhaiterai en parler avec des gens ouverts à la discussion qui sont pour ou contre, qui aimeraient en savoir plus...
Merci de m'avoir lue, à vos claviers :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA



Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Des animaux et des hommes   Mar 6 Déc - 5:39




Les questions que vous soulevez ont déjà été abordées dans le forum.

Pour vous rassurer, on constate que l'époque actuelle voit croître la sensibilité générale de la population à l'égard des animaux. De nombreux comportements changent, lentement mais sûrement.


Notre estomac est notre réservoir d'essence, mais nous devons considérer ce que la Bible déclare concernant la consommation de toute chair animale.

La Bible rapporte souvent que Dieu dit, en parlant de certaines espèces d’animaux :
- "Vous les regarderez comme impurs".
- "Vous ne mangerez pas de leur chair".
- "Vous les aurez en abomination".
Finalement, souvent IL donne cet ordre: "Vous ne toucherez pas leurs corps morts".

Les végétariens suivent donc les propos de la Bible, souvent sans le savoir Exclamation

Les animaux impurs sont les charognards. Dieu les a créés en tant qu’éboueurs, une sorte d’équipe de nettoyeurs de l’environnement. Les charognards sont capables d’ingérer et de traiter d’énormes quantités de poisons et de déchets et ce, dans un court laps de temps.

Certains charognards, comme le poisson-chat, le crabe et le homard, se nourrissent sur le fond des eaux. D’autres, comme le vautour et le corbeau, mangent la chair avariée des corps morts. Cela aide à la décomposition des bactéries et des matières organiques, afin qu’elles ne restent pas toxiques ou dangereuses pour l’environnement.

Le Créateur a particulièrement désigné certains animaux à être "très bons", comme nourriture quotidienne, et pour fortifier le corps.

La nature est très bien faite, nous avons 32 dents, dont :
- 20 molaires qui servent à broyer les céréales
- 8 incisives plus appropriées pour couper les légumes
- 4 canines qui servent à manger la viande

Ainsi 28 de nos dents, les molaires et les incisives sont spécialisées pour la consommation de végétaux. Alors que les canines servent pour les produits animaux. C'est la raison pour laquelle notre alimentation devrait se composer de beaucoup de céréales complètes en grains, de quelques légumes et de très peu de produits d'origine animale.

L'homme est un grand singe qui s'est adapté à son milieux, après être sorti de sa forêt pour s'aventurer dans la plaine africaine, il a dû pour survivre, changer complètement son alimentation, manger des graines, des végétaux secs et même parfois de la viande crue ou grillée lors des grands incendies de la savane. Au fil des millénaires, il est devenu l'Homo erectus, plus petit, plus rapide, plus actif, avec un cerveau plus compact Il est le premier homme à domestiquer le feu et il invente le biface -pierre taillée sur deux faces-.

Si vous voulez suivre le chemin inverse de l'évolution, mangez cru, mangez des fruits mangez des pousses et vous redeviendrez un singe, bon d'accord, il faudra quelques milliers d'années, mais la Nature a tout son temps.
-quoique lorsque l'on voit certains individus on se demande si.......

Certains hommes -surtout ceux qui font des travaux de force- pour avoir la doivent manger de la


Ceci étant dit, la conscience de la souffrance animale et la question de la protection des animaux remonte à l’Antiquité. Elle renvoie à la question de la place de l’homme et des animaux dans le vivant. Cette question traverse toute la philosophie et s’interroge sur le fait de savoir si les animaux sont dotés ou non d’une conscience.

Le but de la société et de l’éthique est de fournir le bien être maximal pour le plus grand nombre, y compris les animaux puisque ces derniers peuvent aussi, comme les êtres humains, ressentir de la souffrance.

Le bien être animal est incompatible non seulement avec l'alimentation, mais pensez aussi aux expériences des laboratoires médicaux, pour les cosmétiques et même pour les fourrures.

Quant aux expériences pour la recherche médicale, un compromis entre protection des animaux et progrès de la recherche a été envisagé par une directive européenne afin d’améliorer le bien-être des animaux, tout en continuant à faire progresser la médecine et les recherches sur les maladies. Les expériences sur les animaux de laboratoire sont utiles pour sauver des vies. Hé oui, il n'y a pas que la solution de devenir végétarien

L’élevage a pris des proportions industrielles intensives qui sont pour l’heure difficilement compatibles avec le bien-être animal, et pourtant le Code rural et les directives européennes prévoient des mesures pour éviter des souffrances lors de l’élevage, du parcage, du transport et de l’abattage.

Mais si l’étourdissement est obligatoire, il y a une exception pour l'abattage rituel, ce qui est un scandale. Et je n'entends pas les partisans du bien être des animaux en faire une affaire d' ETAT *.

INSOUTENABLE

http://www.wat.tv/video/abattage-rituel-cacher-halal-38v87_2exyv_.html




* Victorio a fait un sujet le 16 février 2011 forum Frontignan et ses environs
et de plus il avait mis une excellente vidéo sur le foie gras.




Puisque votre titre est "Des animaux et des hommes"
que pensez-vous de ces hommes qui martyrisent les enfants, et notamment ce père qui fait rentrer son enfant -un adorable ange de 3 ans- dans la machine à laver et la démarre. L'enfant est mort.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilouly



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Des animaux et des hommes   Mar 6 Déc - 10:45

Bonjour,

Je suis ravie qu'à Frontignan d'autres personnes se préoccupent de ces questions là, et finalement que le sujet ait été déjà évoqué par des individus qui se sentent concernés.
J'avoue ne pas être totalement rassurée par la sensibilité générale de la population vis à vis de la condition animale car somme toute nous sommes à une époque où les animaux n'ont jamais été autant élevés pour être consommés, et où la société d'abondance met la viande et le poisson en point d'orgue d'une alimentation réussie, même si parallèlement des voix s'élèvent pour leur protection.
Personnellement, je ne savais pas que la Bible prônait la non consommation de chair animale, je suis non croyante et donc je n'impute pas à Dieu la création de tel animal pour telle mission, en revanche je me dis souvent que la nature est bien faite et qu'elle a crée son propre équilibre sans notre aide.
Je ne suis pas tout à fait contre l'idée de manger viande et poissons, simplement il me semble judicieux d'en manger peu, intelligemment, et de bannir la consommation industrielle. C'est par ces gestes simples qu'un jour peut être la tendance pourrait s'inverser vers un élevage plus respectueux des conditions de vie animale, et que les ressources marines pourraient se reconstituer. Et j'ajoute vers un retour à l'artisanat, car ne rêvez plus le saucisson, que vous soyez au marché de Frontignan où de Lacaune est fait de manière industrielle, les marchands finissent par avoir tous le même. Chapeau donc à ceux qui perpétuent cet artisanat avec des animaux élevés en plein air, correctement nourris....
Si la souffrance animale est un sujet sans intérêt pour certains peut-être qu'ils peuvent s'interpeller quant à celui de l'épuisement des ressources pour les générations futures.
Le régime des crudivores, des mangeurs de fruits est une autre histoire, et c'est je trouve une caricature extrême, je dirai une lubie de la non consommation animale, qui répond à d'autres considérations qu'une alimentation équilibrée sans produit animal..comme dit le proverbe: Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.
Quant à l'évolution sur ce sujet je ne lui accorde pas un grand crédit et je préfère encore l'idée de l'homme qui chassait pour se nourrir et survivre, que celle de l'homme qui remplit son frigo par peur de manquer et qui finit par jeter.
Mon compagnon a un métier physique difficile, et cela ne l'empêche pas d'être végétarien et d'avoir la pêche Very Happy, donc ce n'est pas incompatible tout comme selon moi, l'alimentation n'est pas incompatible avec le bien être animal dans l'absolu, même si je reconnais que dans notre société actuelle et avec nos modes de consommation, cela paraît bien difficile de l'affirmer.
Sur les directives européennes il est vrai qu'elles tentent de répondre aux maux qu'elles ont elle même crées....et pour l'abattage rituel à part le combat de Brigitte Bardot ce n'est pas une affaire d'Etat, ça devrait le devenir...
Comme vous le dites, il n'y a pas que le fait d'être végétarien comme moyen de diminuer la souffrance animale, puisqu'elle investit d'autre domaines tels que la cosmétique, les fourrures. Mais est-ce bien utile de brûler les yeux d'un rat pour atteindre la perfection d'un mascara qui sera totalement adapté à l'oeil humain. Là aussi le boycott des marques est possible, et justement certaines marques à travers le label One Voice s'engagent à ne pas tester leurs produits sur les animaux, une avancée tout de même en Europe à partir de 2013 l'expérimentation animale dans ce domaine sera interdite. L'Oréal et autres...s'adapteront...
Les fourrures n'en parlont pas, quel égocentrisme, c'est un des domaines où je trouve les femmes cruelles! Je conçois l'idée de sauver des vies en faisant des tests sur animaux, mais pas n'importe comment, et cela s'est souvent fait de manière cruelle, comme en tout domaine je n'apprécie pas que l'animal soit une proie à la merci de l'homme.;
Je connais cette vidéo, j'ai essayé hier d'en mettre mais je ne pouvais pas, je crois, si j'ai bien lu qu'il faut cinq posts avant de pouvoir insérer des liens ou vidéos sur le forum. Mais peu de gens acceptent de visionner des vidéos de cruauté extrême c'est pour ça que le dialogue est déjà un bon compromis...ce qui est sûr, à Noël sur ma table il n'y aura pas de foie gras. santa ceci dit je conseille une vidéo de Pamela Anderson sur les conditions d'élevage et d'abattage des volailles pour les fast-foods KFC, volailles vivantes envoyées contre les murs, piétinées...ragoutant...
Quant aux hommes capables de martyriser leur enfant ou tout autre être, je trouve cela déplorable, scandaleux et inhumain..justement même les animaux ne font pas ça. J'estime de toute façon que le respect animal, implique le respect de son prochain, et que l'un ne va pas sans l'autre. Comment éprouver une empathie, une compassion sincère à l'égard de l'animal, si d'autre part on est nuisible envers l'homme Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des animaux et des hommes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des animaux et des hommes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOMY CANICHE 15 ANS 1/2 ASSO DES ANIMAUX ET DES HOMMES
» LES HOMMES-LEZARDS
» Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens ? Med'
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: