forum sur Frontignan et ses environs

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Lun 10 Juin - 5:20

2 study 13



Les parents qui voudront transmettre certaines valeurs à leurs enfants vont se heurter à l’école de la République.

Le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, a déclaré que "le but de la morale laïque est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel pour permettre à chaque élève de s’émanciper".

Christiane Taubira a également mis son grain de sel "l’Education vise à arracher les enfants aux déterminismes sociaux et religieux".


Pour eux l'important serait l’identité de genre.


La grande prêtresse de la théorie du genre Judith Butler est née en 1956. Elle est lesbienne et masculine dans l’apparence. Elle fait partie de ces quelques pour cent de la population qui ont évolué avec un sexe différent du sexe de leur cerveau.Cette théorie est contredite par la biologie et par les millions d’années qui ont vu naître des mammifères sexués et spécialisés dans leurs activités quelque soit le modèle social.

Vouloir changer les 97% de l’humanité pour le confort des quelques 3% d’homos et trans-genres est chimérique.Entre le masculin et le féminin il n’est pas question d’égalité, mais de complémentarité. Il ne s’agit pas de parité mais de porosité.


Un récent rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales recommande que l’école déconstruise "l’idéologie de la complémentarité" homme-femme et recommande aux enseignants de remplacer les appellations garçons et fille par les termes neutres amis ou enfants, de raconter des histoires dans lesquels les enfants ont deux papas ou deux mamans, etc....

Il s’agit, dit le rapport, d’empêcher la différenciation sexuée et l’intériorisation par les enfants de leur identité sexuelle.

Métissage, indifférenciation, perte d’identité, contre-valeurs… l’idéologie génocidaire impulsée en 68 progresse vers l’Homme nouveau, réduit à 75kg de viande interchangeable, sans Histoire et même sans Sexe !


Dans le laboratoire du docteur Jekyll, nos brillants intellectuels élaborent des Einsten qu’ils vont prénommés Franck…

Il s’agit bien d’une volonté politique européenne concertée de détruire la famille traditionnelle, ses valeurs morales et ses repères sociétaux, pour créer un européen nouveau : abruti et consommateur.


Il leur faut tout détruire:

- L’identité sexuelle
- La patrie
- Le mariage
- La famille
- L’ordre
- Les us et coutumes
- L’identité raciale
- L’identité religieuse









Cette histoire de "Gender Theory" pue le totalitarisme libertaire. Ils veulent saper les fondamentaux de la différentiation dès l’enfance, ce qui nous permet de ranger les concepts dans des cases et d’avancer dans la compréhension du monde.



Le relativisme est la pire arme jamais inventée par ces malades mentaux.Sans repères, échappant à la famille et a ses valeurs, à ses idées, la jeunesse sera complètement à l’ouest (c’est déjà largement le cas). Ils veulent forger une classe de débiles profonds corvéables à merci qu’ils ne s’y prendraient pas autrement…


Engels avait prédit que la révolution à venir porterait un coup mortel à la fois à la famille et à la morale sexuelle bourgeoise qui la soutient. Dans l’avenir socialiste, "la famille individuelle cesse d’être l’unité économique de la société", ce qui se traduira par "la croissance progressive des relations sexuelles sans contrainte.

De toute évidence, Freud n’était pas le premier à suggérer que le sexe est ce qui mène réellement les gens.Quels que soient les défauts de sa théorie, Engels était prémonitoire au moins de leurs ramifications: si le socialisme progresse, la famille recule.

Si la tâche d’éduquer des enfants, de s’occuper des personnes âgées, et de gagner sa vie est absorbés par l’Etat, il y a de moins en moins de raison pour un homme et une femme de former un lien durable.

Quand je pense que certains croyaient en finir avec l’irrationalité compte tenu du déclin du christianisme, du fait religieux, quelle erreur, non seulement l’islam fait son nid mais toutes sortes d’idéologies plus folles les unes que les autres émergent.

La théorie du genre en est une parmi d’autres.Pour mieux se persuader du bien fondé de leurs déviance, ils ont schématisé la chose:Le mariage gay, la théorie du genre sont présentés comme des progrès.Ceux qui s’y opposent sont donc des réactionnaires qui ne comprennent pas la société dans laquelle ils vivent, la rejettent, n’y trouvent pas leur place.

Mais n'oublions pas que le mariage n’est pas un bien de consommation ouvert à toutes les fantaisies.









"Il est vrai qu’intervient en force la mode du gender, la "théorie des genres" (gender studies) venue des Etats-Unis et enseignée désormais dans les programme scolaires du second degré. Cette mode prétend que l’identité sexuelle est le résultat d’une construction sociale.

Simone de Beauvoir écrivait déjà dans Le Deuxième Sexe, «on ne nait pas femme, on le devient».

Elle s’inspirait de la théorie de Sartre selon qui l’identité se réduit au regard que les autres portent sur nous.


C’était idiot, mais nouveau, donc intéressant et «vendeur».

Les théoriciens des gender studies sont des féministes extrémistes et des homosexuels qui entendent justifier leurs particularités en niant qu’il y ait des femmes et des hommes – et sans doute aussi qu’il y ait des biches et des cerfs, des brebis et des béliers…


Comme cette fraction de la population dispose d’un haut pouvoir d’achat, son influence sur les décideurs de la «pub» est considérable. D’autant que leurs lubies relayées par les médias favorisent les nouveautés et les modes dont se nourrit le système marchand.

Il est évident que pour ces toqués dorés sur tranche, le modèle familial fondé sur l’hétérogénéité des sexes et sur les enfants, n’est aussi qu’un «conditionnement social» qu’il faut éliminer.

Ce sera plus difficile qu’ils ne l’imaginent."


Dominique Venner I love you
Un homme qui a si fort aimé la vie, la France, la liberté et notre civilisation qu'il s'est sacrifié pour nous ouvrir les yeux.








L’idéologie du genre à l’assaut de la maternelle.Je me pince, ben oui je suis bien réveillée… Voilà donc la nouvelle lubie des idéologues du "Genre" : traquer, jusqu’à l’absurde s’il le faut, les quelques distinctions sexuées qui subsistent au sein de la société française.


Leur nouvelle cible l'école maternelle.Notre société prend une drôle de tournure. J’ai parfois l’impression que les fous sont en train de devenir majoritaires.La décadence totale ! Plus les idées sont farfelues et déstructurantes, plus les socialos sont pour.


Ces malades veulent dé-sexuer la population future.


Basketball Les dérives, c’est pour maintenant et la catastrophe, c’est pour demain affraid


Dernière trouvaille du sinistre de l'éduc naze Peillon : il a envoyé des directives aux établissements scolaires d’Etat pour que dès la classe de Quatrième, les "éducateurs" aident les garçons à avouer leur homosexualité sans être pour autant traumatisés à se ronger les sangs sur leur identité sexuelle......

A treize ou quatorze ans !!!

Sont barjots -sic- au ministère!!! les syndicats aussi...........


L’un des plus importants syndicats enseignants a présenté, il y a quelques jours, le guide qu’il a édité pour former les enseignants à la déconstruction des stéréotypes de genre dès l’école primaire.L’enseignement est appelé à ne plus se fonder sur le postulat de la complémentarité des sexes.


Les enseignants sont invités à s’appuyer sur le dispositif "Ligne Azur 2012" qui prétend par exemple que l’identité de genre comme l’identité sexuelle ne seraient fondées que sur le simple sentiment d’appartenir à un genre ou un autre, sans que des données anatomiques ou biologiques n’entrent en considération. -sont complètement dézingués-



Le choix des livres proposés aux enfants est aussi très inquiétant. Les enseignants sont invités à s’appuyer pour leurs cours sur des ouvrages comme :

- Papa porte une robe,
- l’histoire du petit garçon qui était une petite fille,
- Le petit garçon qui aimait le rose, ou encore
- Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi.


J'ai failli acheter un nouveau Disney pour ma fille, la fée tombe amoureuse de la princesse.... je l'ai reposé...


Ce syndicat milite également pour la généralisation de "l’éducation neutre", malgré les risques qu’elle fait courir aux jeunes enfants.


Je termine sur une nouvelle optimiste : grâce aux 270 000 signataires de la pétition demandant le retrait, l'amendement Sommaruga (!!!!) sur la théorie du genre a été retiré.


Mais le combat continue.

La vigilance est toujours de mise, les parents ne se laisseront pas berner par ces vicieux, sinon la riposte devra être à la hauteur de leur décadence.




AULINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Mar 11 Juin - 4:45

2 bom 13



Pour la fête des pères, les papas parlent aux papas : contre le gender, tractez en robe !



http://www.ndf.fr/nos-breves/11-06-2013/pour-la-fete-des-peres-les-papas-parlent-aux-papas-contre-le-gender-tractez-en-robe





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAKEBAKOULO



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Mar 18 Juin - 16:23

albinoalbinoalbinoalbinoalbinoalbino


Programme prévisionnel pour la prochaine rentrée




MAKE





afroafroafro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orlane



Nombre de messages : 61
Age : 58
Localisation : Agde
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Mar 4 Fév - 6:25

cheers 



IL NE NOUS RESTE PLUS QUE LA BALLADE DOMINICAINE ...

MARCHER  JUSQU'A QUAND ???




http://m.youtube.com/watch?v=dSancf4xQZY&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3DdSancf4xQZY




Orlane


 bom affraid bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Mar 11 Fév - 5:55

2  bom  14



Avez-vous entendu parler de la théorie Queer ?

"La théorie Queer est généralement associée aux travaux de Judith Butler et liée aux questions sexuelles.

Pourtant, si nous déconnectons cette théorie de sa spécificité liée aux questions d’orientation et d’identité sexuelles -lesbienne, gay, bisexuel, transsexuel (LGBT)- elle peut être fort utile pour éclairer de façon nouvelle des environnements contemporains particulièrement complexes, mais aussi les identités culturelles multiples.

Elle met en effet au cœur de son propos, via la transsexualité notamment, la question de la transversalité. Cette dernière autorise à penser les intersections entre toutes sortes d’entités: individus, groupes, macro ensembles (pays, entreprises...) et systèmes de valeurs (religions, culture...).

La théorie Queer est bien la théorie qui permet de penser la traversée des frontières, qu’elles soient sexuelles, identitaires, culturelles ou politiques."


Thomas Hollande est partie prenante de ces études.

A mon point de vue un ramassis de niaiseries prétentieuses autant que verbeuses, une logorrhée procédant par affirmations péremptoires, concepts creux, et surtout l’ambition de faire du trouble identitaire sexuel de quelques marginaux -la théorie queer- la clef de lecture de tous les phénomènes socio-culturels.

Thomas Hollande et ses deux acolytes concluent leur charabia inepte par cette conclusion:

"La théorie Queer ne conduit pas à un relativisme absolu (tout est bon, tout est possible). La théorie Queer est compatible avec la construction d’un monde commun, qui ne réifie pas les cultures, les notions, les catégories (La République, l’Orient, l’Islam, la Femme, etc..). Bien au contraire elle permet enfin d’ouvrir la conversation sans avoir auparavant enfermé les personnes dans des univers distincts."


Amen!!! ces trois personnages troubles nous disent la messe.

http://www.thinktankdifferent.com/upload/publications/texte_cadrage/texte_de_cadrage.pdf




 cheers   flower   cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albaroc



Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Lun 23 Juin - 11:17

Rolling Eyes Wink Wink Rolling Eyes 

Queer ou pas Queere, l'école aujourd'hui, c'est quoi ???

Séquence  VERITE  !!!



http://www.youtube.com/watch_popup?feature=player_embedded&v=LMjgTb0Wv84




 bom  bom  bom  cheers  bom  bom  bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SantoniA

avatar

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   Mer 25 Juin - 1:12

lol! 14




A M E N !!!!!









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE NOUVEAU "GENRE" DE L' EDUCATION NATIONALE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un RP "d'un nouveau genre" à vous proposer.
» a tous ceux que la question interesse
» Vers une école nouvelle dans les Nippes
» "LA Fights" : Un nouveau genre de catch signé Nigel McGuinness
» PITTSBURGH RECOTTE NOUVEAU GENRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sur Frontignan et ses environs :: forum perso non-officiel sur Frontignan-
Sauter vers: