forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA MARSEILLAISE EXPLIQUEE AUX CONS...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: LA MARSEILLAISE EXPLIQUEE AUX CONS...   Sam 25 Mai - 7:17

2 13


Époque bien-pensante qui s’indigne à la moindre occasion, époque féminisée qui ne veut plus voir la réalité en face, époque amnésique qui ne sait plus d’où elle vient…


De nos jours, la Marseillaise est attaquée de toutes parts, considérée par beaucoup comme un chant raciste et xénophobe, violent et haineux.


Jusqu’où va-t-on descendre dans la stupidité et l’ignorance ?



Motifs d’inquisition


L’argument récurrent est usé jusqu’à la corde : la Marseillaise, l’hymne national de la République, serait un chant raciste, xénophobe, violent, et ne serait plus adapté à notre époque.


Quand ce n’est pas des footballeurs, des supporters ou des rappeurs incultes qui dénigrent ce chant, ce sont les adeptes de l’idéologie de gauche, bien-pensante et antiraciste, qui s’y mettent.


Les exemples foisonnent. Qu’il s’agisse du footballeur Nicolas Anelka lorsqu’il déclare aux Inrocks qu’il aurait quitté l’Équipe de France si on l’avait forcé à chanter l’hymne national, du rappeur Booba, visiblement très au fait du contexte historique, qui estime que le « sang impur » évoqué dans les paroles est celui d’Algériens et d’Africains (sic !), ou encore du romancier Jean Teulé, beaucoup n’ont de cesse de partir à l’assaut d’un chant révolutionnaire vieux de deux siècles.



Interprétation et contextualisation


Tout d’abord, pour répondre à ces procureurs, le «sang impur» tant décrié est souvent mal interprété, voire de manière simpliste et irréfléchie. Par ignorance, par hypocrisie, ou par bêtise tout simplement, ces gardiens de la pensée unique ignorent tout du sens du refrain.



Aux armes,citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !




Comme l’a très bien expliqué François Asselineau dans sa géniale conférence sur l’Histoire de France, le «sang impur» est en réalité celui du peuple français.


En 1792, alors que l’Europe monarchiste coalisée – ainsi que les nobles français émigrés – est en guerre contre la France révolutionnaire, le peuple est appelé à défendre ses frontières. Dans sa garnison de Strasbourg, à la demande du maire Philippe-Frédéric de Dietrich, le capitaine Claude Joseph Rouget de Lisle écrit ce « hant de guerre pour l’armée du Rhin» pour exhorter les troupes.


Repris en cœur par les fédérés marseillais montant sur Paris, il sera baptisé «Marseillaise» par la population.


Ici, le «sang impur » est une référence à celui du peuple, pauvre à la peau basanée, par opposition au «sang pur» – ou « sang bleu» – qui est celui de la noblesse. Ce sang du peuple martyr est voué à abreuver les « sillons» (tranchées creusées sur les champs de bataille) des armées révolutionnaires parties sur le front, et ainsi nourrir la terre de France. Pour confirmer cette interprétation, rien de plus simple. Le 4ème couplet est on ne peut plus clair:



Tout est soldat pour vous combattre,
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !



C’est donc ici le sang de « nos jeunes héros» qui abreuve les sillons afin d’en faire germer de nouveaux irréductibles. En aucun cas il ne s’agit de sang étranger, et il n’est également nullement question de race ou d’ethnie. Ainsi, le « sang impur» est bien celui du peuple révolutionnaire. Les paroles parlent d’elles-mêmes.



Révélateur d’une époque sans repères


Enfin, pour ce qui est des procès en « violence » qui sont faits à propos de cet appel à la défense nationale, ils sont bel et bien révélateurs d’une époque. Une époque qui ne sait plus d’où elle vient ni où elle va.

Certains oublient peut-être que l’Histoire est faite de violence, de guerre et de sang. Que s’ils en sont là aujourd’hui, c’est justement grâce à ce « sang impur » et à cette violence qui les fait tant bondir.


Oui, l’Histoire est cruelle. Aurait-on tendance à l’oublier ? Du haut de notre Occident pacifié, où la guerre économique a remplacé la guerre militaire, oublie-t-on que notre histoire repose sur un lit de cadavres ?



Oublier les sacrifices passés en jouant les vierges effarouchées serait une insulte à leur mémoire, et à notre histoire.


Quoi qu’on pense de la Révolution française et de ses nombreux travers, quoi qu’on pense de la République et de ses vices, la Marseillaise est un magnifique chant patriotique qui se doit d’être respecté… et surtout compris.


Vu le niveau des programmes de l’Éducation Nationale et le matraquage idéologique de gauche, bien-pensant et antiraciste, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’hymne national soit ainsi dénigré à l’heure actuelle. Comme le révélateur d’une époque qui ne sait plus d’où elle vient ni qui elle est.



Christopher Lings





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: LA MARSEILLAISE EXPLIQUEE AUX CONS...   Lun 27 Mai - 15:51

Cool Cool Cool Cool Cool


La Hollandie prépare son avenir dans la joie !











MIKE




afro afro afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LA MARSEILLAISE EXPLIQUEE AUX CONS...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE
» Les plus gros cons de la télé
» Les néo-cons au Quai d'Orsay
» ALEXYS ? La société est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu'on les reconnaisse.
» 31.01.2016 31.01.2016 Grand Prix Cycliste la Marseillaise C3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: forum perso non-officiel sur Frontignan-
Sauter vers: