forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HOLLANDE ET L'ALGERIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Mer 19 Déc - 5:23

2 santa 12



Hollande en Algérie, va se rendre sur la place Maurice Audin pour lui rendre hommage, mathématicien communiste, qui s'était engagé en faveur de l'indépendance de l'Algérie, et qui a disparu à Alger en 57 après avoir été arrêté par des militaires français.

3 Juin 1957 - Bombes dans les lampadaires à ALGER, avec la complicité d'employés communistes, et qui ont tué des enfants!!! l'un d'eux repose au cimetière du Bd Bru.

Camus en a fait allusion dans sa phrase à Stockholm -préférence pour sa mère...- le président Hollande ferait bien d'aller aussi fleurir la tombe de cet enfant...Cela le grandirait....

Cet enfant s'appelait Jean Sommaire.


http://esmma.free.fr/mde4/jean.htm





Pauline




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Jeu 20 Déc - 15:46

cyclops cyclops cyclops


A propos du fameux voyage et...de ceux qui en parlent...

« C dans l’air » est l’une des émissions télévisées que j’apprécie le plus. Elle nous apporte des échanges assez objectifs qu’il est bon de signaler.

Mohamed Sirfaoui y est souvent invité et présente souvent des analyses clairvoyantes mais hier soir, il nous a débité quelques absurdités dont il n’est pas coutumier.

*Par exemple que toutes les infrastructures construites par la France en Algérie ne l’étaient qu’au bénéfice des colonisateurs. Il me semblait pourtant, moi qui ai vécu là-bas et lui non, que les hôpitaux étaient bien plus remplis d’Arabes que d’Européens, que les aéroports, les ports, les chemins de fer, le TA et le CFRA, étaient utilisés aussi bien par les Arabes que par les Européens, etc. etc.

Et je lui pose la question : depuis 50 ans à qui servent-elles ces infrastructures construites par la colonisation ?

*Ensuite, que la mortalité n’était pas la même pour les deux communautés :

Elle était strictement la même dans les villes, quant au « bled », où vivait 80% des Arabes agriculteurs, elle ne pouvait qu’être différente comme c’était d’ailleurs le cas pour les agriculteurs métropolitains de cette époque. Je lui fais souvenir tout de même que la durée de vie était de 25 ans avant 1830 pour les moins de 2 millions d’Arabes et qu’elle était passée à 50 ans en 1954 pour les dix millions. Comme génocide on a fait mieux ailleurs !

Il ajoute, et là je lui en veux tout particulièrement, que la France a ignoré la scolarisation des Arabes.

Qui a appris à lire et à écrire le français aux Messali Hadj, Ferhat Abbas, Boumendjel, Farès, et j’en passe, tous opposants à la colonisation ? Ainsi qu’à tous les intellectuels algériens? Sinon les instituteurs français dont plus d’une centaine ont été assassinés par le FLN justement pour qu’ils ne puissent instruire les enfants arabes.

Mohamed Sirfaoui sait parfaitement que dans le « bled » on n’envoyait pas les enfants à l’école. Ou du moins c’était rarement le cas, on les y retirait à l’âge de travailler, c’est-à-dire 10 ans.

Quant aux filles il n’était pas nécessaire de les scolariser car elles n’avaient pas besoin d’apprendre.

*Enfin, terminons avec les mines personnelles. Elles existent malheureusement dans toutes les guerres et il aurait été humain que l’armée dès l’indépendance remette la carte des emplacements afin d’éviter des morts et des blessés innocents et, surtout, cela aurait évité le massacre de centaines de harkis que le FLN a forcé à marcher sur ces mines afin de les faire sauter tout le long des lignes Morice et Challe.

J’allais en terminer en disant à Mohamed Sirfaoui qu’il se rassure car malgré toutes ses absurdités il n’arrivera jamais à la cheville d’un Noël Mamère, lui est inimitable dans sa stupidité de « petite frappe ».

Mais je viens d’écouter une partie du discours de François Hollande devant l’assemblée algérienne.

*Hier c’était le côté pile : « pas de repentances, pas d’excuses »

*Aujourd’hui c’est le côté face : « Je reconnais toutes les souffrances faites aux Algériens par la colonisation » et de citer Sétif, Guelma et Kherrata.

Pas un mot sur le massacre des européens justement à Sétif, oublié la tuerie sanguinaire d’El Halia, les milliers de cadavres et de disparus d’après le 19 mars 1962, alors que la France avait « cessé le feu » et qu’elle autorisait le FLN à poursuivre « l’épuration ».

Je conseille au président de la république d’éviter de se rendre sur la plage de Sidi-Ferruch car c’est là que s’est fait sodomiser, paraît-il, un ambassadeur de France.
Il ne faudrait pas que cela arrive à un président.


scratch geek scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orlane



Nombre de messages : 61
Age : 58
Localisation : Agde
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Dim 23 Déc - 14:47

.



Il semblerait que François n'ait jamais étudié l'HISTOIRE ...autant qu'André, et bien moins que son homologue Bouteflika...
Voici ce que François aurait dû savoir



Vous lirez ci-après un courrier adressé en 2008 au président algérien, Monsieur Bouteflika par un certain André Savelli, professeur agrégé en histoire au Val de Grâce.

LETTRE à M. BOUTEFLIKA, Président de la République algérienne.

"Monsieur le Président,

En brandissant l’injure du génocide de l’identité algérienne par la France, vous saviez bien que cette identité n’a jamais existé avant 1830. Mr Ferrat Abbas et les premiers nationalistes avouaient l’avoir cherchée en vain. Vous demandez maintenant repentance pour barbarie : vous inversez les rôles !

C’était le Maghreb ou l’Ifriqiya, de la Libye au Maroc. Les populations, d’origine phénicienne (punique), berbère (numide) et romaine, étaient, avant le VIIIème siècle, en grande partie chrétiennes (500 évêchés dont celui d’Hippone / Annaba, avec Saint Augustin). Ces régions agricoles étaient prospères.

Faut-il oublier que les Arabes, nomades venant du Moyen Orient, récemment islamisés, ont envahi le Maghreb et converti de force,« béçif » (par l’épée), toutes ces populations.

« Combattez vos ennemis dans la guerre entreprise pour la religion….Tuez vos ennemis partout où vous les trouverez » (Coran, sourate II, 186-7).

Ce motif religieux était élargi par celui de faire du butin, argent, pierreries, trésor, bétail, et aussi du bétail humain, ramenant par troupeaux des centaines de milliers d’esclaves berbères ; ceci légitimé par le Coran comme récompense aux combattants de la guerre sainte (XLVIII, 19, 20).

Et après quelques siècles de domination arabe islamique, il ne restait plus rien de l’ère punico romano berbère si riche, que des ruines (Abder-Rahman ibn Khaldoun el Hadram , Histoire des Berbères,T I, p.36-37, 40, 45-46. 1382).



Faut-il oublier aussi que les Turcs Ottomans ont envahi le Maghreb pendant trois siècles, maintenant les tribus arabes et berbères en semi esclavage, malgré la même religion, les laissant se battre entre elles et prélevant la dîme, sans rien construire en contre partie.

Faut-il oublier que ces Turcs ont développé la piraterie maritime, en utilisant leurs esclaves. Ces pirates barbaresques arraisonnaient tous les navires de commerce en Méditerranée, permettant, outre le butin, un trafic d’esclaves chrétiens, hommes, femmes et enfants. Dans l’Alger des corsaires du XVI ème siècle, il y avait plus de 30.000 esclaves enchaînés.

D’où les tentatives de destruction de ces bases depuis Charles Quint, puis les bombardements anglais, hollandais et même américain…..

Les beys d’Alger et des autres villes se maintenaient par la ruse et la force, ainsi celui de Constantine, destitué à notre venue, ayant avoué avoir fait trancher 12.000 têtes pendant son règne.

Faut-il oublier que l’esclavage existait en Afrique depuis des lustres et existe toujours. Les familles aisées musulmanes avaient toutes leurs esclaves africains. Les premiers esclavagistes, Monsieur le Président, étaient les négriers noirs eux-mêmes qui vendaient leurs frères aux Musulmans du Moyen Orient, aux Indes et en Afrique (du Nord surtout), des siècles avant l’apparition de la triangulaire avec les Amériques et les Antilles, ce qui n’excuse en rien cette dernière, même si les esclaves domestiques étaient souvent bien traités.

Faut-il oublier qu’en 1830, les Français sont venus à Alger détruire les repaires barbaresques ottomans qui pillaient la Méditerranée, libérer les esclaves et, finalement, affranchir du joug turc les tribus arabes et berbères opprimées.

Faut-il oublier qu’en 1830, il y avait à peu près 5.000 Turcs, 100.000 Koulouglis, 350.000 Arabes et 400.000 Berbères dans cette région du Maghreb où n’avait jamais existé de pays organisé depuis les Romains. Chaque tribu faisait sa loi et combattait les autres, ce que l’Empire Ottoman favorisait, divisant pour régner.

Faut-il oublier qu’en 1830 les populations étaient sous développées, soumises aux épidémies et au paludisme. Les talebs les plus évolués qui servaient de toubibs (les hakems), suivaient les recettes du grand savant « Bou Krat » (ou plutôt Hippocrate), vieilles de plus de 2.000 ans. La médecine avait quand même sérieusement évolué depuis !

Faut-il oublier qu’à l’inverse du génocide, ou plutôt du massacre arménien par les Turcs, du massacre amérindien par les Américains, du massacre aborigène par les Anglais et du massacre romano-berbère par les Arabes entre l’an 700 et 1500, la France a soigné, grâce à ses médecins, militaires au début puis civils, toutes les populations du Maghreb les amenant de moins d’un million en 1830 en Algérie, à dix millions en 1962.

Faut-il oublier que la France a respecté la langue arabe, l’imposant même au détriment du berbère, du tamashek et des autres dialectes, et a respecté la religion ce que n’avaient pas fait les Arabes, forçant les berbères chrétiens à s’islamiser pour ne pas être tués, d’où le nom de « kabyle » – j’accepte.

Faut-il oublier qu’en 1962 la France a laissé en Algérie, malgré des fautes graves et des injustices, une population à la démographie galopante, souvent encore trop pauvre, – il manquait du temps pour passer du moyen âge au XX ème siècle – mais en bonne santé, une agriculture redevenue riche grâce aux travaux des Jardins d’Essais, des usines, des barrages, des mines, du pétrole, du gaz, des ports, des aéroports, un réseau routier et ferré, des écoles, un Institut Pasteur, des hôpitaux et une université, la poste…..

Il n’existait rien avant 1830 !

Cette mise en place d’une infrastructure durable, et le désarmement des tribus, ont été capitaux pour l’Etat naissant de l’Algérie.

Faut-il oublier que les colons français ont asséché, entre autres, les marécages palustres de la Mitidja, y laissant de nombreux morts, pour en faire la plaine la plus fertile d’Algérie, un grenier à fruits et légumes, transformée, depuis leur départ, en zone de friche industrielle.

Faut-il oublier que la France a permis aux institutions de passer, progressivement, de l’état tribal à un Etat nation, et aux hommes de la sujétion à la citoyenneté en construction, de façon, il est vrai, insuffisamment rapide.

Le colonialisme, ou plutôt la colonisation a projeté le Maghreb, à travers l’Algérie, dans l’ère de la mondialisation.

Faut-il oublier qu’en 1962, un million d’européens ont dû quitter l’Algérie, abandonnant leurs biens pour ne pas être assassinés ou, au mieux, de devenir des habitants de seconde zone, des dhimmis, méprisés et brimés, comme dans beaucoup de pays islamisés.

Il en est de même de quelques cent mille israélites dont nombre d’ancêtres s’étaient pourtant installés là 1000 ans avant que le premier arabe musulman ne s’y établisse. Etait-ce une guerre d’indépendance ou encore de religion ?

Faut-il oublier qu’à notre départ en 1962, outre au moins 75.000 Harkis, sauvagement assassinés, véritable crime contre l’humanité, et des milliers d’européens tués ou disparus, après ou avant, il est vrai, les excès de l’O.A .S., il y a eu plus de 200.000 tués dans le peuple algérien qui refusait un parti unique, beaucoup plus que pendant la guerre d’Algérie.

C’est cette guerre d’indépendance, avec ses cruautés et ses horreurs de part et d’autre, qui a fondé l’identité algérienne. Les hommes sont ainsi faits !

Monsieur le Président, vous savez que la France forme de bons médecins, comme de bons enseignants. Vous avez choisi, avec votre premier ministre, de vous faire soigner par mes confrères du Val de Grâce. L’un d’eux, Lucien Baudens, créa la première Ecole de médecine d’Alger en 1832, insistant pour y recevoir des élèves autochtones. Ces rappels historiques vous inciteront, peut-être, Monsieur le Président, à reconnaître que la France vous a laissé un pays riche, qu’elle a su et pu forger, grâce au travail de toutes les populations, des plus pauvres aux plus aisées - ces dernières ayant souvent connu des débuts très précaires -.

La France a aussi créé son nom qui a remplacé celui de Barbarie.

Personne ne vous demandera de faire acte de repentance pour l’avoir laissé péricliter, mais comment expliquer que tant de vos sujets, tous les jours, quittent l’Algérie pour la France ?

En fait, le passé, diabolisé, désinformé, n’est-il pas utilisé pour permettre la mainmise d’un groupe sur le territoire algérien ?

Je présente mes respects au Président de la République, car j’honore cette fonction.

Un citoyen français,
André Savelli,
Professeur agrégé d’Histoire au Val de Grâce."







.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orlane



Nombre de messages : 61
Age : 58
Localisation : Agde
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Mer 20 Fév - 10:28

.




Un ami "pied noir" a bien voulu me communiquer la réaction de ces anciens combattants français musulmans d'Algérie connus sous le nom de "HARKIS", réaction aux propos tenus sur la Chaine Public Sénat de l'un des maitres de l'intelligentsia journalistique française: Elkabbache...né à Oran, comme mon informateur...et donc originaire également de la même région que les "HARKIS" !


"L'Association "Défense et Avenir des Harkis" lance un appel à tous les politiques pour réagir et demander la démission de Monsieur Jean-Pierre Elkabbach, lequel a tenu des propos mensongers et indignes sur les soldats français que furent les Harkis en osant affirmer face à Madame la Ministre Jeannette Bougrab qu’« on leur a fait faire des sinistres besognes en Algérie, et ils les ont faites »...Mais Monsieur Jean-Pierre Elkabbach, si vous êtes encore de ce monde, peut être le devez-vous aux Harkis qui vous ont évité à vous ou à vos proches de subir les tortures du FLN, ennemi de la France d'hier, à moins que vous n'étiez du côté de ceux qui participaient aux massacres des français, des enlèvements et des sévices attroces ?...Honte à vous. Les Harkis étaient les résistants à la barbarie du FLN et ils ont fait le choix de l'honneur, le choix de défendre leur pays, la France, qu'ils n'ont jamais renié, comme l'ont toujours fait leurs aïeux avant eux...Quels historiens consultez-vous ? Ceux de l'autre côté de la méditérannée ? Je vous invite à questionner les derniers témoins de cette histoire plutôt. L'Association Défense et Avenir des Harkis demande des excuses publiques ou votre démission, car comme votre ami Georges Frêche, avant vous, permettez-moi de vous dire que vous faites honte à nos soldats et à notre pays avec de tels propos"






study study study

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Mer 27 Fév - 5:41

2 Idea 13





Les présidents de la ripoublique se suivent et se ressemblent depuis 50 ans pour le malheur de la France et des Français.


* J'accuse François Hollande d'avoir serré dans ses bras des Ben Bella et autre Bouteflika. Des terroristes qui ont provoqué et encouragé les pires atrocités commises en Algérie française sur les Français d'algérie -PN et Harkis- Des gouvernants qui ont encouragé, sinon commandé les crimes et les tortures atroces dont furent victimes des milliers de Harkis. Bouteflika qui s'est acharné à éradiquer notre langue en Algérie et qui ment comme un arracheur de dents sur la présence française en Algérie.


* J'accuse François Hollande d'avoir honoré dans son voyage en Algérie, un traître français, alors qu'il a collaboré avec l'ennemi contre son propre pays en guerre!!!


* J'accuse François hollande de s'être déshonoré en léchant les babouches de ce sinistre individu qui vient sans vergogne se faire soigner chez l'abominable colonisateur. Cherchez l'erreur !!!!!


* J'accuse François Hollande.... la liste est trop longue..... mais il est dans la lignée du plus grand...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larissah



Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Mer 27 Fév - 8:50

pale cat pale cat pale


Heureusement qui reste encore des gens comme vous pour entretenir la vrai mémoire .
C'est vrai qu'on comprend pas tout ce qu'ils font ces gens là, et qu'est-ce qu'il a été faire là-bas alors que ces algériens crache toujours sur les français ??? Bon il y en a qui sont pas d'accord du tout mais ils peuvent rien dire la-bas et rien dire ici!
Même si c'est de gaule qui s'est mis du coté des arabes pour chasser les français, je pense aussi que hollande avec les autres socialistes et les communistes devait être d'accord pour exterminer les français de là-bas et les harkis ! Ces gens normaux là c'est une honte pour tous et d'abord pour ceux qui aiment la France.
Mes amitiés pour vous.


Larissah





pale pale flower flower flower pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   Jeu 18 Avr - 5:47

bom bom Laughing bom bom



Chère Larissah,


Je relis votre message qui précède rempli de bon sens et respectueux de la vérité, et je ne résiste pas à la tentation de vous faire écouter Robert Castel dont les souvenirs sont aussi précis et émouvants . A écouter jusqu'au bout !


http://www.tubewatcher.tv/10255



cheers bom cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HOLLANDE ET L'ALGERIE   

Revenir en haut Aller en bas
 
HOLLANDE ET L'ALGERIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POUR ACCUEILLIR HOLLANDE EN HAITI, le 12 mai 2015
» De retour d'Algerie . [LiBRE]
» La VBM en pays Battave (Eindhoven)
» Ségolène Royal: "j'ai été trompée"
» Le royaume arabe d' Algérie napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: Politique et actualité hors et à Frontignan :: Là,-
Sauter vers: